LE TOP 10 DES TEN­DANCES

Le sa­lon est l’une des pièces de la mai­son qui évo­lue le plus en fonc­tion des ten­dances dé­co et de notre mode de vie. Comme on peut le ré­amé­na­ger plus fa­ci­le­ment qu’une cui­sine ou une salle de bain, il re­flète bien l’air du temps. Voi­ci dix élé­ments qui n

Je Décore - - Sommaire - Pho­to : Bemz, bemz.com. Par Sté­pha­nie Gué­ri­taud

Les es­sen­tiels à adop­ter pour une dé­co au goût du jour

1 La table basse DIY

Plus que ja­mais, on aime ajou­ter notre touche per­son­nelle au sa­lon en fa­bri­quant nous-même quelques élé­ments de dé­co­ra­tion. Et quoi de plus fa­cile à bri­co­ler qu’une table basse ? Quelques pa­lettes ré­cu­pé­rées mon­tées sur rou­lettes, une grande bo­bine de fil en bois ou des caisses de vin as­sem­blées for­me­ront une table in­usi­tée. Ces élé­ments ré­cu­pé­rés ou trans­for­més se ma­rient par­fai­te­ment à du mo­bi­lier contem­po­rain, don­nant un look éclec­tique et bran­ché au sa­lon.

2 L’ef­fet patch­work

L’en­seigne de dé­co­ra­tion qué­bé­coise Mo­bi­lia s’est ren­due au Sa­lon du Meuble de Mi­lan, d’où elle a rap­por­té une ten­dance forte à in­té­grer dans nos sa­lons : l’ef­fet patch­work. De quoi s’agit-il ? De la su­per­po­si­tion et de la jux­ta­po­si­tion d’élé­ments hé­té­ro­clites. On mé­lange les cou­leurs et les ma­tières, en re­grou­pant par exemple dif­fé­rentes tables à ca­fé ou en as­sem­blant des cadres de formes di­verses. Même les plus gros ob­jets, comme les ca­na­pés ou les ta­pis jouent le look mixand­match pour don­ner vie à des dé­cors uniques.

3 La té­lé re­des­si­née

S'il y a un ac­ces­soire qui évo­lue constam­ment, c'est bien la té­lé­vi­sion et notre fa­çon de la re­gar­der. Tan­dis que cer­taines personnes optent pour un écran tou­jours plus grand et plus plat, d'autres pré­fèrent qu'il se fasse ou­blier. Il est vrai que ce rec­tangle – ha­bi­tuel­le­ment noir – n'est pas l'ob­jet le plus dé­co­ra­tif qui soit. Les com­pa­gnies ont donc fait ap­pel à leurs meilleurs de­si­gners pour ré­in­ven­ter la té­lé­vi­sion, no­tam­ment Sam­sung qui a conçu une té­lé­vi­sion qui se trans­forme en oeuvre d'art une fois éteinte (mo­dèle The Frame). Elle se fait dis­crète dans n'im­porte quelle pièce !

4 Les par­quets larges

La ten­dance des lattes de plan­cher larges s'est im­po­sée dans le sa­lon, car il s'agit de la pièce idéale pour les mettre en va­leur. En ef­fet, dans les pièces trop pe­tites, les lattes larges ac­cen­tuent l'étroi­tesse des lieux. Dans un sa­lon, en re­vanche, elles re­haussent l'im­pres­sion de pro­fon­deur, sur­tout lors­qu'elles sont po­sées dans le pro­lon­ge­ment de la lu­mière. Qu'ils soient blanchis, très fon­cés ou qu'ils aient un as­pect usé – trois autres ten­dances fortes en 2018 ! –, les par­quets à larges lames sont de plus en plus pré­sents dans nos dé­cors.

5 L'art mu­ral grand for­mat

Se­lon le site Pin­te­rest, de plus en plus de gens cherchent de l'inspiration pour les oeuvres d'art de type mu­rale géante (« Big wall art ») : ces mots ont ef­fec­ti­ve­ment fait leur en­trée dans le top 100 des re­quêtes les plus po­pu­laires. On ose au­jourd'hui l'oeuvre en grand ! Pho­to­gra­phies ou pein­tures géantes ont l'avan­tage de bien habiller les grands murs et de créer un point d'in­té­rêt dé­co­ra­tif. C'est l'oc­ca­sion de mettre de l'avant une cou­leur ou un thème qui re­lie­ra de fa­çon co­hé­rente tous les élé­ments de votre dé­cor.

