Aus­si­tôt van­da­li­sée, aus­si­tôt net­toyée

Mu­rale Beau Dom­mage

Journal de Rosemont - - PETITES ANNONCES CLASSÉES - Ste­pha­nie.maunay@ tc.tc

Il au­ra fal­lu moins de 24 heures pour que la mu­rale Beau Dom­mage re­trouve son état ini­tial. Des van­dales l’avaient dé­fi­gu­rée le mer­cre­di 24 juin, moins de deux jours après son inau­gu­ra­tion. Amer, le maire, Fran­çois Croteau, a ré­agi le len­de­main in­di­quant que « la stu­pi­di­té hu­maine avait une ca­pa­ci­té ex­tra­or­di­naire au dé­pas­se­ment».

C’est l’ar­tiste lui-même qui s’est char­gé de ré­pa­rer les dé­gâts sur l’oeuvre à la­quelle il a consa­cré, en com­pa­gnie de deux as­sis­tantes, plus de 200 heures de son temps. Il avoue avoir «vé­cu une déception» en ap­pre­nant que la mu­rale avait été ta­guée.

«C’est cou­rant. Tous les mu­ra­listes ont l’ha­bi­tude de vivre ce­la. Mais, j’avoue que c’est un peu dé­ce­vant. C’est rare que ce­la ar­rive aus­si ra­pi­de­ment», ex­plique Jé­rôme Poi­rier.

La mu­rale, qui a coû­té 10 000$ à l’ar­ron­dis­se­ment avait été inau­gu­rée le lun­di 22 juin, avec les membres du groupe.

Pro­vo­ca­tion

Comble de l’ironie, Michel Ri­vard s’était adres­sé di­rec­te­ment aux graf­fi­teurs lun­di, lors du dé­voi­le­ment.

«D’avance, je dis aux graf­fi­teurs, ve­nez chez nous, ça ne me dé­range pas, mais ne tou­chez pas à ça, s’il vous plaît», avait lan­cé le chan­teur.

Un dis­cours sur le­quel le maire, Fran­çois Croteau, avait en­ché­ri. «Que j’en vois un tou­cher à cette mu­rale-là! S’il y a un pe­tit ma­lin, un im­bé­cile même qui ne connaît pas ce que vous avez of­fert, il au­ra af­faire à moi. De toute fa­çon, il y a un en­duit an­ti-graf­fi­tis qui a été ap­po­sé sur la mu­rale. Mais, je n’ai au­cune in­quié­tude», avait-il ré­tor­qué.

Dif­fi­cile de dire si l’ins­crip­tion a été faite en signe de pro­vo­ca­tion.

Jeu­di ma­tin, le maire a ré­agi sur les ré­seaux so­ciaux. «La stu­pi­di­té hu­maine a une ca­pa­ci­té ex­tra­or­di­naire au dé­pas­se­ment», a-t-il lâ­ché.

Les po­li­ciers du poste de quar­tier 35 ont ou­vert une en­quête. Ils sont al­lés ren­con­trer le voi­si­nage et les com­mer­çants alen­tours jeu­di ma­tin. Des bandes-vi­déo ont éga­le­ment été ré­cu­pé­rées pour ten­ter de re­trou­ver le ou les au­teurs des faits. Une sur­veillance po­li­cière se­ra mise en place pour évi­ter une ré­ci­dive.

L’ar­ron­dis­se­ment et la pro­prié­taire du mur pour­raient éga­le­ment en­vi­sa­ger de por­ter plainte.

(Photo gra­cieu­se­té - Fran­cis Ouel­lette)

La mu­rale a été van­da­li­sée le mer­cre­di 24 juin.

(Photo gra­cieu­se­té – Les Amis de la rue Saint-Val­lier)

L’ar­tiste a fait les re­touches né­ces­saires sur son oeuvre dès le len­de­main.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.