Au se­cours de Béa­trice

La sai­son d’au­tomne se ter­mine sur une note tra­gique qui vien­dra chan­ger bien des choses dans la vie de Béa­trice, mais aus­si de son en­tou­rage. Cer­tains rap­pro­che­ments et conflits sont à pré­voir. Fran­cine Tou­gas, l’au­teure de la sé­rie, nous fait ex­plo­rer l

Hors-Série - - Sommaire - Ma­rie-eve Le­clerc

M-E.L.: Béa­trice a évo­lué grâce à sa thé­ra­pie avec Mon­sieur P. Les pro­grès se pour­sui­vront-ils cet hi­ver? F.T.: «À la fin de la pre­mière par­tie de la sai­son, un évé­ne­ment dra­ma­tique au­ra des ré­per­cus­sions dans la vie de Béa­trice (Sophie Lo­rain), ain­si que sur le plan émo­tif. Elle ten­te­ra de se rap­pro­cher de son père, même si Ch­ris­tophe (Ro­bert La­londe) est dif­fi­cile d’ap­proche. Cô­té pro­fes­sion­nel, on en dé­cou­vri­ra da­van­tage sur les per­son­nages se­con­daires. Cette sai­son, on a vu une cer­taine idylle entre le doc­teur La­veaux (Pier-luc Brillant) et Béa­trice. Ce flirt conti­nue­ra cet hi­ver, mais ce se­ra tou­jours aus­si com­plexe pour Béa­trice. On se rap­pelle qu’elle lui a dit avoir un pas­sé et de la dif­fi­cul­té à vivre avec. Ce se­ra en­core le cas. Et con­nais­sant Béa­trice, elle ne se re­trou­ve­ra pas dans le lit de La­veaux la se­maine pro­chaine. D’au­tant plus que les pas­sés res­pec­tifs d’oli­vier-luc et de la doc­teure Clé­ment les rap­pro­che­ront et les éloi­gne­ront à la fois. Et ce qu’on ap­pren­dra sur La­veaux au­ra des ef­fets sur Béa­trice. Fi­na­le­ment, cette der­nière éta­bli­ra éga­le­ment des rap­pro­che­ments avec sa pe­tite soeur et sa belle-mère, Isa­belle (Ma­rie-france Lam­bert). Mais rien ne se­ra simple, puisque le chef de fa­mille se­ra plein de se­crets qui fe­ront souf­frir tout son en­tou­rage.»

Ch­ris­tophe va-t-il s’adou­cir un peu? «Je di­rais oui, mais tem­po­rai­re­ment. C’est tout de même à tra­vers lui qu’on en dé­cou­vri­ra plus sur le pas­sé de Béa­trice.» Va-t-on mieux cer­ner la re­la­tion qu’oli­vier-luc en­tre­tient avec sa co­lo­ca­taire? «Oui, on com­pren­dra mieux ce qu’elle fait dans sa vie et pour­quoi ils conti­nuent d’ha­bi­ter en­semble.» Quant à Be­noît, conti­nue­ra-t-il de fer­mer les yeux sur ce qui se passe au­tour de lui? «Be­noît (Ga­briel Sa­bou­rin) ten­te­ra en­core de s’adap­ter à son nou­vel em­ploi et à sa pa­tronne, Ma­ria (Nathalie Ca­vez­za­li). Elle se­ra très sé­vère et dis­tante avec lui, puis­qu’elle est mé­fiante en­vers lui. Elle ne com­prend pas ce qu’il fait là, car il oc­cu­pait un poste de cadre avant d’ar­ri­ver à l’hô­pi­tal. Elle fi­ni­ra par ex­pri­mer ses ré­serves en­vers lui. Concer­nant son his­toire avec Zoé (Noémie Yelle), Be­noît conti­nue­ra d’être char­mé par elle et cette his­toire pren­dra une forme X. Néan­moins, il ne se­ra pas un être heu­reux en amour. Il ne ver­ra pas les choses comme elles sont. Ce per­son­nage se re­trou­ve­ra aus­si dans l’eau chaude à la suite d’un évé­ne­ment qui re­lie­ra à la fois Béa­trice et les ser­vices so­ciaux. Une per­sonne ar­ri­ve­ra et vien­dra brouiller les cartes.» Be­noît et Béa­trice se­ront-ils tou­jours en co­lo­ca­tion?

«Oui, et on com­men­ce­ra à en ap­prendre plus sur leur an­cienne re­la­tion comme ma­ri et femme. On sait qu’ils se sont ma­riés jeunes et on dé­cou­vri­ra pour­quoi ils se sont sé­pa­rés. Tous deux n’ont pas la même vi­sion des choses. Dans la deuxième par­tie de la sai­son, ils s’en­gueu­le­ront par­fois. Des évé­ne­ments im­pré­vus ar­ri­ve­ront et bous­cu­le­ront un peu leur ami­tié, mais Béa­trice et Be­noît s’aiment d’un amour in­con­di­tion­nel.» Fi­na­le­ment, ap­pren­drons-nous quelque chose de plus sur le per­son­nage de Gin? «Gin (Linda Sor­gi­ni) se­ra éga­le­ment tou­chée par la scène dra­ma­tique à ve­nir. Elle pren­dra aus­si conscience que ses pro­jets pro­fes­sion­nels sont in­té­res­sants, mais qu’elle est prise à la gorge fi­nan­ciè­re­ment. De plus, Gin se rap­pro­che­ra de Ch­ris­tophe, mais réa­li­se­ra que ce rap­pro­che­ment est à double tran­chant. Di­sons que le père de Béa­trice est un bon ma­ni­pu­la­teur; il vou­dra avoir plus ac­cès à sa fille par Gin. Fi­na­le­ment, elle ob­tien­dra un em­ploi qui la rap­pro­che­ra de l’hô­pi­tal de sa nièce. Béa­trice se­ra mal à l’aise lors­qu’elle ap­pren­dra que sa tante a un bou­lot si proche du sien. Gin se fe­ra aus­si une nou­velle amie en la per­sonne de Ber­na­dette (Mo­nique Spa­zia­ni). Cô­té amour, il n’y au­ra rien de ma­jeur pour la pauvre Gin.»

L’évé­ne­ment dra­ma­tique qui sur­vien­dra avant le temps des Fêtes bous­cu­le­ra Béa­trice (Sophie Lo­rain) sur le plan émo­tif. Be­noît se re­trouve dans l’eau chaude à la suite d’une mésa­ven­ture re­liant à la fois Béa­trice et les ser­vices so­ciaux. La co­ha­bi­ta­tion en

Les sautes d’hu­meur de Béa­trice pour­ront-elles jouer sur son fu­tur poste de di­rec­trice de l’ur­gence?

Béa­trice en sau­ra da­van­tage sur la vie per­son­nelle de Mon­sieur P. (Ga­briel Arcand), au grand déses­poir de ce der­nier.

À la suite de l’évé­ne­ment dra­ma­tique, Gin et Béa­trice se rap­pro­che­ront d’océanne (Ro­sa­lie Mo­reau).

Gin (Linda Sor­gi­ni) ob­tien­dra un em­ploi qui la rap­pro­che­ra du lieu de tra­vail de Béa­trice et Be­noît.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.