Une nou­velle école pour re­lan­cer les jeunes décrocheurs

Journal de Rosemont - - ACTUALITÉS - NI­CO­LAS LEDAIN ni­co­las.ledain@tc.tc

Conseil Saint-De­nis va ou­vrir la pre­mière école de mi­lieu de l’ar­ron­dis­se­ment au mois de sep­tembre. 18 jeunes pour­ront pro­fi­ter d’un ac­com­pa­gne­ment so­cial et édu­ca­tif gra­tuit dans le but de re­prendre des études.

Le pro­gramme est is­su d’un pro­jet pi­lote qui a du­ré trois ans au sein de l’or­ga­nisme Groupe Conseil Saint-De­nis (GCSD), Car­re­four Jeu­nesse Em­ploi (CJE) de l’ar­ron­dis­se­ment de Ro­se­mont-La Pe­tite-Pa­trie. Il n’est néan­moins pas ré­ser­vé qu’aux jeunes du quar­tier. Les seules condi­tions pour in­té­grer cette école de mi­lieu sont d’avoir entre 18 et 35 ans et de ne pas avoir réus­si à ter­mi­ner ses études se­con­daires.

Pen­dant trois ans, le pro­jet Jeunes en ac­tion a pro­po­sé un ac­com­pa­gne­ment per­son­na­li­sé pour cha­cun des par­ti­ci­pants, cou­plé à un ap­pren­tis­sage à dis­tance pour les ré­orien­ter vers une 80 % des décrocheurs ins­crits ont at­teint leurs ob­jec­tifs ce qui se tra­duit par 32 jeunes qui ont fait leur re­tour sur les bancs de l’école en DEP, DEC ou DES.

for­ma­tion qua­li­fiante. Des ate­liers de ges­tion des conflits, d’in­ter­ac­tions so­ciales, d’or­ga­ni­sa­tion et de tra­vail d’équipe étaient aus­si pro­po­sés.

Cette nou­velle école de mi­lieu va pour­suivre la mis­sion du pro­jet pi­lote par un par­te­na­riat entre l’or­ga­nisme ro­se­mon­tois et le centre de res­source édu­ca­tive et pé­da­go­gique (CREP) de la Com­mis­sion sco­laire de Mon­tréal. Dans le but d’en faire une struc­ture mixte édu­ca­tive et pé­da­go­gique, le CREP va four­nir un pro­fes­seur qui se char­ge­ra de l’en­sei­gne­ment sco­laire et GCSD va en­ga­ger un in­ter­ve­nant pour s’oc­cu­per de l’ac­com­pa­gne­ment so­cial et le dé­ve­lop­pe­ment des pro­jets per­son­nels.

« L’idée est de res­pec­ter le rythme de cha­cun. Le pro­gramme se­ra en en­trée conti­nue, nous avons une li­mite de 18 places», dé­taille Syl­vie Four­nier, co­or­don­na­trice des pro­jets spé­ciaux du GCSD.

Les cours au­ront lieu du lun­di au ven­dre­di à rai­son de 25 heures par se­maine dans le bâ­ti­ment de GCSD sur la rue Beau­bien.

Des séances d’in­for­ma­tions sur cette nou­velle école de mi­lieu au­ront lieu le 28 juin, les 12 et 26 juillet et les 9 et 23 août.

Ce que l’on constate, c’est que ces jeunes ont quit­té l’école car ils ne trou­vaient pas leur place et ils ne veulent pas y re­tour­ner, car ils ont vé­cu des échecs et ils ne se croient plus ca­pables. »

« ILS ONT CHAN­GÉ MA VIE À JA­MAIS »

Une qua­ran­taine de jeunes décrocheurs ont sui­vi le pro­jet pi­lote Jeunes en ac­tion. Par­mi eux, Alex Kaï­la Penzes a réus­si à se ré­orien­ter vers un DEP de peintre en bâ­ti­ment alors qu’elle se pen­sait in­ca­pable de suivre des études. Après plu­sieurs ten­ta­tives dans le sys­tème sco­laire clas­sique, cette jeune de 22 ans s’était ar­rê­tée après la 4e an­née de se­con­daire.

« Ça ne me conve­nait pas. Je man­quais de confiance à cause de plu­sieurs trucs », se sou­vient Alex Kaï­la Penzes.

Ces échecs ré­pé­tés avaient aus­si des ef­fets né­fastes dans ses in­ter­ac­tions so­ciales. Ré­fé­rée par le bien-être so­cial, elle a fi­na­le­ment ac­cep­té de s’ins­crire dans le pro­gramme du Groupe Conseil Saint-De­nis (GCSD).

«C’est per­son­na­li­sé, à ton rythme et ils t’aident à ap­prendre. Quand quel­qu’un a en­vie de t’ai­der, t’as en­vie de t’ai­der aus­si », ex­plique la jeune femme.

La fu­ture peintre ter­mi­ne­ra sa for­ma­tion en no­vembre et se dit confiante face à l’ave­nir après plu­sieurs an­nées de ga­lère.

(Photo TC Me­dia — Ni­co­las Ledain)

18 jeunes vont par­ti­ci­per au pro­gramme conçu par Ma­rie-Jo­sée Du­bois et Syl­vie Four­nier.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.