Com­ment conce­voir la par­faite cui­sine ex­té­rieure ?

Je Jardine - - SOMMAIRE - Mer­ci à M. Marc La­croix, co­fon­da­teur de Sta­tion Grill (sta­tion­grill.ca), pour son ai­mable col­la­bo­ra­tion. RE­CHERCHE YAS­MI­NA LAHLOU TEXTE FER­NAN­DA MACHADO GONÇALVES

Cô­té ter­rasse ou cô­té jar­din, près de la pis­cine ou du coin

lounge, une cui­sine ex­té­rieure pro­met d’éti­rer la sai­son du bar­be­cue et de pro­fi­ter de par­tys au grand air avec un de­gré de confort égal à ce­lui de l’in­té­rieur. Com­ment réus­sir son amé­na­ge­ment et à quel prix ? Voi­ci les ré­ponses à toutes vos ques­tions ! À quoi faut-il pen­ser ?

Avant tout, il faut prendre le temps de bien ré­flé­chir à nos be­soins. Veut-on une cui­sine en ver­sion mini avec bar­be­cue et comp­toir simple ou bien une op­tion « tout in­clus » avec évier, ran­ge­ments et autres com­mo­di­tés (fri­go, fu­moir, bar, etc.) ? À quelle fré­quence compte-t-on l'uti­li­ser ? Pour des grillades oc­ca­sion­nelles ou chaque fin de se­maine ? Pour com­bien de per­sonnes ?

L'em­pla­ce­ment est aus­si à consi­dé­rer. Une cui­sine si­tuée le plus près pos­sible de la mai­son per­met­tra d'en pro­fi­ter en mode mul­ti­sai­son, du prin­temps à l'au­tomne (voire l'hi­ver pour les plus cou­ra­geux, sur­tout si l'on dé­cide de l'équi­per d'un toit !). Idéa­le­ment, on pré­voi­ra de la pla­cer près d'une source d'eau et d'élec­tri­ci­té. Si ce­la est im­pos­sible, il fau­dra pré­voir un bud­get pour la main-d'oeuvre (plom­bier, élec­tri­cien) afin de réa­li­ser les éven­tuels tra­vaux de ca­na­li­sa­tion et de rac­cor­de­ment. Idem pour l'ar­ri­vée du gaz si l'on pré­fère un bar­be­cue à ali­men­ta­tion di­recte. Vé­ri­fier l'orien­ta­tion des vents pour­ra aus­si ai­der à dé­ter­mi­ner le bon em­pla­ce­ment pour le bar­be­cue.

Quels ma­té­riaux choi­sir ?

On pri­vi­lé­gie avant tout des ma­té­riaux du­rables et sans en­tre­tien. Quand on doit dé­jà cal­cu­ler du temps pour en­tre­te­nir son pa­tio, sa cour ou son ter­rain, on ne veut pas en ra­jou­ter avec l'en­tre­tien de la cui­sine ex­té­rieure ! L'ob­jec­tif : li­mi­ter la charge de tra­vail et pro­fi­ter de sa cui­sine d'été au max.

L'élé­ment clé étant l'es­pace de tra­vail, on mise sur des comp­toirs 100 % im­per­méables, ré­sis­tants (aux tem­pé­ra­tures éle­vées, aux rayons UV et au gel) et fa­ciles à net­toyer. Les sur­faces ul­tra­com­pactes de type Dek­ton

et les por­ce­laines haute per­for­mance telles que le Neo­lith, le La­mi­nam et le La­pi­tec sont d'ex­cel­lents choix. De même, le gra­nit jouit d'une du­ra­bi­li­té éprou­vée, en plus d'être fa­cile à agen­cer. Du cô­té des ar­moires et des ti­roirs, on se tour­ne­ra vers des ma­tières conçues pour cam­per à l'ex­té­rieur toute l'an­née, comme l'alu­mi­nium, le po­ly­mère (po­ly­éthy­lène haute den­si­té - PEHD) et l'acier in­oxy­dable. Et si on a la fibre éco­lo, on évi­te­ra d'ajou­ter cer­taines fi­ni­tions (les laques, par exemple). En ef­fet, les ma­té­riaux qui né­ces­sitent le moins de pro­tec­tion pos­sible sont plus éco­lo­giques.

Com­bien ça coûte ?

