Des saillies peintes pour pro­té­ger les pié­tons

Journal de Rosemont - - PETITES ANNONCES CLASSÉES - EM­MA­NUEL DELACOUR em­ma­nuel.delacour@tc.tc

L’ar­ron­dis­se­ment veut sé­cu­ri­ser des in­ter­sec­tions acha­lan­dées de La Pe­tite-Pa­trie à moindres coûts grâce à un pro­jet pi­lote de saillies de trot­toir peintes au sol.

Les pas­sants l’au­ront sans doute re­mar­qué, la rue Beau­bien a été dé­co­rée, cette se­maine, au coin des rues Saint-An­dré, Saint-Hu­bert, de Saint-Val­lier et de l’ave­nue De Cha­teau­briand.

« L’ob­jec­tif est de créer des zones sé­cu­ri­taires pour les pié­tons à l’aide de ces saillies « vir­tuelles » et de bol­lards [ qui se­ront bien­tôt ins­tal­lés ] au pour­tour de celles-ci », af­firme Ju­dith Grat­ton-Ger­vais, res­pon­sable des com­mu­ni­ca­tions pour l’ar­ron­dis­se­ment.

Ces ins­tal­la­tions de­vraient of­frir une meilleure vi­si­bi­li­té aux pié­tons et aux au­to­mo­bi­listes sur la voie pu­blique, comme le per­mettent les saillies de trot­toir « tra­di­tion­nelles », faites de bé­ton.

De plus, les coûts sont bien moindres, puisque l’ar­ron­dis­se­ment ne de­vra dé­bour­ser que 24 000 $ pour l’amé­na­ge­ment de quatre in­ter­sec­tions dans le cadre de ce pro­jet pi­lote, tan­dis que la construc­tion d’une seule saillie en bé­ton peut de­man­der des tra­vaux à la hau­teur de 25 000 $, se­lon Mme Grat­ton-Ger­vais.

En­fin, lorsque vient le temps de mo­di­fier les trot­toirs des ar­tères sur son ter­ri­toire, Ro­se­mont – La Pe­tite-Pa­trie doit at­tendre l’aval de la ville-centre avant d’al­ler de l’avant. Ce n’est tou­te­fois pas le cas dans le contexte de saillies peintes, ce qui per­met à l’ar­ron­dis­se­ment d’évi­ter cer­tains dé­lais ad­mi­nis­tra­tifs.

Si le pro­jet fait ses preuves, il pour­rait of­frir une al­ter­na­tive in­té­res­sante de sé­cu­ri­sa­tion des ar­tères les plus acha­lan­dées.

Créées par l’ar­tiste Pe­ter Gib­son, mieux connu sous le pseu­do­nyme Road­sworth, ces mo­saïques uti­lisent les lettres R.P.P., en l’hon­neur de Ro­se­mont – La Pe­tite-Pa­trie, pour égayer les re­bords de trot­toirs.

Em­ma­nuel Delacour/TC Me­dia

Les saillies «vir­tuelles» de­vraient créer une zone tam­pon pour les pié­tons, se­lon l’ar­ron­dis­se­ment.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.