Moins de gas­pillage et plus de nour­ri­ture pour les plus dé­mu­nis

Hebdo Rive Nord - - ACTUALITÉS - CA­RO­LINE MOR­NEAU

MOIS­SON LA­NAU­DIÈRE. Mois­son La­nau­dière a ré­cem­ment adhé­ré au Pro­gramme de ré­cu­pé­ra­tion en su­per­mar­chés (PRS) des Banques ali­men­taires du Qué­bec. L’ini­tia­tive, qui consiste à re­cueillir les sur­plus de nour­ri­ture dans les épi­ce­ries de la ré­gion pour les re­don­ner aux fa­milles dé­mu­nies, per­met­trait en moyenne de ré­cu­pé­rer jus­qu’à 250 000 kg de den­rées et de viande an­nuel­le­ment.

Le pro­jet-pi­lote, lan­cé il y a un an à tra­vers La­nau­dière en col­la­bo­ra­tion avec 21 ma­ga­sins par­ti­ci­pants, a per­mis, jus­qu’à pré­sent, une ré­colte de 83 000 kg de den­rées, dont 46 000 kg de viande, au­pa­ra­vant non dis­po­nible en ré­cu­pé­ra­tion. Les in­ter­ve­nants im­pli­qués es­pèrent, avec le dé­ve­lop­pe­ment du pro­gramme, éviter de gas­piller jus­qu’à 250 000 kg de nour­ri­ture an­nuel­le­ment, les­quels s’ajou­te­raient aux 1,4 mil­lion de kg de den­rées dé­jà re­cueillis à Mois­son La­nau­dière par l’en­tre­mise des par­te­naires ré­gu­liers.

« La grande dif­fé­rence pour nous, c’est que ce pro­jet nous per­met de re­ce­voir de la viande. À Mois­son La­nau­dière, nous dis­po­sons de l’équi­pe­ment né­ces­saire, avec de grands congé­la­teurs pour pou­voir conser­ver et re­don­ner la nour­ri­ture à nos or­ga­nismes-membres », ex­plique Syl­vie Bou­cher, di­rec­trice gé­né­rale de la banque ali­men­taire.

À l’arrivée de la nour­ri­ture, des ex­perts font un tri mi­nu­tieux afin de s’as­su­rer que les ali­ments conge­lés soient frais et qu’ils ne pré­sentent aucune bac­té­rie. Une fois l’ins­pec­tion ter­mi­née, les boîtes sont ra­pi­de­ment ache­mi­nées aux di­vers or­ga­nismes.

« Pour nous, c’est vrai­ment un plus, ajoute Mme Bou­cher. Les dons en den­rées sont en­core in­suf­fi­sants pour ré­pondre à toutes les de­mandes, mais on re­marque quand même une amé­lio­ra­tion im­por­tante avec ce pro­gramme. »

Au to­tal, près de 92 000 de­mandes d’aide men­suelles se­raient faites à la banque ali­men­taire, qui des­sert plus de 70 or­ga­nismes à tra­vers la ré­gion.

SO­LI­DA­RI­TÉ

La­nau­dière se­rait la troi­sième ré­gion du Qué­bec à adhé­rer au Pro­gramme de ré­cu­pé­ra­tion des su­per­mar­chés, no­tam­ment grâce à ses équi­pe­ments qui lui per­mettent de conser­ver la viande, mais aus­si grâce à la par­ti­ci­pa­tion des épi­ciers du ter­ri­toire.

Au to­tal, sept ban­nières, dont Pro­vi­go, Maxi, Mé­tro, Su­per C et IGA, se ral­lient à la cause pour ai­der les fa­milles dé­fa­vo­ri­sées.

« Ce pro­jet est la preuve même que cer­taines causes sur­passent la par­ti­sa­ne­rie et la com­pé­ti­tion. Plu­sieurs ban­nières com­pé­ti­trices sont ras­sem­blées au­jourd’hui et tra­vaillent en­semble pour re­don­ner à la com­mu­nau­té. Je ne peux que sa­luer cette ini­tia­tive », sou­ligne la dé­pu­tée de Jo­liette, Vé­ro­nique Hi­von, lors d’un point de presse te­nu le 7 sep­tembre.

De son cô­té, Da­niel Pa­gé, re­pré­sen­tant des su­per­mar­chés Maxi, ex­plique que son entreprise gé­nère beau­coup de sur­plus ali­men­taires. Il consi­dère plus lo­gique de don­ner la nour­ri­ture non pé­ri­mée à ceux qui en ont be­soin plu­tôt que de la gas­piller.

« Ça de­mande très peu de ges­tion. Tout ce qu’il faut faire, c’est mieux trier. Mais le ré­sul­tat en vaut la peine. »

(Pho­to TC Me­dia – Ca­ro­line Mor­neau)

Plu­sieurs par­te­naires et po­li­ti­ciens étaient ras­sem­blés lors du point de presse, à Mois­son La­nau­dière.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.