En tout temps

Guide Pratique - - C’est Un Départ! -

Jour et nuit, hi­ver comme été, ce sport est le plus ac­ces­sible qui soit.

Comme tout sport, la marche per­met de li­bé­rer les fa­meuses en­dor­phines qu’on aime tant. Lorsque l’es­souf­fle­ment se fait sen­tir, la quan­ti­té d’oxy­gène est ac­crue dans l’or­ga­nisme, et le cer­veau li­bère cette hor­mone du bon­heur. Im­mé­dia­te­ment, un sen­ti­ment de bien-être nous en­va­hit. Nul be­soin de dé­pen­ser une for­tune pour s’exer­cer. Il suffit de s’ha­biller se­lon la sai­son et de se pro­cu­rer de bonnes chaus­sures.

Mar­cher à l’ex­té­rieur, ob­ser­ver les gens, le pay­sage… Tout ça vous per­met de vous dé­con­nec­ter des sou­cis du quo­ti­dien, ou en­core de voir plus clair. Prendre du temps pour soi est gage de dé­tente.

La marche se fait à son rythme. Que vous ayez envie d’y al­ler avec in­ten­si­té ou avec mo­dé­ra­tion, c’est vous qui choi­sis­sez. À cha­cun de dé­ci­der ce qui lui convient le mieux.

10

Qu’on ha­bite en ville ou à la cam­pagne, res­pi­rer l’air frais fait un bien fou puis­qu’il oxy­gène le cer­veau et aide à avoir des pen­sées po­si­tives. S’ex­po­ser aux rayons du so­leil fa­vo­rise éga­le­ment la sé­cré­tion de vi­ta­mine D, qui aide à gar­der les os et les muscles en san­té. La lu­mière du jour per­met aus­si de ré­gu­ler les cycles de som­meil et d’aug­men­ter le taux de sé­ro­to­nine, un neu­ro­trans­met­teur ré­gu­lant l’hu­meur.

Chaus­sures de sport bottes de ran­don­née

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.