6 Le lit de jour

Le lit de jour, que l’on connaît aus­si sous le nom « day­bed » en an­glais, est de­ve­nu la ve­dette in­con­tes­tée de nos sa­lons. Il s’agit en fait d’une va­riante un peu plus design des chaises longues qui existent de­puis des siècles en dé­co­ra­tion, tels la mé­ri­dienne et le ré­ca­mier. Alors que celles-ci ser­vaient prin­ci­pa­le­ment à s’al­lon­ger et à se dé­tendre, le lit de jour ac­tuel est aus­si uti­li­sé comme ban­quette ou siège d’ap­point. Très dé­co­ra­tif, avec ou sans ac­cou­doirs ou cadre, il est de­ve­nu l’élé­ment in­con­tour­nable de nos in­té­rieurs.

7 Les ta­pis oeuvres d’artS’il y a bien un ac­ces­soire qui dé­note la ri­chesse et l’élé­gance d’une pièce, c’est le ta­pis. Comme il est sou­vent l’un des élé­ments les plus coû­teux dans l’amé­na­ge­ment d’un sa­lon, un ta­pis au­da­cieux se­ra la marque d’un dé­cor re­cher­ché. Ce­la ex­plique entre autres le retour en force des ta­pis ber­bères, conçus comme de vé­ri­tables oeuvres d’art que l’on ac­croche par­fois même au mur. Qu’il ar­bore des mo­tifs d’aquarelle, géo­mé­triques ou des tis­sages ar­ti­sa­naux com­plexes, cet ob­jet dé­co­ra­tif qu’est le ta­pis n’a pas fi­ni d’évo­luer !

8 Les ac­ces­soires bo­hèmes

Franges, ma­cra­mé, pom­pons, ro­tin et autres élé­ments ul­tra­ten­dance de­puis quelques an­nées ne font que confir­mer notre goût pour les choses ve­nues d’ailleurs. On em­prunte dé­sor­mais de jo­lis dé­tails dé­co­ra­tifs à d’autres pays et on ra­mène des ob­jets du pas­sé dans le pré­sent : les mo­tifs na­va­jo ornent nos cous­sins, les pa­niers tres­sés nous font voya­ger au Viet­nam et les ten­tures mu­rales des an­nées hip­pies re­viennent en force dans nos in­té­rieurs. Les ac­ces­soires dé­co bo­ho­chic ont le don d’ap­por­ter de la cha­leur, de la tex­ture et cette touche eth­nique pleine de style !

9 Les poutres en ve­dette

Il y a quelques an­nées, des poutres au pla­fond sug­gé­raient au­to­ma­ti­que­ment un dé­cor rus­tique ou cham­pêtre. Ce n’est plus le cas au­jourd’hui, où le mé­lange des styles est à l’hon­neur ! Même dans un sa­lon très contem­po­rain, des poutres de bois pour­ront ve­nir habiller la pièce ou mettre en va­leur ses ca­rac­té­ris­tiques ar­chi­tec­tu­rales. Il n’est pas né­ces­saire d’uti­li­ser du bois plein : on peut seule­ment pré­voir trois faces de re­cou­vre­ment. Les fausses poutres en po­ly­uré­thane qui imitent l’acier viennent quant à elles don­ner un look in­dus­triel au sa­lon.

10 Les cou­leurs pro­fondes

Dès l’au­tomne, la plu­part des com­pa­gnies de pein­ture an­non­ce­ront leur cou­leur phare de l’an­née pro­chaine. Il est à gager que plu­sieurs se­ront des cou­leurs sa­tu­rées, car celles-ci sont to­ta­le­ment dans l’air du temps. La com­pa­gnie PPG est d’ailleurs la pre­mière à avoir élu un beau vert éme­raude (Night Watch) comme cou­leur de l’an­née 2019. Les pa­ris sont donc ou­verts : bleu ma­rine, rouge vin, prune ? Quelles cou­leurs pro­fondes se­ront en­core sur nos ra­dars dé­co dans les mois à ve­nir ?

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.