Le mon­tant de la fac­ture liée à la concep­tion d'une cui­sine d'été dé­pend de deux fac­teurs : les ma­té­riaux choi­sis et les di­men­sions. Dans le cas d'une cui­sine d'en­vi­ron

2,40 m (8 pi) de long, le coût mi­ni­mal peut se si­tuer aux alen­tours de 8 000 $. Ce prix in­clut la base (ar­moires, comp­toirs et ins­tal­la­tion). Pour don­ner un bon aper­çu, on parle d'un bud­get ini­tial d'en­vi­ron 1 000 $ le pied li­néaire en moyenne. À ce­la vien­dront s'ajou­ter les coûts des ap­pa­reils élec­tro­mé­na­gers.

Vous avez un pe­tit bud­get ? Con­cen­trez-vous d'abord sur le bar­be­cue, puisque c'est l'élé­ment de base. Ache­tez un mo­dèle haut de gamme qui du­re­ra long­temps, puis « ha­billez-le » d'an­née en an­née en maxi­mi­sant l'es­pace de tra­vail se­lon les moyens dont vous dis­po­sez.

Rap­port qua­li­té-prix

Pour le meilleur rap­port qua­li­té-prix, il im­porte de prio­ri­ser l'es­pace de tra­vail. Quand on bâ­tit un re­vê­te­ment de comp­toir avec une sur­face ul­tra­com­pacte, il n'y a au­cun en­tre­tien re­quis. Qui plus est, on est sûr de l'avoir pour la vie, ce qui n'a pas de prix ! Il est tou­jours pos­sible de cou­per les coûts de 40 % en op­tant, par exemple, pour un comp­toir en gra­nit. Tou­te­fois, il fau­dra s'as­treindre à y ap­pli­quer un scel­lant une fois par an­née. En li­mi­tant le ran­ge­ment, on peut éga­le­ment amoin­drir les frais, sans nuire à la qua­li­té de l'amé­na­ge­ment.

Les normes à res­pec­ter

Est-on obli­gé de vé­ri­fier au­près de la ville si on a le droit de construire une cui­sine ex­té­rieure ou non ? Pas né­ces­sai­re­ment, parce qu'en fait, ce n'est pas un rè­gle­ment en tant que tel. En re­vanche, le contexte est dif­fé­rent si l'on pré­voit bâ­tir une cui­sine per­ma­nente an­crée dans le sol se pré­sen­tant comme un agran­dis­se­ment de la mai­son (par exemple, un pro­lon­ge­ment avec une grande ter­rasse, une cui­sine, une sec­tion sa­lon et un foyer) ; il fau­dra alors se ré­fé­rer aux normes de la ville.

On est éga­le­ment te­nu de res­pec­ter les normes d'ins­tal­la­tion des élec­tros, no­tam­ment en ma­tière d'es­pace de dé­ga­ge­ment. Pour ce faire, il suf­fit de se ré­fé­rer au ma­nuel des fa­bri­cants. Par exemple, dans une cui­sine ex­té­rieure, on doit lais­ser un mi­ni­mum de 45 cm (18 po) de chaque cô­té du bar­be­cue. Une règle cru­ciale, sur­tout si la zone de cuis­son est ins­tal­lée près d'une sur­face com­bus­tible !

Dans les cas où l'on sou­haite bâ­tir des murs au­tour du coin-gril ou en­core ins­tal­ler un toit au-des­sus de la zone de cuis­son pour se pré­mu­nir contre les in­tem­pé­ries, on se­ra bien avi­sé de faire des de­mandes de per­mis au­près de sa mu­ni­ci­pa­li­té afin de ga­ran­tir un maxi­mum de sécurité.

Ques­tion de sécurité

Bâ­tir une cui­sine ex­té­rieure im­plique de lais­ser un mi­ni­mum d'es­pace ou­vert en rai­son des risques de fuites de gaz ou d'in­cen­die. En règle gé­né­rale, on conserve deux cô­tés sur quatre ou­verts. Pour ne pas jouer avec le feu, on re­com­mande de gar­der un ex­tinc­teur à proxi­mi­té de la zone de cuis­son ain­si qu'une trousse de pre­miers soins. Dans le cas d'un ré­seau élec­trique que l'on a ache­mi­né vers la cour ou la ter­rasse, on doit veiller à le pro­té­ger de l'hu­mi­di­té et des averses. Cô­té élec­tros (fri­go, la­ve­vais­selle, etc.), on s'as­sure d'ac­qué­rir des mo­dèles à l'étan­chéi­té ren­for­cée pré­vus pour un usage en plein air.

