La re­vanche des corps

Après une sé­pa­ra­tion Le mes­sage des nou­velles cé­li­ba­taires est clair: si vous ve­nez de vivre une sé­pa­ra­tion, pre­nez votre re­vanche en de­ve­nant hot! Prendre soin de sa san­té et se re­mettre en forme pour re­haus­ser son es­time de soi est un moyen ex­trê­me­ment

Hors-Série - - Sommaire -

La très sexy Me­gan Fox s’est sé­pa­rée de Brian Aus­tin Green en août der­nier après 10 ans de re­la­tion. Me­gan, 29 ans, et Brian, 42 ans, ont eu en­semble deux gar­çons: Noah, 4 ans, et Bod­hi, 2 ans. L’ac­trice a été vue à maintes re­prises au gym­nase de­puis la nou­velle de sa rup­ture avec Green. Lors­qu’elle est réapparue sur les ré­seaux so­ciaux, elle avait un corps splen­dide.

Elle s’est en­traî­née ré­gu­liè­re­ment avec le coach des stars Har­ley Pas­ter­nak, qui a no­tam­ment ai­dé Ri­han­na, La­dy Ga­ga, Halle Ber­ry et Eva Mendes à avoir de su­perbes sil­houettes. «Je m’en­traîne in­ten­sé­ment deux fois par se­maine, a dit Me­gan l’an der­nier. Je fais du car­dio, je lève des poids et je suis un cir­cuit d’en­traî­ne­ment.»

Pas­ter­nak, qui a mis au point le pro­gramme Five Fac­tor, ex­plique que Me­gan doit sol­li­ci­ter des muscles pré­cis: «Avec ces exer­cices, on se concentre sur de courts muscles si­tués à l’ar­rière du corps afin que Me­gan re­trouve sa pos­ture d’avant.»

La star ef­fec­tue ces exer­cices à l’aide d’hal­tères pour ren­for­cer son dos et ses ab­dos, et son coach lui conseille la pose de Su­per­man spé­cia­le­ment pour la ré­gion lom­baire. Pas­ter­nak lui re­com­mande éga­le­ment d’uti­li­ser l’ap­pa­reil He­lix La­te­ral Trai­ner pour faire son car­dio, des exer­cices aé­ro­biques qui vont sculp­ter son corps.

Par ailleurs, Me­gan n’est pas du genre à soi­gner sa peine d’amour en s’em­pif­frant de crème gla­cée. L’ac­trice est ex­trê­me­ment dis­ci­pli­née en ce qui a trait à la nour­ri­ture: «J’ai éli­mi­né le pain et tout ce qui contient des glu­cides. Plus de cra­que­lins, plus de crous­tilles, plus de bret­zels. Tout doit être sain. La pire chose que je donne à mon corps est du ca­fé et j’en bois un par jour, le ma­tin. Je n’ai pas non plus de jour­née du­rant la se­maine où je me per­mets de tri­cher. Néan­moins, si j’en avais une, ce se­rait pour man­ger de la piz­za ou du gâ­teau!»

«Me­gan mange trois re­pas par jour et deux col­la­tions» , men­tionne Pas­ter­nak concer­nant son ré­gime lors­qu’elle doit as­sis­ter à un évé­ne­ment im­por­tant ou se pré­pa­rer pour un rôle. «Cha­cun de ses re­pas ren­ferme des pro­téines, des fibres et du bon gras, et elle consomme très peu de sucre dans sa vie de tous les jours. Elle a beau­coup mai­gri et c’est fan­tas­tique. Le ma­tin, elle se pré­pare un smoo­thie ou une ome­lette faite de blancs d’oeufs avec des avo­cats comme source de gras. En guise de col­la­tion, elle pour­ra gri­gno­ter des cru­di­tés avec de l’hou­mous et au dî­ner, man­ger une sa­lade de poi­trine de pou­let grillée» , pour­suit-il.

L’ac­trice de 34 ans a mis fin à son en­ga­ge­ment avec Tom Stur­ridge en mai 2015. Une pe­tite fille est née de cette union, Mar­lowe, main­te­nant âgée de près de quatre ans. Ces der­niers mois, la car­rière de Sien­na a mon­té en flèche et, lors des plus ré­cents ta­pis rouges, on a pu voir à quel point la ve­dette est épous­tou­flante.

Bien qu’elle ne soit pas adepte du gym, Sien­na est tou­jours fi­dèle à ses séances de yo­ga pour l’ai­der à se dé­tendre et à gar­der la forme. «C’est dif­fi­cile parce que je n’ai pas de jour­née type. Avec un en­fant et mon tra­vail, je suis très oc­cu­pée, je ne peux pas tou­jours trou­ver le temps d’al­ler au gym» , a-t- elle dé­jà dé­cla­ré.

Elle a pour coach Efua Ba­ker, spé­cia­liste en re­vi­re­ments ra­pides, en­traî­ne­ments in­ten­sifs et pro­grammes de nu­tri­tion qui sont conçus pour don­ner des ré­sul­tats sans tar­der. «À l’école, j’étais très spor­tive et j’ado­rais les sports de com­pé­ti­tion, alors c’est dur pour moi d’al­ler au gym et de sim­ple­ment cou­rir! confie l’ac­trice. Je m’en­nuie vite et fa­ci­le­ment, donc je dois trou­ver des trucs qui sont plus in­té­res­sants.»

Elle men­tionne éga­le­ment que d’avoir ac­cou­ché de sa fille l’a ame­née à voir son phy­sique au­tre­ment: «Mon corps a com­plè­te­ment chan­gé et mon lien avec lui s’est pas­sa­ble­ment mo­di­fié, c’est comme s’il ne m’ap­par­te­nait plus. Toutes mes at­ten­tions pour qu’il soit par­fait ou ath­lé­tique sont dé­sor­mais ré­vo­lues. J’ai main­te­nant conscience de ce à quoi servent les seins et j’ai beau­coup de res­pect pour mon corps de­puis que j’ai consta­té ce qu’il peut faire.»

Même si elle ne suit au­cun ré­gime, la star doit sur­veiller son ali­men­ta­tion pour gar­der son poids san­té. «Je ne fais pas d’exer­cice et je mange tous les ham­bur­gers qui me tentent, di­sait- elle lors­qu’elle était dans la ving­taine. Je pré­fère être grasse et heu­reuse que maigre et mi­sé­rable. Je suis chan­ceuse, car je suis jeune, mais je me rends compte que mon mé­ta­bo­lisme ra­len­tit. Bien­tôt, tous ces ham­bur­gers at­tein­dront mon der­rière et je res­sem­ble­rai à une ba­leine» af­fir­mait-elle.

Main­te­nant, elle fait un peu plus at­ten­tion aux ali­ments qu’elle mange, mais elle avoue être en­core in­dul­gente. «Je blague en di­sant que je de­vrais les mettre di­rec­te­ment dans mon der­rière, parce que c’est là qu’elles s’en vont de toute fa­çon, lance-t- elle au su­jet de ses gâ­te­ries fa­vo­rites. En­suite, je vais man­ger du gâ­teau au cho­co­lat et j’au­rai du mal à vivre avec mes in­sé­cu­ri­tés à pro­pos de mon corps» , dit- elle en par­lant de ses in­co­hé­rences. ■

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.