Les ani­maux pour faire du bien

Journal de Rosemont - - ACTUALITÉS - EM­MA­NUEL DE­LA­COUR em­ma­nuel.de­la­cour@tc.tc

« Le chien est le meilleur ami de l’Homme », dit un pro­verbe. Mais, s’il était aus­si un par­te­naire et un agent de gué­ri­son ? C’est ce que sug­gèrent les per­sonnes qui pra­tiquent la zoo­thé­ra­pie, cette forme de thé­ra­pie qui s’opère grâce au contact avec les ani­maux de com­pa­gnie.

« À l’heure de l’in­for­ma­tique et des ré­seaux so­ciaux, je crois que la zoo­thé­ra­pie offre quelque chose de vrai, de concret : un vé­ri­table contact hu­main et ani­mal. Au­jourd’hui, les per­sonnes qui vivent en ville ont de moins en moins la chance de ren­con­trer des ani­maux et c’est bien dom­mage », es­time Na­tha­lie Ra­cine, zoo­thé­ra­peute.

Bien qu’elle ne rem­place pas la mé­de­cine tra­di­tion­nelle, la zoo­thé­ra­pie peut avoir de mul­tiples avan­tages. « Il ne s’agit pas d’un re­mède aux ma­la­dies, mais c’est une thé­ra­pie à part en­tière. Son uti­li­sa­tion a des ef­fets po­si­tifs et com­plé­men­taires aux autres thé­ra­pies et trai­te­ments », in­dique le site In­ter­net de l’Ins­ti­tut uni­ver­si­taire en san­té men­tale Dou­glas.

« Il y a des aî­nées en ré­si­dence qui ne parlent presque plus et qui s’ouvrent com­plè­te­ment en pré­sence des ani­maux, me confient par­fois des in­fir­mières qui tra­vaillent dans le mi­lieu. Ça les ra­mène à un autre mo­ment de leur vie », af­firme Mme Ra­cine, qui of­fri­ra une confé­rence sur le su­jet le 10 oc­tobre pro­chain, à la bi­blio­thèque de Ro­se­mont.

De plus, celle-ci tra­vaille par­fois en col­la­bo­ra­tion avec des psy­cho­logues dans le mi­lieu de la san­té men­tale, afin de fa­vo­ri­ser la va­lo­ri­sa­tion des usa­gers en pro­mul­guant des soins aux bêtes par exemple. La simple pré­sence ré­con­for­tante d’un ani­mal peut avoir un ef­fet cal­mant sur les bé­né­fi­ciaires, se­lon l’Ins­ti­tut Dou­glas.

« On fait aus­si de l’ani­ma­tion au­près des jeunes. Une ac­ti­vi­té consiste à de­man­der aux en­fants à faire de la lec­ture en com­pa­gnie de chiens. Ce­la ren­force leur confiance per­son­nelle quant à leurs fa­cul­tés, parce qu’ils sont moins ner­veux de­vant les ani­maux », ex­plique Mme Ra­cine.

Une confé­rence sur la zoo­thé­ra­pie se­ra pré­sen­tée dans le cadre du Mois de l’ac­ces­si­bi­li­té uni­ver­selle à la bi­blio­thèque de Ro­se­mont, le 10 oc­tobre, de 18 h 30 à 19 h 45.

Gra­cieu­se­té

La zoo­thé­ra­peute, Na­tha­lie Ra­cine, et son chien, Ca­pi­taine.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.