Du sup­port pour les proches ai­dants

Thé­ra­peutes en re­la­tion d'aide de La­nau­dière

Hebdo Rive Nord - - PLEIN FEUX SUR LA COMMUNAUTÉ - NA­THA­LIE VIGNEAULT

SAN­TÉ. Tou­jours pré­sent pour la per­sonne ai­dée, le proche ai­dant est à risque de vivre de l’épui­se­ment, du dé­cou­ra­ge­ment, de l’in­quié­tude, de la co­lère... En col­la­bo­ra­tion avec L’ap­pui pour les proches ai­dants d’aî­nés de La­nau­dière, les Thé­ra­peutes en re­la­tion d’aide de La­nau­dière (TRAL) offrent des ser­vices de consul­ta­tion à prix avan­ta­geux.

« Les ren­contres que l’on offre aux proches ai­dants vont leur per­mettre de sor­tir de l’iso­le­ment, d’être écou­tés, de trou­ver des fa­çons d’ex­pri­mer leurs li­mites et leurs be­soins no­tam­ment », ex­plique Sha­ny Gau­thier, pré­si­dente de TRAL.

Le thé­ra­peute en re­la­tion d’aide n’est pas un psy­cho­thé­ra­peute, mais il dé­tient une for­ma­tion de 1250 heures en ser­vice de re­la­tion d’aide. Ce­la in­clut des ren­contres d’ac­com­pa­gne­ment per­met­tant à la per­sonne de s’ex­pri­mer, lui pro­di­guer des con­seils et four­nir de l’in­for­ma­tion en lien avec son état ou en­core la si­tua­tion vé­cue. Ils offrent aus­si des in­ter­ven­tions conju­gales ou fa­mi­liales ou en­core du coa­ching, qui vise l’ac­tua­li­sa­tion du po­ten­tiel par le dé­ve­lop­pe­ment de ta­lents.

Grâce à une en­tente avec L’AP­PUI, les ser­vices de TRAL peuvent être of­ferts dans toutes les MRC de la ré­gion et ce au coût de 10 $ par ren­contre pour 10 ren­contres.

POUR TOUS

L’or­ga­nisme offre des ser­vices de re­la­tion d’aide à la po­pu­la­tion en gé­né­ral. « Bien que nous ne fai­sons pas de diag­nos­tic ni de trai­te­ments de trouble de san­té men­tale, nous sommes en me­sure d’ac­com­pa­gner toute per­sonne qui vit une dif­fi­cul­té cou­rante, tel un deuil, une tran­si­tion de vie, une sé­pa­ra­tion, un dé­part à la re­traite, etc. De plus, nous n’avons pas de dé­lai d’at­tente im­por­tant et nos ta­rifs sont ba­sés sur le re­ve­nu fa­mi­lial et va­rient entre 25 $ et 50 $ pour une ren­contre d’une heure », ex­plique Mme Gau­thier.

Le chan­teur Si­mon Mo­rin (La Voix, The Voice en France) pre­nait part à l’ac­ti­vi­té de pro­mo­tion des ser­vices de TRAL et confie que son thé­ra­peute en re­la­tion d’aide lui a per­mis de voir plus clair dans ses re­la­tions avec les autres, par­ti­cu­liè­re­ment dans sa re­la­tion amou­reuse il y a deux ans en­vi­ron.

« Les gens croient à tort qu’il faut at­tendre d’être ma­lade pour al­ler consul­ter, au contraire, un thé­ra­peute c’est comme un meilleur ami qui peut nous ai­der à mieux se com­prendre et à mieux com­prendre les autres », in­dique l’ar­tiste.

Il af­firme avoir en­core be­soin de par­ler à son thé­ra­peute à l’oc­ca­sion. « Je suis dans un do­maine où il y a des hauts et des bas, je suis aus­si le pa­tron de ma propre en­tre­prise et je suis en contact avec beau­coup de gens. Tout va vite, on peut être bous­cu­lé, ça me per­met de faire le point. Ça m’aide aus­si à avoir de meilleures re­la­tions », ra­conte-t-il.

Pour in­for­ma­tion : 450 581-2159 ou i n f o. t r a . l a n a u d i e r e@ gmail. com ou the­ra­peutes-en-re­la­tion-daide-de-la­nau­diere. org

(Pho­to Heb­do Rive Nord – Na­tha­lie Vigneault)

Sha­ny Gau­thier, pré­si­dente de TRAL, Diane Poirier thé­ra­peute, Si­mon Mo­rin et Sa­bri­na Bar­beau conseillère aux proches ai­dants à L’AP­PUI La­nau­dière.

(Pho­to Heb­do Rive Nord – Na­tha­lie Vigneault)

Le chan­teur Si­mon Mo­rin (La Voix, The Voice en France) pre­nait part à l’ac­ti­vi­té de pro­mo­tion des ser­vices de TRAL et a of­fert une pres­ta­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.