Les opé­ra­tions clan­des­tines éta­lées au grand jour

Il y a long­temps que Luc Dionne vou­lait écrire une sé­rie sur les opé­ra­tions clan­des­tines me­nées par des mi­lices mi­li­taires pri­vées. Après s’être in­ter­ro­gé lon­gue­ment sur la ques­tion, il a fait ses re­cherches et les a mises sur pa­pier afin de nous li­vrer u

Hors-Série - - Blue Moon - Ma­rie-eve Le­clerc

M-E.L.: Com­ment dé­fi­ni­riez-vous Blue Moon? L.D.: «C’est une sé­rie d’ac­tion, qui contient beau­coup de sus­pense et qui bouge beau­coup. L’his­toire porte sur les opé­ra­tions clan­des­tines me­nées par une mi­lice mi­li­taire pri­vée qui ob­tient des contrats au­près du gou­ver­ne­ment ca­na­dien, mais éga­le­ment à l’étran­ger.» Sui­vra-t-on les in­trigues à tra­vers le per­son­nage de Jus­tine Lau­rier? «Oui, à tra­vers elle, mais aus­si par ses col­lègues, qui font par­tie de cette uni­té d’élite. Pour une rai­son qu’on dé­cou­vri­ra au cours de la sai­son, Jus­tine (Ka­rine Va­nasse) prend les com­mandes de cette en­tre­prise et les choses se gâtent.»

Quel type de fille est Jus­tine Lau­rier? «Elle est très fon­ceuse. Au dé­part, Jus­tine est une dé­mi­neuse – ex­perte en ex­plo­sifs – en mis­sion avec l’ar­mée ca­na­dienne en Afrique. Elle ap­prend le décès ac­ci­den­tel de son père et hé­rite alors de Blue Moon, une en­tre­prise de sécurité fon­dée par son pa­ter­nel. Cô­té per­son­na­li­té, Jus­tine est très calme, po­sée, tou­jours en contrôle d’elle-même et des évé­ne­ments. Ces as­pects de sa per­son­na­li­té lui se­ront fort pra­tiques pour les en­tre­prises qu’elle s’ap­prête à mettre sur pied. Par ailleurs, on dé­cou­vri­ra au fil des épi­sodes ce qui se cache der­rière cette com­pa­gnie et Jus­tine, parce que tous igno­raient qui elle était.» Va-t-on dé­cou­vrir l’uni­vers plus per­son­nel de Jus­tine? «Oui, évi­dem­ment. C’est une sé­rie, donc on axe beau­coup sur les per­son­nages. On va dé­cou­vrir sa vie pri­vée – ou plu­tôt, son ab­sence de vie per­son­nelle. Jus­tine est un per­son­nage as­sez com­plexe qui a plu­sieurs fa­cettes: tan­tôt une belle jeune femme, tan­tôt une mi­li­taire, tan­tôt une femme d’af­faires… Au­tour d’elle se greffent ses col­lègues de l’uni­té. Par­mi ceux-ci, cer­tains sont plus proches de Jus­tine que d’autres. Des al­liances et des af­fron­te­ments sont à pré­voir.» Fi­na­le­ment, d’où vous est ve­nue l’ins­pi­ra­tion de «J’adore avoir des su­jets qui sortent des sen­tiers bat­tus, comme à l’époque, avec Omer­tà. Au­cune sé­rie sur le monde de la ma­fia n’avait été faite avant celle-ci. Pour Blue Moon, je me suis as­sis avec les producteurs et je leur ai par­lé de ma fas­ci­na­tion quant à la puis­sance gran­dis­sante des or­ga­ni­sa­tions pa­ra­mi­li­taires pri­vées, qui se mul­ti­plient comme des pe­tits pains chauds. Je m’in­quiète en­core de l’in­fluence de ces com­pa­gnies et je vou­lais ex­plo­rer ce mi­lieu-là.»

Blue Moon?

Jus­tine Lau­rier (Ka­rine Va­nasse) de­vient co­pro­prié­taire de avec l’un des amis de son dé­funt père, Be­noît Le­bel (Luc Pi­card).

Jus­tine, en com­pa­gnie de ses col­lègues qui font tous par­tie de l’uni­té d’élite.

Ca­ro­line Dha­ver­nas in­carne un per­son­nage qui ne s’en­tend pas très bien avec Jus­tine Lau­rier.

L’uni­té d’élite de­vra ré­gler des his­toires de re­ven­deurs, de tra­fic de drogue et de toute autre contre­bande en de­meu­rant très dis­crète.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.