Le bou­lan­ger du pré­sident fran­çais fait un ar­rêt chez Fro­ment

Journal de Rosemont - - ACTUALITÉS - Em­ma­nuel.de­la­cour@tc.tc

Le bou­lan­ger qui four­nit of­fi­ciel­le­ment du pain au pré­sident de la Ré­pu­blique fran­çaise se­ra de pas­sage cette se­maine à la bou­lan­ge­rie de Fro­ment et de Sève, sur la rue Beau­bien, et crée­ra une ba­guette à mi-che­min entre les sa­voirs faire de l’an­cien et du nou­veau conti­nent.

Sa­mi Bouat­tour a rem­por­té le Grand Prix de la ba­guette de Pa­ris en mai 2017, et a ain­si re­çu l’hon­neur de ser­vir l’Ély­sée pen­dant un an.

Ce­la ne l’em­pê­che­ra pas de per­fec­tion­ner, jeu­di et ven­dre­di, la ba­guette « si­gna­ture » qui se­ra mise en vente à la bou­lan­ge­rie de Fro­ment et de Sève, si­tuée dans Ro­se­mont – La Pe­tite-Pa­trie.

En ef­fet, Jean-Yves Cal­lies, pro­prié­taire du com­merce, en­tre­tient une ami­tié de­puis 20 ans avec le cé­lèbre bou­lan­ger. « Il a tra­vaillé avec les plus grands. La pre­mière fois qu’il a par­ti­ci­pé au concours, il a rem­por­té la deuxième place. Puis, cette an­née, il four­nit l’Ély­sée », s’ex­clame M. Cal­lies, qui fut au­tre­fois de M. Bouat­tour. Ce der­nier est d’ailleurs en tour­née dans la pro­vince avant de re­tour­ner chez de Fro­ment et de Sève pour ter­mi­ner la re­cette du pain qui se­ra dis­po­nible dès no­vembre.

DE PA­RIS À MONTRÉAL

ma­na­ger

Avec une soixan­taine de tra­vailleurs, «dont près de 60 % sont des ef­fec­tifs à la pro­duc­tion », sou­ligne M. Cal­lies, de Fro­ment et de Sève est l’un des plus im­por­tants em­ployeurs de la rue Beau­bien, dans Ro­se­mont – La Pe­tite-Pa­trie.

Fon­dée il y a plus de 25 ans par Re­né Si­card, un Qué­bé­cois pas­sion­né de l’Hexa­gone, la bou­lan­ge­rie offre au­jourd’hui une vaste gamme de pro­duits, des vien­noi­se­ries aux pâ­tis­se­ries, en pas­sant par les sandwichs, sans oublier, bien évi­dem­ment, le pain.

Et comment se com­pare la ba­guette du Qué­bec à celle de la France ? « Il y a 20 ans ont au­rait pu pen­ser que les Qué­bé­cois n’avaient pas le sou­ci de la qua­li­té, mais au­jourd’hui c’est com­plè­te­ment faux. Si la mie blanche et la croûte mince sont plus po­pu­laires ici qu’en France, les clients sont tout de même très exi­geants, sou­ligne-t-il.

D’ailleurs, on le voit bien dans la tradition cu­li­naire qui ici est im­por­tante. Que ce soit dans les tour­tières et même dans les fro­mages qui n’ont rien à en­vier aux Fran­çais, le pa­tri­moine gas­tro­no­mique qué­bé­cois est fort. »

Le pain est com­plè­te­ment ar­ti­sa­nal, que ce soit la pâte, le pé­tris­sage ou le poin­tage, tout est fait à la main. »

Jean-Yves Cal­lies, pro­prié­taire de la bou­lan­ge­rie de Fro­ment et de Sève.

Tu veux y al­ler ? 2355, rue Beau­bien Est

Em­ma­nuel De­la­cour/ TC Me­dia

Jean-Yves Cal­lies et sa fille Cons­tance tra­vaillent dé­sor­mais à ma­rier sa­voir­faire qué­bé­cois et fran­çais.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.