Nou­velle ini­tia­tive en fa­veur des cy­clistes

Journal de Rosemont - - ACTUALITÉS - EM­MA­NUEL DE­LA­COUR em­ma­nuel.de­la­cour@tc.tc

L’ar­ron­dis­se­ment de Ro­se­mont – La Pe­tite-Pa­trie teste une nou­velle barre d’ap­pui pour le confort des uti­li­sa­teurs de la piste cy­clable sur la rue Boyer.

Le pro­to­type fait en acier in­oxy­dable a été ins­tal­lé le 17 juillet à l’angle de la rue Bé­lan­ger, du cô­té sud-est, sur le trot­toir en bor­dure de la voie.

«Il per­met no­tam­ment aux cy­clistes de s’im­mo­bi­li­ser sans avoir à mettre le pied à terre et pro­pose un point d’ap­pui pour un pied ain­si qu’une barre d’ap­pui pour la main», in­dique Ju­dith Grat­ton Ger­vais, char­gée de com­mu­ni­ca­tion à l’ar­ron­dis­se­ment.

La barre est vis­sée di­rec­te­ment au trot­toir, ce qui per­met de la re­ti­rer en hi­ver, fa­ci­li­tant les opé­ra­tions de dé­nei­ge­ment. Au to­tal, six de ces ins­tal­la­tions se­ront mises en place le long de la piste bi­di­rec­tion­nelle sur Boyer. Leur coût va­rie entre 700 et 800 $ l’uni­té.

Ce type de mo­bi­lier, tel qu’uti­li­sé à Co­pen­hague, en vaut-il la peine ? « Ça ne peut pas nuire, et ça peut être vu comme une marque d’ap­pré­cia­tion pour les cy­clistes, mais ça ne n’amé­liore pas vrai­ment à leur sé­cu­ri­té», sou­ligne Ma­ga­li Be­bronne, porte-pa­role pour Vé­lo Qué­bec.

Celle-ci constate d’ailleurs qu’il au­rait été plus utile d’amé­na­ger la barre du cô­té nord-ouest de la piste, là où les cy­clistes se di­ri­geant vers le sud ne peuvent pas s’ap­puyer sur le trot­toir en at­ten­dant au feu de si­gna­li­sa­tion.

« De l’autre cô­té, il y a dé­jà un trot­toir sur le­quel on peut po­ser le pied. L’idée de la barre, c’est de ne pas avoir à des­cendre de sa selle au feu rouge, pour être plus confor­table », ex­plique Mme Be­bronne.

L’ar­ron­dis­se­ment sou­ligne tou­te­fois qu’il est en lien avec Vé­lo Qué­bec, pour bé­né­fi­cier de son « ex­per­tise quant aux amé­lio­ra­tions pos­sibles à ap­por­ter au pro­to­type » et qu’il re­cueille les com­men­taires des uti­li­sa­teurs.

Twit­ter @Cy­clistBar­tek

La barre per­met no­tam­ment aux cy­clistes de s’im­mo­bi­li­ser sans avoir à mettre le pied à terre comme le dé­montre Ma­ga­li Be­bronne, porte-pa­role pour Vé­lo Qué­bec.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.