10 AS­TUCES POUR ADOP­TER LES TEN­DANCES À PE­TIT PRIX

Les ten­dances évo­luent si ra­pi­de­ment que les suivre au fur et à me­sure exige du temps pré­cieux et un por­te­feuille bien gar­ni… Il est tou­te­fois pos­sible de mettre en branle un re­loo­king bien or­ches­tré en dé­ployant peu d’ef­forts et en pré­voyant un pe­tit bud

Je Décore - - Sommaire - Re­cherche Yas­mi­na Lah­lou • Texte Ra­phaële St-laurent Pel­le­tier

Le meilleur moyen de faire quelque chose de spec­ta­cu­laire à peu de frais, c'est l'uti­li­sa­tion de la pein­ture. - Karine Matte, sty­liste Si un dé­cor est neutre, on peut chan­ger les ac­ces­soires ici et là et s'en sor­tir avec un bud­get d'en­vi­ron 100 à 150 $. - Isa­belle Dus­sault, sty­liste

Ré­in­ven­ter en­tiè­re­ment sa dé­co en fonc­tion des ten­dances du mo­ment et des sai­sons, c'est mal­heu­reu­se­ment im­pos­sible – à moins d'être un vrai mor­du de dé­co­ra­tion et de bé­né­fi­cier d'un bud­get illi­mi­té ! Ce­la en­gen­dre­rait un rou­le­ment de mo­bi­lier et d'ac­ces­soires ex­ces­sif, en­cou­ra­geant la sur­con­som­ma­tion. Il existe ce­pen­dant des as­tuces toutes simples pour que notre dé­cor se dé­voile sous un nou­veau jour et qu'il mette en scène des élé­ments ins­crits dans les ten­dances de l'heure, et ce, sans nous rui­ner. Trois ex­pertes en la ma­tière nous ont gen­ti­ment par­ta­gé leurs conseils, dé­mon­trant entre autres que l'on gagne à mi­ser sur le pou­voir des cou­leurs, à faire du neuf avec du vieux et à in­ves­tir sur des élé­ments plus pe­tits afin de faire une dif­fé­rence avec un pe­tit bud­get. Le ca­ne­vas de base d'un dé­cor au­ra éga­le­ment une in­ci­dence sur l'adap­ta­bi­li­té de ce­lui- ci. 1 Jouer avec la pein­ture. On peut peindre un seul mur avec la cou­leur de l'an­née d'un fa­bri­cant de pein­ture – un bon moyen d'ac­tua­li­ser son in­té­rieur sans se ta­per un tra­vail com­plet de pein­ture ! –, of­frir un coup de jeu­nesse à nos meubles ou à nos ac­ces­soires (peindre une com­mode dans un ca­maïeu de mauve ou une lampe dans une nuance do­rée, par exemple) ou mettre en va­leur des struc­tures ar­chi­tec­tu­rales (re­tom­bée de pla­fond, al­côve, es­ca­liers, etc.) afin de jouer sur la pro­fon­deur. Autre idée : uti­li­ser la pein­ture pour re­pro­duire l'ef­fet d'un pa­pier peint à l'aide d'un po­choir et ain­si réa­li­ser de belles éco­no­mies. 2 Struc­tu­rer des zones avec la cou­leur. Il s'agit d'une as­tuce qui peut aus­si né­ces­si­ter de la pein­ture. On peut, par exemple, ex­ploi­ter la tech­nique du co­lor zo­ning qui consiste à peindre des formes géo­mé­triques sur un ou plu­sieurs murs, sur du mo­bi­lier ou sur des ac­ces­soires afin de les mettre en va­leur ou d'at­ti­rer l'at­ten­tion sur un es­pace dé­ter­mi­né de la pièce. Si­non, le co­lor­blo­cking est par­ti­cu­liè­re­ment ef­fi­cace pour cir­cons­crire l'es­pace et créer des points d'in­té­rêt : on peut uti­li­ser du ru­ban adhé­sif de cou­leur, un car­ré de pa­pier peint ou de la pein­ture pour en­ca­drer un es­pace. Un exemple : pro­duire un rec­tangle de cou­leur sur un mur à par­tir du sol et y ins­tal­ler un bu­reau. Cet élé­ment ve­dette, en plus de dy­na­mi­ser l'es­pace, per­met­tra de tra­cer vi­suel­le­ment les li­mites du coin-bu­reau.

