Nou­veaux la­bo­ra­toires à l’Hô­pi­tal Mai­son­neuve-Ro­se­mont

Journal de Rosemont - - ACTUALITÉS - EM­MA­NUEL DE­LA­COUR em­ma­nuel.de­la­cour@tc.tc

Un im­por­tant agran­dis­se­ment des es­paces de re­cherche de l’Hô­pi­tal Mai­son­neuve-Ro­se­mont ar­rive à grands pas. Dans le but de faire de nou­velles per­cées dans le do­maine de la thé­ra­pie cel­lu­laire, un an­cien couvent des Soeurs grises se­ra re­con­ver­ti en com­plexe scien­ti­fique qui ac­cueille­ra près de 70 cher­cheurs.

« C’est un vo­let de re­cherche qui a ex­plo­sé du­rant les der­nières an­nées à l’Hô­pi­tal, s’ex­clame Lu­cie Dra­peau, di­rec­trice gé­né­rale de la Fon­da­tion de l’Hô­pi­tal Mai­son­neuve-Ro­se­mont. C’est un do­maine qui at­tire des cher­cheurs, mais ce que les gens ne savent peut-être pas, c’est qu’avec ces cher­cheurs viennent aus­si des équipes, par­fois com­po­sées de di­zaines de per­sonnes. Il nous faut donc plus d’es­paces »

L’édi­fice de 4 étages si­tué au 5690 du bou­le­vard Ro­se­mont of­fri­ra près de 3000 mètres car­rés en es­paces trans­for­més en la­bo­ra­toires de re­cherche. Jus­qu’à au­jourd’hui, le bâ­ti­ment ac­quis en 2007 par la fon­da­tion était uti­li­sé pour y lo­ger des bu­reaux ad­mi­nis­tra­tifs.

Ce sont 21,7 M$ qui se­ront dé­bour­sés par l’or­ga­nisme dans le cadre de ce pro­jet d’ex­pan­sion, en plus d’une sub­ven­tion de 5,7 M$ de la part du gou­ver­ne­ment fé­dé­ral, se­lon les in­for­ma­tions four­nies par Mme Dra­peau.

Celle-ci af­firme que l’Hô­pi­tal a pour ob­jec­tif de ter­mi­ner les tra­vaux de re­con­ver­sion d’ici dé­cembre 2018 et que les pre­mières équipes de cher­cheurs pour­raient em­mé­na­ger dans les lieux en fé­vrier ou mars 2019.

QU’EST-CE QUE LA THÉ­RA­PIE CEL­LU­LAIRE ?

Sym­bole de fier­té pour l’Hô­pi­tal Mai­son­neuve-Ro­se­mont, le Centre d’ex­cel­lence en thé­ra­pie cel­lu­laire a re­çu près de 20 M$ en in­ves­tis­se­ments ob­te­nus à parts égales du Mi­nis­tère de la San­té et des Ser­vices so­ciaux et de la Fon­da­tion.

Ce do­maine de re­cherche donne beau­coup d’es­poirs aux scien­ti­fiques quant au trai­te­ment d’une mul­ti­tude de ma­la­dies. « On parle sou­vent de mé­de­cine per­son­na­li­sée, parce qu’on uti­lise les cel­lules re­pro­gram­mées du pa­tient pour le gué­rir. Ce sont des trai­te­ments qui sont donc adap­tés à ses be­soins », ré­sume la di­rec­trice gé­né­rale de la Fon­da­tion.

« La thé­ra­pie cel­lu­laire et la mé­de­cine ré­gé­né­ra­trice re­posent sur l’uti­li­sa­tion de cel­lules souches plu­ri­po­tentes. La mé­de­cine ré­gé­né­ra­trice est ba­sée sur le rem­pla­ce­ment ou la ré­pa­ra­tion de cel­lules ou or­ganes en­dom­ma­gés (par ac­ci­dent, ma­la­die ou vieillis­se­ment) par des cel­lules saines et plei­ne­ment fonc­tion­nelles », peut-on lire sur le site In­ter­net du Centre d’ex­cel­lence.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.