An­dré Cyr quitte la vie po­li­tique après 24 ans

Hebdo Rive Nord - - LA UNE -

PO­LI­TIQUE MU­NI­CI­PALE. C’est avec regret, mais aus­si avec le sen­ti­ment du de­voir ac­com­pli, que le conseiller mu­ni­ci­pal du dis­trict 1 de Re­pen­ti­gny, An­dré Cyr, a pris la dif­fi­cile dé­ci­sion de ne pas sol­li­ci­ter un nou­veau man­dat.

Après avoir oeu­vré en po­li­tique mu­ni­ci­pale au cours des 24 der­nières an­nées, il est temps pour An­dré Cyr de ti­rer sa ré­vé­rence. Des sou­ve­nirs, il confie en avoir plu­sieurs, mais une chose ne chan­ge­ra pas dans sa dé­marche, soit celle d’être tou­jours à l’écoute des ci­toyens de son dis­trict.

Élu pour la pre­mière fois sous l’équipe d’alain Brien, il se sou­vient que les séances du conseil étaient beau­coup moins res­pec­tueuses que celles d’au­jourd’hui. « C’était un peu le chaos à l’hô­tel de ville lors des séances du conseil dif­fu­sées à la té­lé­vi­sion. Les séances étaient mou­ve­men­tées et pas tou­jours très éthiques, c’était une autre époque et d’autres moeurs. J’aime vrai­ment mieux ce qui se passe au­jourd’hui », dit-il en sou­riant.

Pour An­dré Cyr, le meilleur coup de sa car­rière en po­li­tique mu­ni­ci­pale a été réa­li­sé lors­qu’il est al­lé cher­cher Chan­tal Deschamps pour as­su­rer le poste de mai­resse. La dé­ci­sion de ne pas se re­pré­sen­ter a tra­cas­sé An­dré Cyr du­rant plus d’un an et c’est après en avoir par­lé à sa femme qu’il a pris la dé­ci­sion de ne pas se pré­sen­ter dans l’équipe Deschamps.

Pho­to Heb­do Rive Nord –ar­chives)

An­dré Cyr a sié­gé comme conseiller mu­ni­ci­pal à la Ville de Re­pen­ti­gny pen­dant 24 ans.(

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.