Ren­contre avec un pro : com­ment se pré­pa­rer ?

Le temps de la concep­tion ve­nu, on peut dé­ci­der de faire ap­pel à un ex­pert pour sim­pli­fier le pro­ces­sus. La pre­mière chose à avoir en main lors de la ren­contre ini­tiale avec un concep­teur ou un en­tre­pre­neur ? Un plan gé­né­ral d'em­pla­ce­ment qui montre où se­ra si­tuée la cui­sine par rap­port à la mai­son ain­si que l'es­pace uti­li­sable, le­quel ai­de­ra à éta­blir la struc­ture et l'am­pleur du pro­jet. Il fau­dra aus­si bien sûr pré­ci­ser le bud­get al­loué au pro­jet, ex­cluant les ap­pa­reils.

Il im­porte en­suite de dé­ter­mi­ner le type de sol sur le­quel re­po­se­ra la cui­sine. Est-il stable ? S'il s'agit d'une fon­da­tion so­lide en bé­ton, oui. Si c'est une ter­rasse en pa­vés, elle risque de « tra­vailler » avec les an­nées et ain­si de fis­su­rer les comp­toirs (au­quel cas, les ga­ran­ties ne s'ap­pli­que­ront pas). Il peut alors être re­com­man­dé de chan­ger le re­vê­te­ment de sol (cou­ler une dalle de bé­ton, par exemple), du moins dans la par­tie où se­ra ins­tal­lée la cui­sine ex­té­rieure.

En outre, four­nir une liste de vos be­soins en élec­tros et en ac­ces­soires (évier de pré­pa­ra­tion, pou­belle pi­vo­tante, sup­port cou­lis­sant pour bom­bonne de pro­pane, bac à glace ou à fines herbes, di­vi­seur à us­ten­siles, etc.) per­met­tra au pro­fes­sion­nel de créer le concept le mieux adap­té à votre réa­li­té.

Autres in­for­ma­tions, et non les moindres, que l'on conseille d'avoir en main : les ma­té­riaux que l'on aime et le style sou­hai­té (confi­gu­ra­tion, dé­cor), le tout pré­sen­té sous forme de pho­tos d'ins­pi­ra­tion. Au­tre­ment dit, on doit avoir fait une re­cherche d'images au préa­lable (sur Pin­te­rest, par exemple) afin de pou­voir gui­der le pro par rap­port à nos goûts et à nos en­vies.

Ras­su­rez-vous : pas be­soin d'ap­por­ter des do­cu­ments of­fi­ciels (per­mis ou rè­gle­ments) lors de la pre­mière ren­contre ! Cet as­pect du pro­jet se­ra dis­cu­té di­rec­te­ment avec le pro lui-même, qui pour­ra vous orien­ter quant à vos obli­ga­tions lé­gales.

Construire soi-même, ça vaut la peine ?

Le concept de votre cui­sine ex­té­rieure est en­fin clai­re­ment dé­fi­ni, et vous vous sen­tez prêt à vous lan­cer vous-même dans la construc­tion, ques­tion d'éco­no­mi­ser de l'ar­gent ? C'est un pen­sez-y-bien à plu­sieurs égards ! Il se­ra en ef­fet né­ces­saire d'in­ves­tir du temps, aus­si bien en ce qui concerne la construc­tion que l'en­tre­tien en fonc­tion de la ma­tière choi­sie. Construire une cui­sine ex­té­rieure de­mande de la dex­té­ri­té et une bonne connais­sance des ma­té­riaux, entre autres. Par ailleurs, il faut dis­po­ser des bons ou­tils (pour cou­per l'alu­mi­nium, par exemple). En ce qui concerne la du­rée des tra­vaux, elle est par­fois dif­fi­cile à éva­luer au dé­part ; ce­la peut prendre de quelques se­maines (cui­sine avec mo­dules en bois) à quelques mois (cui­sine en ma­çon­ne­rie). On doit aus­si s'at­tendre à peu­têtre ajou­ter des coûts im­pré­vus en cours de route.

Pho­to : Sta­tion Grill, sta­tion­grill.ca.

Concep­tion : par les pro­prié­taires. Re­cherche et sty­lisme : Sté­pha­nie Guéritaud. Pho­to : Ma­rie-ève Lé­vesque.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.