Arianne Lé­vesque vit à plein sa pas­sion de jouer au ba­se­ball

Hebdo Rive Nord - - SPORTS - PIERRE CHAR­TIER

Elle en a fran­chi des étapes de­puis sa pre­mière par­tie au ni­veau Mous­tique, elle qui a été dé­clas­sée pour évo­luer au ni­veau Pee Wee en rai­son de son grand ta­lent. Elle évo­lue pré­sen­te­ment dans le A chez les gar­çons, dans le Mid­get AA chez les filles pour la grande ré­gion de La­nau­dière, et cet au­tomne elle fait par­tie de la Ligue de ba­se­ball au Cé­gep de L’as­somp­tion avec l’équipe les Cy­clones. Elle peut évo­luer à trois po­si­tions se­lon les be­soins de ses en­traî­neurs ; elle lance, joue au champ ex­té­rieur, et elle of­fi­cie aus­si au poste de re­ce­veur pour les dif­fé­rentes équipes à la­quelle elle prend part.

UNE BOURSE IN­TÉ­RES­SANTE

Der­niè­re­ment, les Pro­duc­teurs de lait du Ca­na­da ont mis sur le mar­ché un grand concours pan­ca­na­dien pour trou­ver 30 ath­lètes d’ex­cep­tion dans tous les sports confon­dus. Ils vont re­mettre, en date du 30 oc­tobre, cette bourse de 5000 $ afin d’ai­der la re­lève fé­mi­nine à réa­li­ser ses rêves.

Arianne a dé­ci­dé de po­ser sa can­di­da­ture afin d’ob­te­nir l’une de ses bourses, et elle a été re­te­nue au­tant par ces ca­pa­ci­tés d’ath­lè­teth­lète que d’étu­diante.ante. Rap­pe­lons que le Fonds du spor­tort fé­mi­nin offre unn sou­tien fi­nan­cier de tailleaille aux ath-ath­lètes fé­mi­nines,nes, équipes fé­mi­nines ou u or­ga­ni­sa-or­ga­ni­sa­tions spor­ti­vess fé­mi­nines, afin de leur per­mettre er­mettre de pour­suivre leurs urs ob­jec­tifs spor­tifs.

Toute per­son­ne­sonne im­pli-im­pli­quée au sein dede la com-com­mu­nau­té spor­ti­veor­tive fé­mi-fé­mi­nine au Ca­na­da,da, âgée de 13 ans et plus, peut po­ser sa can­di­da­ture ou le faire au nom de son équipe, de son tour­noi, de son camp ou de son pro­gramme. Pour sou­mettre sa can­di­da­ture, il suf­fit de créer son pro­fil et de ré­pondre à quelques ques­tions por­tant sur la pas­sion pour le sport fé­mi­nin. Une fois cette étape com­plé­tée, la can­di­date peut par­ta­ger son pro­fil sur les mé­dias so­ciaux. Chaque an­née, le co­mi­té de sé­lec­tion du Fonds du sport fé­mi­nin exa­mine les can­di­da­tures et choi­sit les ré­ci­pien­daires les plus ins­pi­rantes.

Arianne confie avoir bien hâte de voir comment le concours va se ter­mi­ner pour elle. « Quand j’ai vu le concours je me suis dit que je ne pou­vais pas pas­ser à co­té de cette belle aven­ture et j’ai rem­pli les for­mu­laires via la page du concours et j’ai ob­te­nu la can­di­da­ture au sein des ath­lètes sé­lec­tion­nées pour l’une des 30 bourses. Je suis quand même confiante d’ob­te­nir la bourse, je pense que mon par­cours au fil des ans est as­sez élo­quent pour bien m’en ti­rer au concours », dit-elle avec en­thou­siasme.

BOURSE. De­puis qu’elle a dix ans, Arianne Lé­vesque est une pas­sion­née du ba­se­ball. Elle a tou­jours évo­lué dans un mi­lieu de gars, mais pré­sen­te­ment les men­ta­li­tés changent, ce qui fait en sorte qu’arianne peut dé­sor­mais pra­ti­quer son sport avec d’autres filles.

DES PAS DE GÉANT POUR LE BA­SE­BALL FÉ­MI­NIN

Arianne en est à sa deuxième an­née avec les Cy­clones du Cé­gep de L’as­somp­tion et elle dit ado­rer son ex­pé­rience avec cette équipe : « C’est in­croyable la belle chi­mie qui s’est ins­tal­lée avec mes col­lègues mas­cu­lins. J’ai la chance d’évo­luer avec des joueurs de haut ni­veau et c’est très bon pour mon ex­pé­rience. Il y a des joueurs qui évo­luent dans la Ligue ju­nior élite du Qué­bec, ça veut donc dire que le ca­libre est vrai­ment bon et je suis très contente de voir que j’ai ma place dans l’équipe. Je suis bien ac­cep­tée des autres joueurs et j’aime vrai­ment mon ex­pé­rience. »

Ce dont elle est en­core plus fière, c’est tout l’es­sor qui en­toure le ba­se­ball fé­mi­nin et l’ar­gent qui est main­te­nant consa­cré au sport. « Au­jourd’hui, on voit des équipes Atome en­tiè­re­ment fé­mi­nines, on voit que les pro­grammes élites se dé­ve­loppent à la vi­tesse grand V. Ça fait toute une dif­fé­rence de voir que des en­traî­neurs sont main­te­nant for­més pour nous ai­der à at­teindre nos buts et nos ob­jec­tifs d’ex­cel­lence. C’est vrai­ment le fun de voir tout ça pro­gres­ser », ex­plique-t-elle avec fier­té.

(Pho­to - gra­cieu­se­té)

Arianne Lé­vesque oc­cupe le poste de re­ce­veur.

(Pho­to - gra­cieu­se­té)

Arianne Lé­vesque évo­lue à plu­sieurs po­si­tions.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.