Ap­prendre à vivre avec le deuil

Le té­lé­ro­man re­prend un mois après le dé­cès de Na­tha­lie. Si les bles­sures sont moins vives, elles de­meurent néan­moins très pré­sentes. Pen­dant qu’émile et Léa tentent de pour­suivre leur vie du mieux qu’ils le peuvent, Ro­my est anéan­tie. De son cô­té, Oli­vie

Hors-Série - - Nou­velle Adresse - Ma­rie-eve Le­clerc

M-E.L.: La fi­nale de la sai­son pré­cé­dente a lais­sé tout le monde sous le choc. Na­tha­lie La­pointe, dé­cé­dée des suites de son can­cer, laisse un grand vide après son dé­part. Com­ment son en­tou­rage vit-il avec cette ab­sence? J.L.: «Les trois en­fants vivent dif­fé­rem­ment la mort de leur mère. Léa (Mar­gue­rite Bou­chard) et Émile (An­toine Pi­lon) ont ac­cep­té la mis­sion de Na­tha­lie (Ma­cha Gre­non), qui leur avait de­man­dé de conti­nuer à vivre du mieux qu’ils le pou­vaient, en re­pre­nant leurs ac­ti­vi­tés et leurs amours. Pour ce qui est de Léa, sa re­la­tion avec Jé­ré­my (An­toine Des­ro­chers) conti­nue et elle s’im­plique de nou­veau au jour­nal étu­diant. Cette der­nière veut que sa vie soit mar­quée par le pas­sage de sa mère dans son exis­tence et elle fe­ra tout pour y par­ve­nir.» Émile a connu un épi­sode plus noir en fin de sai­son. Se re­met­tra-t-il sur pied? «Ef­fec­ti­ve­ment, Émile a connu un tour­nant plus com­pli­qué dans les der­nières dif­fu­sions et ça ira en­core dans ce sens pour lui. Ma­ri­lou (Alys­sa La­belle) conti­nue d’avoir de l’in­fluence sur lui. Émile es­saie éga­le­ment de trou­ver de nou­veaux re­pères, mais ce n’est pas fa­cile pour lui. De plus, il ten­te­ra de re­col­ler les mor­ceaux avec Jean-da­niel (Da­vid Bou­tin), son père, mais il y ar­rive dif­fi­ci­le­ment.» Ro­my est très fra­gile. On ima­gine qu’elle se re­fer­me­ra da­van­tage après la mort de sa mère… «Ro­my (Jade Char­bon­neau) est la plus anéan­tie. Elle a per­du tous ses re­pères et ce qui lui res­tait de sta­bi­li­té dans sa vie. Son deuil est donc plus dif­fi­cile à faire et elle se re­fer­me­ra en­core plus sur elle-même. Mal­gré le fait qu’elle conti­nue sa thé­ra­pie avec Thié­ry (Fré­dé­rick Bouf­fard), ce­lui-ci réus­sit de moins en moins à al­ler cher­cher en elle des portes qui ouvrent à des so­lu­tions.» Oli­vier a main­te­nant la res­pon­sa­bi­li­té des trois en­fants. N’est-ce pas trop dé­sta­bi­li­sant pour lui, ce nou­veau mode de vie? «Oli­vier (Pa­trick Hi­von) prend cette nou­velle res­pon­sa­bi­li­té très à coeur. Il se donne corps et âme pour que les en­fants soient le mieux pos­sible, quitte à ou­blier de faire son deuil de son cô­té. Il dé­sire de­ve­nir une pré­sence forte et constante et que les en­fants ne voient au­cune dif­fé­rence dans leur quo­ti­dien. Il a aus­si ac­cep­té le tra­vail à la ga­le­rie d’art afin d’as­su­rer une sta­bi­li­té fi­nan­cière pour les en­fants. Il s’en met beau­coup sur les épaules et s’ou­blie un peu. Heu­reu­se­ment, il a l’aide de Max (Sé­bas­tien De­lorme), car au mo­ment de re­com­men­cer la sai­son, ce der­nier et Oli­vier ont “re­con­nec­té”. Même s’ils n’ha­bitent pas sous le même toit, Max est très présent dans la vie d’oli­vier.» Com­ment se portent les pa­rents de Na­tha­lie, qui ont ac­com­pa­gné leur fille jus­qu’à son der­nier souffle? «Je di­rais que Ja­nine (Mu­riel Du­til) et Gé­rard (Pierre Cur­zi) se trouvent des bouées pour

res­ter la tête hors de l’eau. Ils ne se re­mettent pas de la mort de leur fille. Pour se chan­ger les idées et se rendre utile, Ja­nine aide énor­mé­ment Ma­ga­lie (Mo­nia Cho­kri), qui est nou­vel­le­ment ma­man. De son cô­té, Gé­rard s’ac­croche au rêve qu’émile vien­dra le re­joindre bien­tôt au ga­rage pour tra­vailler avec lui. Il dé­cide alors d’in­no­ver et de ra­jeu­nir l’image du ga­rage afin qu’émile se sente bien.» Quant à Laurent, sa vie sen­ti­men­tale a été un vé­ri­table fias­co l’an­née der­nière. Est-ce que ça va mieux de ce cô­té? «La quête de Laurent (Jean-fran­çois Pi­chette) cette an­née est de ré­pondre aux ques­tions com­plè­te­ment in­sen­sées en rap­port avec Béa­trice (Ra­chel Gra­ton) et sa mort tra­gique. Qui était-elle vrai­ment? Pour­quoi avoir mis le nom de Laurent sur le cer­ti­fi­cat de nais­sance de Ju­lia (An­na­belle Gué­rin) alors qu’il n’est pas le père? Qui est le père bio­lo­gique de cette en­fant? Laurent fait ses pe­tites re­cherches, mais fi­na­le­ment, la po­lice re­met­tra son nez dans l’en­quête qui en­toure la mort de Béa­trice. Il tente éga­le­ment de re­nouer avec Jo­hanne (So­phie Pré­gent) pour conser­ver une ami­tié sin­cère avec elle. Ces deux-là construi­ront une belle com­pli­ci­té cette sai­son.» Fi­na­le­ment, Ma­ga­lie est ma­man. Com­ment ap­pri­voise-t-elle son nou­veau rôle? «Elle tente de faire du mieux qu’elle peut, mais elle est très an­xieuse. On fait la ren­contre d’une Ma­ga­lie plus ner­veuse qu’au­pa­ra­vant. Toute sa vo­lon­té de li­ber­té est dé­sor­mais en­se­ve­lie par la pré­sence de sa fille. Anne est de­ve­nue le centre de son uni­vers et elle veut qu’elle soit bien. Quant à sa re­la­tion avec Si­mon (Pierre-yves Car­di­nal), tous ces nou­veaux cham­bou­le­ments ont des ré­per­cus­sions sur leur couple. Et mal­heu­reu­se­ment, on va se rendre compte que les taches sur la peau d’anne ne sont pas bé­nignes. Une ma­la­die se cache der­rière. Ma­ga­lie de­vra donc af­fron­ter les dé­mons de la ma­la­die avec sa fille.»

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.