Mon­tréal plante-t-elle as­sez d’arbres?

Journal de Rosemont - - ACTUALITÉS - MA­THIAS MARCHAL / TC ME­DIA

Mon­tréal n’a jus­qu’ici plan­té que le quart des arbres pré­vus dans sa stra­té­gie de ver­dis­se­ment, clame Projet Mon­tréal. L’ad­mi­nis­tra­tion Co­derre as­sure que les ob­jec­tifs fi­naux se­ront at­teints.

Se­lon les cal­culs de Projet Mon­tréal, seule­ment 16 000 arbres se sont ajou­tés au pa­tri­moine ar­bo­ri­cole mon­tréa­lais de 2012 à 2016, ce qui met hors d’at­teinte la cible in­té­ri­maire de 65 000 arbres sup­plé­men­taires d’ici la fin de l’an­née 2017. Si la Ville a plan­té en­vi­ron 13 000 arbres en 2016, elle a abat­tu 5679 frênes à cause de l’agrile, un in­secte ra­va­geur exo­tique qui fait des ra­vages de­puis quelques an­nées.

«L’ad­mi­nis­tra­tion Co­derre a sé­rieu­se­ment sous-éva­lué le nombre d’arbres à abattre en rai­son de la pro­pa­ga­tion de l’agrile du frêne», a dé­cla­ré dans un com­mu­ni­qué Va­lé­rie Plante, cheffe de l’op­po­si­tion of­fi­cielle.

Réal Mé­nard, l’élu res­pon­sable de l’en­vi­ron­ne­ment à la Ville main­tient que le rythme ac­tuel per­met­tra de ré­pondre aux ob­jec­tifs du Plan ca­no­pée, qui vise à faire pas­ser le cou­vert vé­gé­tal de 20% à 25%. «On si­tue ça dans un ho­ri­zon 2025 et on est confiant d’y ar­ri­ver », a-t-il dé­cla­ré. L’ob­jec­tif ini­tial du plan est donc dé­ca­lé d’au moins 3 ans. Pour at­teindre ses ob­jec­tifs, la Ville compte aus­si sur les plan­ta­tions en ter­rain pri­vée (13000 arbres par an), dont elle fi­nance une par­tie des coûts. L’ad­mi­nis­tra­tion mu­ni­ci­pale a nou­veaux arbres et lutter contre l’agrile. En­vi­ron dé­pen­sé en 2016, 21M$ pour plan­ter de 50000 frênes se­ront sau­vés en les trai­tants au pes­ti­cide TreeA­zin qui per­met de lutter contre l’agrile. Ce­la re­pré­sente la moi­tié des 100 00 frênes de rues. Pour ce qui est de 100 000 frênes si­tués dans des parcs et des 50 000 autres qui se trou­ve­raient sur des ter­rains pri­vés, la Ville n’est pas encore ca­pable de dire quel pour­cen­tage pour­ront être sau­vés.

Mais, il n’y a pas que l’agrile du frêne qui contri­bue à la mor­ta­li­té des arbres à Mon­tréal. Dans la mé­tro­pole 15 % à 20 % des arbres ayant été plan­tés n’at­tein­dra pas la ma­tu­ri­té. Le taux peut at­teindre les 30 % au centre-ville où le van­da­lisme, les opé­ra­tions de dé­nei­ge­ment et des fosses trop petites nuisent à leurs chances de sur­vie.

Pour ten­ter d’y re­mé­dier, la Ville vient d’ailleurs d’oc­troyer 250000$ à l’Uni­ver­si­té McGill pour étu­dier la dy­na­mique d’in­fil­tra­tion d’eau dans les fosses d’arbres, éva­luer les meilleurs mé­langes de terre et trou­ver des mé­thodes pour di­ri­ger l’eau de ruis­sel­le­ment des trot­toirs vers les arbres.

(pho­to ar­chives TC Me­dia)

La Ville a plan­té en­vi­ron 13 000 arbres en l’an der­nier.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.