Ins­cri­vez-vous et soyez prêts!

Journal Le Lac St-Jean - - COMMENTAIRE -

CA­TAS­TROPHES. Ville d’Al­ma peau­fine pré­sen­te­ment l’or­ga­ni­sa­tion du vo­let sé­cu­ri­té civile de son Plan de me­sures d’urgence. Un tout nou­veau sys­tème in­for­ma­tique, le Ser­vice d’avis à la com­mu­nau­té (SAC), per­met donc de trans­mettre di­rec­te­ment aux ci­toyens d’Al­ma des mes­sages, des alertes ou des ins­truc­tions pré­cises, prin­ci­pa­le­ment par té­lé­phone, par mes­sa­ge­rie texte (SMS) et par cour­riel. Ce­pen­dant, pour y avoir ac­cès, les gens doivent s’y ins­crire.

Au dé­part, la sé­cu­ri­té civile est un grand concept qui re­pose sur quatre points pré­cis, soit re­cou­rir en prio­ri­té à la pré­ven­tion, amé­lio­rer la connais­sance des risques, ac­croître le par­tage d’in­for­ma­tion et le dé­ve­lop­pe­ment des com­pé­tences et ren­for­cer la ca­pa­ci­té de ré­ponse aux ca­tas­trophes.

La sé­cu­ri­té civile, c’est éga­le­ment et avant tout une res­pon­sa­bi­li­té par­ta­gée entre les mu­ni­ci­pa­li­tés et les ci­toyens.

D’un cô­té, chaque mu­ni­ci­pa­li­té a le de­voir im­po­sé par la Loi de mettre en place un Plan de me­sures d’urgence et de le main­te­nir à jour. Ce plan doit com­por­ter les gestes à po­ser se­lon la si­tua­tion, les équi­pe­ments à uti­li­ser et les per­sonnes à contac­ter pour ar­ti­cu­ler de fa­çon ef­fi­cace ce plan.

Pour sa part, le ci­toyen doit au mi­ni­mum être cons­cient qu’en cas de ca­tas­trophe, il de­vrait tou­jours avoir à sa dis­po­si­tion un mi­ni­mum d’équi­pe­ments et d’or­ga­ni­sa­tion pour faire face à une si­tua­tion im­pré­vue comme une cou­pure d’élec­tri­ci­té de quelques heures et même plus.

De­puis sa fon­da­tion, Ville d’Al­ma a été au coeur de plu­sieurs si­nistres. Deux in­cen­dies ont ra­va­gé la ma­jeure par­tie du centre-ville en 1925 et en 1941. Pas plus tard qu’au dé­but du mois de mars der­nier, l’in­cen­die des éta­blis­se­ments le Doo­ly’s et le Pub Le Jean­nois ont éga­le­ment dé­mon­tré toute la vul­né­ra­bi­li­té de ce même centre-ville. S’il n’eut été d’une in­ter­ven­tion ra­pide et ex­pé­di­tive des pom­piers de Ville d’Al­ma et des en­vi­rons, la bâ­tisse du bar Le Cra­paud de même que l’édi­fice de la Pla­za III juste en face au­raient pu fa­ci­le­ment dis­pa­raître de la carte avec les consé­quences dra­ma­tiques que l’on ima­gine.

Ville d’Al­ma a éga­le­ment été af­fec­tée par d’autres ca­tas­trophes na­tu­relles qui ont tou­ché la ré­gion du Sa­gue­nay-Lac-Saint-Jean comme le trem­ble­ment de terre de 1988 ou les inon­da­tions de 1996.

La mu­ni­ci­pa­li­té a adop­té en 1979, par ré­so­lu­tion, son pre­mier Plan de me­sures d’urgence et nom­mé un co­or­don­na­teur res­pon­sable. Puis, en 2006, la Ville, en col­la­bo­ra­tion avec les mu­ni­ci­pa­li­tés des ré­gies en sé­cu­ri­té in­cen­die sec­teur Sud et sec­teur Nord, ont mis en place le Sché­ma de cou­ver­ture de risques en sé­cu­ri­té in­cen­die. Ce der­nier vient ren­for­cer les di­men­sions de la sé­cu­ri­té civile sur l’en­semble du ter­ri­toire.

LE CI­TOYEN

Tout ce­ci nous ra­mène à nous, le ci­toyen, dans cha­cune de nos ré­si­dences. Ad­ve­nant une ca­tas­trophe dans notre ré­gion, les équipes de se­cours pour­raient mettre un cer­tain temps avant de pou­voir nous prê­ter main-forte.

Vous de­vriez être prêts, vous et votre fa­mille, à faire face aux 72 pre­mières heures d’une si­tua­tion d’urgence.

Ap­pre­nez dès au­jourd’hui com­ment il est ra­pide et fa­cile de vous pré­pa­rer à faire face à di­vers types d’ur­gences, peu im­porte le mo­ment ou le lieu. À cet ef­fet, pré­pa­rez votre propre plan d’urgence.

En ins­cri­vant sé­cu­ri­té civile sur In­ter­net, vous au­rez ac­cès à une foule d’in­for­ma­tion sur la fa­çon de pré­pa­rer les choses.

France Pa­ra­dis

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.