3

Mi­ser sur de nou­veaux ac­ces­soires. On peut en­tiè­re­ment re­va­lo­ri­ser un dé­cor en in­té­grant dif­fé­rents ac­ces­soires ap­par­te­nant à un ou plu­sieurs cou­rants (évo­quer le style in­dus­triel en in­té­grant un lu­mi­naire en alu­mi­nium, des ta­bou­rets en bois et en mé­tal, un vase en bé­ton et des ac­ces­soires mé­tal­liques, par exemple). L'im­por­tant, c'est de choi­sir un fil conduc­teur, puis d'in­té­grer des ac­ces­soires qui s'agen­ce­ront bien avec la trame du dé­cor (cou­leur des murs, mo­bi­lier, re­vê­te­ment de sol, etc.). Lors­qu'on se lasse de son dé­cor, il suf­fit de rem­pla­cer les ac­ces­soires, et le tour est joué ! 4 In­té­grer des tex­tiles. « Ce qui coûte le plus cher en dé­co, ce sont les meubles et les tis­sus ( li­te­rie, ri­deaux, ta­pis, etc.) », ex­plique Karine Matte. Il est tou­te­fois pos­sible de s'en ti­rer à bon compte en dé­ni­chant des ri­deaux et autres ac­ces­soires en tis­su dans des ma­ga­sins à grande sur­face. Les housses de cous­sin et les je­tés sont de bons exemples d'élé­ments dé­co qui se vendent à prix doux et qui peuvent don­ner lieu à une belle trans­for­ma­tion pour vrai­ment pas cher : ils peuvent ser­vir à ponc­tuer l'es­pace avec des cou­leurs en ac­cent, à ca­mou­fler un ca­na­pé ou un fau­teuil dé­fraî­chi, etc. 5 Faire le tour des ven­tes­dé­bar­ras et des ba­zars. Voi­là une belle oc­ca­sion de faire des af­faires en or ! Un ca­na­pé en ve­lours de style vic­to­rien, une va­lise vin­tage ou une com­mode an­tique peut vite se trans­for­mer en élé­ment ve­dette au­tour du­quel s'ar­ti­cu­le­ront quelques élé­ments clés (pein­ture, ac­ces­soires, etc.). Pe­tit con­seil pour vous per­mettre d'ache­ter ces tré­sors à bon prix : ten­tez de connaître la va­leur des ob­jets que vous sou­hai­tez ac­qué­rir avant l'achat – une pe­tite re­cherche sur les sites de petites annonces pour­rait vous don­ner un bon coup de pouce ! –, de re­pé­rer les dé­fauts, le cas échéant, et de né­go­cier.

6

Mi­ser sur une co­quille neutre. Pri­vi­lé­giez d'em­blée du mo­bi­lier et des matières qui per­du­re­ront dans le temps. Plus la base est neutre, plus le dé­cor se­ra po­ly­va­lent et plus il se­ra fa­cile de va­rier le style des élé­ments qui gra­vitent tout au­tour. Par exemple, si l'on opte pour une cé­ra­mique à mo­tifs très de­si­gn dans la salle de bain, il se­ra pos­si­ble­ment ar­du de trans­for­mer le dé­cor sans rem­pla­cer la cé­ra­mique lorsque son style se­ra ju­gé désuet. Une cé­ra­mique de cou­leur et de style neutre, ce­pen­dant, pour­ra être conser­vée plus long­temps : sou­vent, un simple rem­pla­ce­ment des ac­ces­soires dé­co suf­fi­ra à mo­der­ni­ser l'âme de la pièce. Le même prin­cipe s'ap­plique au choix de re­vê­te­ments de sol, de ca­na­pés, de fau­teuils, de tables, de cou­leurs des murs, etc. Un bon truc pour as­su­rer la pé­ren­ni­té de son dé­cor consiste à mi­ser sur des matières na­tu­relles choi­sies dans une nuance sub­tile pour les élé­ments de base du dé­cor, puis de com­plé­ter avec de la cou­leur par le biais des ac­ces­soires qui s'y gref­fe­ront.

