DON­NER LE MEILLEUR DE SOI

Presque la to­ta­li­té des 270 élèves de l’école Lu­cien-Guil­bault par­ti­ci­pe­ront aux épreuves du dé­fi Al­terGo, un évé­ne­ment spor­tif ma­jeur qui va­lo­rise la réus­site des ath­lètes ayant une li­mi­ta­tion fonc­tion­nelle. Dans cet éta­blis­se­ment dé­dié aux en­fants avec

Guide de Montréal-Nord - - LA UNE - NI­CO­LAS LEDAIN ni­co­las.ledain@tc.tc

ÉDU­CA­TION. L’école Lu­cien-Guil­bault est en pleine ef­fer­ves­cence à l’ap­proche du dé­fi spor­tif Al­terGo qui au­ra lieu du 23 au 29 avril. Dans cet éta­blis­se­ment dé­dié aux en­fants avec des troubles d’ap­pren­tis­sage, cette com­pé­ti­tion per­met d’in­ci­ter les élèves à se dé­pas­ser.

De la pre­mière an­née du pri­maire à la der­nière du se­con­daire, la qua­si-to­ta­li­té des élèves de l’école Lu­cien-Guil­bault sont im­pli­qués dans le dé­fi spor­tif. Dans cet éta­blis­se­ment si­tué à la fron­tière entre les quar­tiers Saint-Mi­chel et Mon­tréal-Nord, 231 des 270 en­fants par­ti­cipent aux épreuves de la com­pé­ti­tion Al­terGo. Les autres pré­parent des pan­cartes de sup­por­ters ou vont jouer le rôle de jour­na­listes pour in­ter­ro­ger leurs ca­ma­rades spor­tifs.

« C’est un mo­ment unique qui les porte toute l’an­née. Ils sont tous im­pli­qués, ils s’en­cou­ragent entre eux, il y a beau­coup d’es­time et beau­coup d’en­traide. Qu’ils réus­sissent ou pas à ga­gner, le but est d’être au meilleur de soi-même et c’est ce qu’on met en avant», ex­plique Vé­ro­nique Car­bon­neau, di­rec­trice phi­lan­thro­pique au sein de l’école Lu­cien-Guil­bault.

Cette école qui ac­cueille des en­fants avec des troubles graves de l’ap­pren­tis­sage et d’autres pa­tho­lo­gies as­so­ciées par­ti­cipe au dé­fi Al­terGo de­puis 5 ans. Alors que seuls dix élèves étaient ins­crits la pre­mière an­née à cette com­pé­ti­tion ou­verte aux ath­lètes avec une li­mi­ta­tion fonc­tion­nelle et uni­que­ment en na­ta­tion, ce ren­dez-vous an­nuel est de­ve­nu im­man­quable à Lu­cien-Guil­bault qui pré­sente dé­sor­mais des com­pé­ti­teurs dans neuf dis­ci­plines au pri­maire et huit au se­con­daire. L’école porte même un nom d’équipe : les Dra­gons.

« Quand on a vu que ça avait une belle ré­per­cus­sion sur nos jeunes, on a dé­ci­dé d’al­ler plus loin. Ils ont dé­sor­mais un en­traî­ne­ment par se­maine chaque mer­cre­di pour les pré­pa­rer et dès le dé­but de l’an­née, ils ont ce­la en tête », pour­suit Mme Car­bon­neau.

EF­FET PO­SI­TIF

La ma­jo­ri­té des élèves sont at­teints de dys­praxie, ce qui trouble leur coor­di­na­tion, donc la pra­tique spor­tive a un ef­fet bé­né­fique sur leur quo­ti­dien. Ils sont de plus ac­com­pa­gnés par des er­go­thé­ra­peutes pour amé­lio­rer leurs ca­pa­ci­tés fonc­tion­nelles.

Par ailleurs, la va­lo­ri­sa­tion liée à la par­ti­ci­pa­tion à cette com­pé­ti­tion per­met aus­si de ren­for­cer l’es­time de soi, sou­vent pro­blé­ma­tique pour ces jeunes.

«Ils sont sou­vent pas­sés par un par­cours clas­sique avant de ve­nir ici, donc ils ar­rivent avec beau­coup d’échecs en mi­lieu sco­laire. Le sport aide à re­trou­ver la confiance », ex­plique la di­rec­trice phi­lan­thro­pique de l’éta­blis­se­ment.

FIER­TÉ ET EN­THOU­SIASME

Dans le pe­tit gym­nase de l’école, les dif­fé­rentes équipes se suc­cèdent pour prendre part à leur en­traî­ne­ment, tan­dis que cer­taines pra­tiques ont lieu au com­plexe Claude-Ro­billard. Que ce soit le groupe de ho­ckey-balle, de base-ball, de soc­cer ou de vol­ley-ball, l’en­thou­siasme est par­ta­gé par tous les en­fants.

« C’est très bon, on ap­prend de nou­velles tech­niques et quand on est contre les autres écoles, ça nous aide à les battre », se ré­jouit Mi­chael, 10 ans, membre de l’équipe de ho­ckey-balle.

Pour ce qui est de l’en­ca­dre­ment, la tâche est par­fois ar­due pour les en­sei­gnants qui font face à des dé­fis en rai­son des troubles d’ap­pren­tis­sage.

«Tous les mou­ve­ments qui sont simples pour nous sont dif­fi­ciles pour eux. Ils ont des dif­fi­cul­tés au ni­veau mo­teur donc ça de­mande énor­mé­ment d’ef­forts et de per­sé­vé­rance, mais on voit les évo­lu­tions. Le fait de par­ti­ci­per au dé­fi leur donne beau­coup de mo­ti­va­tion », ex­plique El­sie Pim­pa­ré, en­sei­gnante et coach de ho­ckey-balle.

L’en­vie et la fier­té poussent in­dé­nia­ble­ment les en­fants de Lu­cien-Guil­bault à se dé­pas­ser. Une te­nue avec le lo­go des Dra­gons a d’ailleurs été don­née à chaque ath­lète et tous semblent im­pa­tients que le 23 avril ar­rive pour pou­voir la por­ter.

«C’est très gé­nial, j’ai hâte de par­ti­ci­per parce que je vais re­pré­sen­ter toute l’école », se pro­jette dé­jà Mi­chael.

(Pho­to TC Me­dia — Ni­co­las Ledain)

230 élèves de l’école Lu­cien-Guil­bault vont par­ti­ci­per au dé­fi spor­tif Al­terGo.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.