Alexandre Fré­chette croit aux ver­tus du pro­jet Al­ma II

Journal Le Lac St-Jean - - ACTUALITÉS - FRANCE PA­RA­DIS france.pa­ra­dis@tc.tc

AGRAN­DIS­SE­MENT. Le pro­jet d’agran­dis­se­ment de l’alu­mi­ne­rie Al­ma, mieux connu sous l’ap­pel­la­tion Al­ma II, Alexandre Fré­chette, pré­sident du Syn­di­cat des tra­vailleurs de l’alu­mi­nium d’Al­ma, y croit fer­me­ment. Rio Tin­to Alu­mi­nium pos­sède une chance en or de haus­ser la pro­duc­tion tout en fai­sant de l’usine Al­ma une vi­trine qui per­met­trait de dé­mon­trer la via­bi­li­té de la nou­velle tech­no­lo­gie AP-440 et de l’ex­por­ter dans une tren­taine d’autres usines à tra­vers le monde.

En en­tre­vue à TC ME­DIA, Alexandre Fré­chette a ré­ité­ré sa confiance de voir ce pro­jet tant convoi­té abou­tir à brève échéance. La fe­nêtre d’op­por­tu­ni­té ap­proche rapidement et le re­dres­se­ment du prix du mé­tal gris de­vien­dra un in­ci­ta­tif.

« Moi, ça ne m’in­quiète pas. Au­jourd’hui, on est en 2017 et ce qui se fait de plus gros, c’est presque la tech­no­lo­gie AP-70. Si tu prends la pho­to au­jourd’hui et tu dis que tu fais un pro­jet dans 10 ans, tu vas faire tes pro­nos­tiques en fonc­tion de la ca­pa­ci­té que la tech­no­lo­gie va te per­mettre d’at­teindre », ex­plique Alexandre Fré­chette.

À l’Usine Al­ma, avec les amé­lio­ra­tions tech­niques ap­por­tées de­puis l’ou­ver­ture de l’usine, au dé­but des an­nées 2000, on est pas­sé de AP-35 (350 000 am­pères) à AP-405 (405 000 am­pères) ré­cem­ment et l’usine se di­rige vers la maî­trise de la tech­no­lo­gie AP-440 (440 000 am­pères). En 2016, l’usine Al­ma a pro­duit quelque 466 000 tonnes de mé­tal gris alors qu’à l’ori­gine, sa ca­pa­ci­té de pro­duc­tion ins­tal­lée était de 350 000 tonnes.

« Pour nous, ce qui se­rait la deuxième phase, ce se­rait d’ajou­ter des cuves à 440 000 am­pères. L’aug­men­ta­tion de pro­duc­tion va éga­le­ment pas­ser par un ajout de cuves pour aug­men­ter le nombre to­tal de tonnes pro­duites par an­née à Al­ma, ce qui au­rait un ef­fet sur la baisse des coûts de tout le mé­tal pro­duit. Si on a une ma­chine qui nous coûte 100 000 $ et qu’elle sert à pro­duire 500 000 tonnes et qu’en aug­men­tant l’am­pé­rage et le nombre de cuves, la même ma­chine pro­duit 700 000 tonnes, là, c’est du beau gros pro­fit », ana­lyse le pré­sident du syn­di­cat.

CONFIANCE

Alexandre Fré­chette est dou­ble­ment confiant, no­tam­ment du fait que l’Usine Al­ma est la pre­mière usine dans le monde à dé­ve­lop­per la tech­no­lo­gie AP-440.

« Ça veut dire que quand on va être en contrôle de cette tech­no­lo­gie, Rio Tin­to va être en me­sure de vendre ce kit d’aug­men­ta­tion de l’am­pé­rage et de la ca­pa­ci­té de pro­duc­tion à d’autres usines de type AP-30. Des usines AP-30, il y en a au moins une tren­taine d’autres dans le monde. C’est un peu comme dans une au­to. Tu as un mo­teur quatre cy­lindres, mais je vais de po­ser un tur­bo com­pres­seur des­sus. Avec la même usine, tu vas pro­duire entre 100 000 et 200 000 tonnes de plus par an­née. On de­vien­drait alors un ex­por­ta­teur de tech­no­lo­gie et l’usine Al­ma ser­vi­rait à dé­mon­trer que ça marche cette tech­no­lo­gie-là », ex­plique Alexandre Fré­chette avec en­thou­siasme.

La pers­pec­tive est très bonne au­tant du cô­té éco­no­mique que tech­no­lo­gique.

« Ce qui manque, c’est de la vo­lon­té, car ils (RTA) ont dé­ci­dé pro­ba­ble­ment d’in­ves­tir ailleurs dans les der­nières an­nées, mais aus­si parce que les gou­ver­ne­ments sont com­plai­sants à leur égard. Il y a une en­tente de continuité qui n’est pas res­pec­tée. Ils se sont en­ga­gés à le faire. Le gou­ver­ne­ment de­vrait chan­ger sa stra­té­gie et leur mettre de la pression pour qu’ils réa­lisent leurs en­ga­ge­ments », lance comme point de dé­part Alexandre Fré­chette.

En ter­mi­nant, il rap­pelle éga­le­ment un autre ar­gu­ment éco­no­mique: « Je lis le jeu en conti­nu et je pense que ça peut ar­ri­ver. Dans tous les pro­jets dans les car­tons, la fe­nêtre d’op­por­tu­ni­té, ce se­ra 2019 ou 2020 avec un mar­ché qui va bien avec le mé­tal à 1850 $ la tonne alors qu’on est par­ti au dé­but de 2016 à 1450 $ », de sou­hai­ter en ter­mi­nant Alexandre Fré­chette.

(Pho­to TC Me­dia – France Pa­ra­dis)

Alexandre Fré­chette est convain­cu des ver­tus du pro­jet Al­ma II.

L’usine Al­ma compte pré­sen­te­ment 432 cuves d’élec­tro­lyse. (Pho­to TC Me­dia – France Pa­ra­dis)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.