7 Pen­ser ré­cup' in­tel­li­gente. De vieux meubles dorment dans votre gre­nier de vie? Pour­quoi ne pas les dé­pous­sié­rer et les re­ta­per afi n de leur don­ner un pe­tit re­gain de vie ? Tant qu'à y être, pour­quoi ne pas faire de même avec di­vers ob­jets du quo­ti­dien ? Bou­teille de verre ré­cu­pé­rée dans la­quelle on in­sère une guir­lande lu­mi­neuse afi n d'en faire une lampe dé­co­ra­tive, vieux gal­lon de pein­ture mé­ta­mor­pho­sé en seau à glace, vieille caisse de lait trans­for­mée en jar­di­nière… Les pos­si­bi­li­tés sont in­fi nies, les ins­pi­ra­tions sur le Web le sont tout au­tant, et votre ima­gi­na­tion est la seule li­mite à votre créa­ti­vi­té !

8 In­té­grer des plantes et

des fleurs. Des plantes, ça donne in­con­tes­ta­ble­ment de la vie à un dé­cor ! Ain­si, osez ajou­ter des plantes et des fleurs de toutes sortes à dif­fé­rents en­droits, jouez avec leur hau­teur et créez des com­po­si­tions ori­gi­nales et va­riées (sup­port mu­ral, éta­gères, ter­ra­rium, sus­pen­sions, etc.). Par­mi les plantes qui re­tiennent par­ti­cu­liè­re­ment l'at­ten­tion, on trouve les plantes tro­pi­cales, mais aus­si les plantes grasses et les cac­tées : ces der­nières de­mandent un mi­ni­mum d'en­tre­tien et changent com­plè­te­ment l'at­mo­sphère d'un dé­cor. On aime !

9

Égayer les murs. L'off re d'af­fiches en tous genres ex­plose : on trouve des illus­tra­tions, des pho­to­gra­phies et des sé­ri­gra­phies pour égayer ses murs un peu par­tout sur le Web et dans les bou­tiques. Pour les mett re en va­leur, on peut dé­ni­cher des cadres pour trois fois rien dans des ma­ga­sins à grande sur­face, mais on peut aus­si les sus­pendre à l'aide de pinces, de cintres, de fi­celle, de ta­blettes à pinces, etc. Si­non, on peut car­ré­ment en­ca­drer des im­pres­sions de cou­leur unie – y mett re la cou­leur de l'an­née, par exemple –, du pa­pier peint, du pa­pier d'em­bal­lage, une ser­viette de table à mo­tifs en pa­pier, etc. L'avan­tage avec ce type de dé­co, c'est qu'il est pos­sible de chan­ger les illus­tra­tions au fi l du temps. 10 Ne pas avoir peur de bou­ger les choses. Par­fois, chan­ger la dis­po­si­tion du mo­bi­lier ou des ac­ces­soires peut opé­rer tout un chan­ge­ment : « Bou­gez des choses dans la mai­son, en­le­vez une plante sur une ta­blette pour la rem­pla­cer par un cadre ou par des bou­teilles », nous dit Karine Matte, sty­liste. Vous pou­vez aus­si chan­ger la confi gu­ra­tion de chaque pièce en dé­pla­çant du mo­bi­lier et en créant des agen­ce­ments dif­fé­rents afi n de don­ner un tout nou­veau coup d'oeil à une pièce, et ce, sans avoir à dé­pen­ser un sou !

Ce qui est in­té­res­sant avec la ré­cup’, c’est qu’en plus d’être très ten­dance, elle per­met de faire at­ten­tion à l’en­vi­ron­ne­ment ! - Ju­lie Blouin, dé­co­ra­trice

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.