Vrai faux? ou

Guide Pratique - - Bien- être -

Les pi­lules pour brû­ler le gras peuvent être dan­ge­reuses.

Vrai.

En plus d’être une perte d’ar­gent parce qu’elles pro­duisent peu de ré­sul­tats, les pi­lules de type fat bur­ner com­portent plu­sieurs risques pour la san­té. Elles peuvent gé­né­rer par exemple un état dé­pres­sif et faire tra­vailler le coeur in­uti­le­ment.

Être stres­sé fait perdre du poids.

Faux.

Si cer­taines per­sonnes pré­tendent fondre lors­qu’elles vivent des mo­ments de stress, ce se­rait plu­tôt parce qu’elles mangent moins. Au contraire, les ex­perts croient que le stress fait prendre du poids. Tous les rythmes bio­lo­giques s’en trou­ve­raient bou­le­ver­sés, avec des consé­quences sur le sys­tème im­mu­ni­taire et la sil­houette. En ef­fet, que l’on soit stres­sé ou que l’on ne mange pas à sa faim, le corps se met­trait en mode sur­vie et ac­cu­mu­le­rait l’éner­gie (en la trans­for­mant en graisse) au lieu de l’éva­cuer.

Trop de lu­mi­no­si­té peut faire gros­sir.

Vrai.

Se­lon une étude bri­tan­nique, être ex­po­sé constam­ment à la lu­mière ne fait pas que dé­ré­gler le cycle de som­meil, mais pour­rait aus­si faire prendre des ki­los. Les co­bayes hu­mains qui ont été ex­po­sés à la lu­mière 16 heures et 8 heures à la noir­ceur ont pris moins de poids que ceux qui y ont été ex­po­sés 24 heures. Notre corps pro­dui­rait l’hormone du som­meil seule­ment dans le noir. De ce fait, si vous al­lez au pe­tit coin la nuit, n’al­lu­mez pas.

On gâche tous ses ef­forts lors­qu’on mange un gros re­pas après l’en­traî­ne­ment.

Vrai et faux. Le meilleur mo­ment pour prendre son plus gros re­pas est après avoir four­ni des ef­forts phy­siques parce que les ca­lo­ries ont plus de chances d’être ab­sor­bées par les muscles au lieu de se ré­fu­gier dans le tis­su adi­peux. Par contre, si on mange trop de mal­bouffe ou de plats riches en mau­vais gras, l’ex­cé­dent de ca­lo­ries se re­trou­ve­ra in­évi­ta­ble­ment dans les ré­serves grais­seuses.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.