Quel est l’équi­pe­ment né­ces­saire?

C’est un dé­part Été comme hi­ver Quel est né­ces­saire? Jo­sée pré­vost, ma­ra­tho­nienne et pro­prié­taire des bou­tiques Mai­son de la Course, est une vé­ri­table pas­sion­née de ce sport. Se­lon elle, il est im­por­tant d’avoir une te­nue ap­pro­priée pour pro­fi­ter ple

Guide Pratique - - Edito -

Quels sou­liers choi­sir?

«il y a de nom­breux fac­teurs qui in­fluencent cet achat, comme le poids, l’âge du cou­reur, le ni­veau d’ac­ti­vi­té et la forme du pied. C’est pour­quoi il est pré­fé­rable de se faire conseiller par des pros en bou­tique. par exemple, un homme de 260 livres et un autre de 130 livres ont peu de chances de se faire sug­gé­rer la même paire d’es­pa­drilles. une per­sonne qui a por­té des ta­lons hauts toute sa vie et qui a des hal­lux val­gus (oi­gnons) doit por­ter un sou­lier qui n’em­pi­re­ra pas sa condi­tion. il y a des di­zaines de choix. tout le monde y trouve son compte. il faut aus­si sa­voir qu’une paire de chaus­sures a une du­rée de vie de 500 à 800 ki­lo­mètres. il est donc pré­fé­rable de la chan­ger, puis­qu’elle n’ac­com­pli­ra pas son tra­vail d’ab­sorp­tion si elle est trop usée.» «La course est un sport pour toutes les sai­sons. au­cune tem­pé­ra­ture ne de­vrait la frei­ner. On peut bien sûr se pro­cu­rer deux paires de chaus­sures: une qui est adaptée à l’été et l’autre, à l’hi­ver. Mais il existe éga­le­ment des mo­dèles hy­brides à cram­pons qui sont aus­si ef­fi­caces dans la boue que sur la glace. On trouve aus­si des sou­liers à cram­pons de mé­tal, qui ne peuvent être uti­li­sés que l’hi­ver et qui sont gé­niaux sur les sur­faces ex­trê­me­ment glis­santes.»

Quoi Por­ter se­lon la sai­son?

«Été comme hi­ver, les vê­te­ments choi­sis doivent res­pi­rer. en été, ils doivent lais­ser pas­ser le vent et en hi­ver, le cou­per. par temps froid, un des élé­ments im­por­tants est de pro­té­ger les mains et le nez. Les pieds sont tel­le­ment sol­li­ci­tés, donc au chaud, qu’ils sont gé­né­ra­le­ment moins pro­blé­ma­tiques. De bons gants qui res­pirent – il ne faut pas que les mains suent – ain­si qu’un cache-cou sont de mise. Les deux doivent pro­té­ger du vent. il existe éga­le­ment une crème spé­ciale (ap­pe­lée Cold) à ap­pli­quer sur les mains ou sur le vi­sage afin de les pro­té­ger de la mor­sure du froid.»

Par temps très froid…

Dans son livre, Cou­rir mieux, Jean-fran­çois Har­vey sug­gère de s’ha­biller se­lon le prin­cipe des pe­lures d’oi­gnon. Ce­la si­gni­fie de su­per­po­ser plu­sieurs vê­te­ments qui en­ferment l’air et qui pro­curent une bonne iso­la­tion. Vous n’au­rez par la suite qu’à en­le­ver ou re­mettre une couche au gré

de votre confort.

Lorsque vous cou­rez par temps sombre, il est né­ces­saire de por­ter des ré­flec­teurs ou des lu­mières qui cli­gnotent. Il existe sur le mar­ché des dis­po­si­tifs lu­mi­neux qui s’ac­crochent aux chaus

sur­es ou aux bras. «La pièce de vê­te­ment pri­mor­diale que plu­sieurs femmes ou­blient sou­vent est un sou­tien-gorge adap­té. Ça peut être né­faste pour la poi­trine de ne pas avoir le bon sou­tien, puisque l’im­pact de chaque en­jam­bée dé­truit peu à peu les li­ga­ments de Coo­per qui re­tiennent les seins. Il pour­rait en ré­sul­ter une baisse de to­nus de la poi­trine. Une cou­reuse qui porte un mau­vais sou­tien-gorge ne réa­li­se­ra pas qu’une des rai­sons de son in­con­fort en course vient de là. Elle pour­rait par ailleurs être ten­tée d’aban­don­ner ce sport. Toute femme doit se pro­cu­rer un sou­tien-gorge à im­pact éle­vé (High Im­pact) conçu pour le sport. Il en existe pour chaque type de poi­trine, mi­ni ou maxi.»

•Si vous cou­rez sur une longue dis­tance, il est bien d’avoir ac­cès à de l’eau. Il existe des

cein­tures de bou­teilles

pra­tiques qui ré­par­tissent le poids du li­quide au­tour de la taille.

La cas­quette et les lu­nettes de so­leil sont aus­si des ac­ces­soires idéaux pour se pro­té­ger des rayons du so­leil.

Un ar­ticle es­sen­tiel à tout cou­reur est le

rou­leau de mousse

( foam roller). Après une course, le spor­tif peut «rou­ler» quelques par­ties de son corps et ain­si re­lâ­cher la mus­cu­la­ture pour la gar­der souple.

Le mé­tro­nome est un gad­get in­té­res­sant puis­qu’il émet un si­gnal so­nore in­di­quant le rythme au cou­reur. Il lui per­met de sa­voir s’il doit frei­ner son élan ou l’aug­men­ter. Cer­taines montres in­diquent éga­le­ment le pouls, le nombre de ki­lo­mètres par­cou­rus, le nombre de ca­lo­ries brû­lées et bien plus!

bas de com­pres­sion

Les

s’avèrent un ac­ces­soire im­por­tant pour plu­sieurs. Se­lon Jean-fran­çois Har­vey, spé­cia­liste de la course et au­teur de Cou­rir mieux, ces bas aident à four­nir un ef­fort maxi­mal, à évi­ter les bles­sures et à ré­cu­pé­rer ra­pi­de­ment. Com­ment? Ils aug­mentent entre autres la cir­cu­la­tion san­guine, ce qui ré­duit l’ef­fort exi­gé du coeur pen­dant l’ac­ti­vi­té phy­sique, et di­mi­nuent la vi­bra­tion mus­cu­laire et les mi­cro­dé­chi­rures. Aus­si, ils aident à ali­gner le sys­tème mus­cu­los­que­let­tique, ce qui amé­liore la pos­ture et as­sure une meilleure sta­bi­li­té. Tout ça en per­met­tant de gar­der les pieds au sec et d’évi­ter les am­poules.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.