Saint-sul­pice veut sen­si­bi­li­ser la CMM à sa réa­li­té

Un mé­moire pour re­trou­ver sa juste part

Hebdo Rive Nord - - ACTUALITÉS - VA­LÉ­RIE HOULE

De par son obli­ga­tion à faire par­tie des 82 mu­ni­ci­pa­li­tés de la Com­mu­nau­té mé­tro­po­li­taine de Mon­tréal, Saint-sul­pice et ses 3500 ha­bi­tants ont cer­taines règles bien pré­cises à res­pec­ter et des ob­jec­tifs à at­teindre.

C’est ce qui jus­ti­fie, par exemple, l’obli­ga­tion d’être des­ser­vi par un corps de po­lice mu­ni­ci­pal, ce­lui de L’as­somp­tion en l’oc­cur­rence. Saint-sul­pice a dé­jà ten­té de sen­si­bi­li­ser le gou­ver­ne­ment ain­si que la CMM à la réa­li­té de faire ap­pel à un corps po­li­cier mu­ni­ci­pal pour une ville avec peu d’ha­bi­tants. En ef­fet, elle avait fait va­loir que près du tiers de son bud­get an­nuel était dé­dié à payer les ser­vices po­li­ciers.

Au cours des der­nières an­nées, la mu­ni­ci­pa­li­té a bien ten­té d’ob­te­nir la pos­si­bi­li­té d’être des­ser­vie par la Sû­re­té du Qué­bec, comme plu­sieurs villes à la po­pu­la­tion équi­va­lente qui ne font pas par­tie de la CMM, telles la Pa­roisse de L’épi­pha­nie, mais sans suc­cès.

L’UNION FAIT LA FORCE

C’est pourquoi Saint-sul­pice se joint à 10 autres villes de la CMM pour si­gner un mé­moire sur les mu­ni­ci­pa­li­tés ru­rales. « De­puis la cons­ti­tu­tion de la CMM, en 2000, les mu­ni­ci­pa­li­tés ru­rales de son ter­ri­toire ont le pro­fond sen­ti­ment d’avoir été lais­sées de cô­té ou d’être né­gli­gées », peut-on y lire.

Les quotes-parts à payer qui dé­passent lar­ge­ment les re­tom­bées sur leur ter­ri­toire, un ser­vice po­li­cier de ni­veau su­pé­rieur à leurs be­soins, des pers­pec­tives de dé­ve­lop­pe­ments ur­bains étouf­fées, la pro­tec­tion des terres agri­coles et des mi­lieux na­tu­rels et leur faible re­pré­sen­ta­ti­vi­té font par­tie des pré­oc­cu­pa­tions ma­jeures. « Ce re­grou­pe­ment nous don­ne­ra la force de nous faire en­tendre et de mettre de la pres­sion sur la CMM et le gou­ver­ne­ment », croit Mau­rice Prud’homme, conseiller mu­ni­ci­pal.

Ain­si, dans ce mé­moire, non seule­ment les pro­blèmes ont été re­le­vés, mais les mu­ni­ci­pa­li­tés sou­mettent aus­si une sé­rie de re­com­man­da­tions.

CMM. La mu­ni­ci­pa­li­té de Saint-sul­pice re­vient à la charge dans sa vo­lon­té d’être re­pré­sen­tée de fa­çon juste et réa­liste dans la Com­mu­nau­té mé­tro­po­li­taine de Mon­tréal (CMM). Cette fois, c’est à tra­vers un mé­moire si­gné par 11 mu­ni­ci­pa­li­tés ru­rales de la CMM que Saint-sul­pice compte se faire en­tendre, un mé­moire qui a été dé­po­sé lors de la der­nière séance du con­seil mu­ni­ci­pal. Le maire Mi­chel Cham­pagne.

AT­TÉ­NUER LE POIDS FI­NAN­CIER

Con­cer­nant la charge fis­cale, Saint-sul­pice et les autres villes ai­me­raient que la CMM dé­ter­mine « un nou­veau mode de ré­par­ti­tion de quotes-parts pour abais­ser la contri­bu­tion des mu­ni­ci­pa­li­tés ru­rales ». « En gros, on veut rendre le gou­ver­ne­ment plus sen­sible au fait qu’une grosse part de notre bud­get va à la CMM, com­pa­ra­ti­ve­ment à des villes comme la nôtre qui n’en font pas par­tie », ex­plique le maire, Mi­chel Cham­pagne.

C’est aus­si la rai­son pour la­quelle le mé­moire re­com­mande l’ap­pui « aux mu­ni­ci­pa­li­tés ru­rales au­près du mi­nis­tère de la Sé­cu­ri­té pu­blique afin qu’il les com­pense, comme il le fait pour les mu­ni­ci­pa­li­tés des­ser­vies par la SQ, ces der­nières ne payant pas la to­ta­li­té de leurs ser­vices po­li­ciers. »

Sans cri­ti­quer la qua­li­té des ser­vices de la po­lice de L’as­somp­tion, « ce n’est pas nor­mal qu’on paye 33 % de notre bud­get pour la po­lice », ajoute le conseiller Mau­rice Prud’homme.

MEILLEURE RE­PRÉ­SEN­TA­TI­VI­TÉ

Les réa­li­tés des mu­ni­ci­pa­li­tés ru­rales se dé­taillent aus­si par le pé­ri­mètre d’ur­ba­ni­sa­tion, li­mi­té de­puis d’adop­tion du nou­veau Plan d’amé­na­ge­ment et de dé­ve­lop­pe­ment de la CMM. Ce qui, se­lon l’avis de ces mu­ni­ci­pa­li­tés, les pé­na­lise au pro­fit des villes à proxi­mi­té et qui ne font pas par­tie de la CMM, ce qui veut dire qu’elles n’ont pas les mêmes obli­ga­tions. Les mu­ni­ci­pa­li­tés ru­rales de­mandent donc un ajus­te­ment du pé­ri­mètre d’ur­ba­ni­sa­tion, afin de don­ner un peu de souffle à celles qui sont en manque de ter­rains va­cants ou à re­dé­ve­lop­per, comme Saint-sul­pice par exemple.

Les mu­ni­ci­pa­li­tés ru­rales sont aus­si en soi un ter­reau pour les terres agri­coles et « contri­buent ac­ti­ve­ment à l’at­teinte des grands ob­jec­tifs de la CMM » con­cer­nant la sau­ve­garde des terres agri­coles et des mi­lieux hu­mides. En­core une fois, le mé­moire de­mande un pro­gramme de com­pen­sa­tion fi­nan­cière pour son ap­port.

Fi­na­le­ment, vu le nombre de mu­ni­ci­pa­li­tés concer­nées par la même réa­li­té par­ti­cu­lière que vit Saint-sul­pice, le mé­moire de­mande aus­si que les mu­ni­ci­pa­li­tés ru­rales ait leur propre siège au sein du co­mi­té exécutif de la CMM ain­si que sur les dif­fé­rentes com­mis­sions.

L’en­semble de ces de­mandes se­ront en­voyées à la Com­mu­nau­té mé­tro­po­li­taine de Mon­tréal. « Après plus de 15 ans d’at­tente, il est grand temps que les mu­ni­ci­pa­li­tés ru­rales soient re­con­nues à juste titre et à la hau­teur de leur grande contri­bu­tion au sein de la CMM », conclut le rap­port.

(Pho­to TC Me­dia - Archives)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.