L’art de la fi­nesse

OU­VER­TURE DU DO­JO AIKI OMOTO

Journal de Rosemont - - SPORTS - > Louise Pot­vin

LAIKIDO 101

’ai­ki­do est un art mar­tial créé au dé­but du XXe siècle par O Sen­sei Mo­ri­hei Ue­shi­ba [1883-1969]. «L’aiki omoto est la forme que le fon­da­teur a pra­ti­quée à la fin de sa vie et c’est cet en­sei­gne­ment que je pour­suis main­te­nant», ex­plique Ray­nald Fleu­ry qui ré­cem­ment ou­vrait deux classes d’ai­ki­do dans l’en­ceinte de l’Aca­dé­mie mar­tiale Se­rei (1950, rue Dan­du­rand). M. Fleu­ry compte 30 ans de pra­tique. Il a ap­pro­fon­di son art en France et au Ja­pon. De­puis le mi­lieu des an­nées 1990, il a ou­vert au Qué­bec, no­tam­ment sur la Rive-Nord.

«L’aï­ki­do est un art mar­tial qui marie l’éner­gie, l’es­prit et le corps. C’est une dis­ci­pline qui, sur le plan cho­ré­gra­phique, se rap­proche du tai-chi et du chi kung. C’est ac­ces­sible à tous: plu­sieurs per­sonnes qui comptent de nom­breuses an­nées de pra­tique dans une autre forme d’art mar­tial viennent sou­vent à l’ai­ki­do en fin de che­mi­ne­ment.» Mais on peut tout aus­si bien dé­bu­ter la pra­tique de cette dis­ci­pline à l’âge adulte, sans avoir ja­mais tâ­té au­cun art mar­tial, ajoute M. Fleu­ry.

«C’est une dé­marche qui de­mande de la fi­nesse, con­trai­re­ment au ju­do ou au ken­do par exemple, qui sont sou­vent une dé­mons­tra­tion de force avant tout», pour­suit ce 4e Dan. Mais qu’on ne s’y trompe pas: ik­kyo, ko­shi, iri­mi nage et autres tech­niques de base de l’ai­ki­do sont d’une re­dou­table ef­fi­ca­ci­té, le but étant tou­jours de dis­sua­der un éven­tuel ad­ver­saire de pour­suivre une agres­sion.

In­fo: www.ai­ki­do­jo.ca ou 514 433-4309

Ray­nald Fleu­ry en ac­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.