Les au­to­mo­bi­listes sen­si­bi­li­sés à la sé­cu­ri­té des usa­gers vul­né­rables

Journal Le Lac St-Jean - - CULTUREL - FRANCE PA­RA­DIS france.pa­ra­dis@tc.tc

ROUTES. On a pro­fi­té du très fort acha­lan­dage de cir­cu­la­tion sur la route 172, au coeur de la mu­ni­ci­pa­li­té de Saint-Na­zaire, pour te­nir une ac­ti­vi­té de sen­si­bi­li­sa­tion pour la pro­tec­tion des usa­gers vul­né­rables que sont les pié­tons et les cy­clistes.

La Sû­re­té du Qué­bec, en col­la­bo­ra­tion avec la mu­ni­ci­pa­li­té de Saint-Na­zaire de mi­nis­tère des Tran­sports, de la Mo­bi­li­té du­rable et de l’Élec­tri­fi­ca­tion des tran­sports de même que la So­cié­té de l’as­su­rance au­to­mo­bile du Qué­bec, dont les contrô­leurs rou­tiers, avaient mo­bi­li­sé du per­son­nel pour la te­nue de cette ac­ti­vi­té qui s’est dé­rou­lée face à l’école Notre-Dame-de-Lo­rette.

No­tam­ment, on vou­lait pro­fi­ter de la pré­sence de la bri­ga­dière sco­laire et des jeunes qui quittent l’école pour le re­pas du mi­di afin de

me­ner cette sen­si­bi­li­sa­tion.

RES­PECT

La route 172, face à l’école pri­maire de St-Na­zaire, avait été choi­sie en rai­son de son ca­rac­tère très spé­cial. En ef­fet, la route ré­gio­nale 172 voit sa li­mite de vi­tesse di­mi­nuée à 50 km/h à l’in­té­rieur des li­mites de la mu­ni­ci­pa­li­té, mais quand on ap­proche la zone sco­laire de l’école Notre-Dame-de-Lo­rette, il faut en­core da­van­tage ré­duire sa vi­tesse, ce qui n’est pas toujours mal­heu­reu­se­ment le cas.

« Pour as­su­rer la sé­cu­ri­té des usa­gers vul­né­rables, les au­to­mo­bi­listes doivent no­tam­ment adap­ter leur conduite à l’ap­proche d’une zone sco­laire en res­pec­tant les li­mites de vi­tesse af­fi­chées et obéir aux si­gnaux d’un bri­ga­dier sco­laire », rap­pelle le Sergent Jean Trem­blay du Ser­vice des com­mu­ni­ca­tions de la Sû­re­té du Qué­bec dans la ré­gion.

Pré­sence des vé­hi­cules of­fi­ciels avec cli­gno­tants rouges al­lu­més et la dis­tri­bu­tion de conseils et de feuillet d’in­for­ma­tion ont mar­qué cette ac­ti­vi­té de sen­si­bi­li­sa­tion.

Ne pas res­pec­ter le tra­vail d’un bri­ga­dier sco­laire pour­rait en­traî­ner une amende de 100$ plus les frais et l’ins­crip­tion de trois points d’in­ap­ti­tude au dos­sier du conduc­teur.

(Pho­tos TC Me­dia – France Pa­ra­dis)

Les in­vi­tés à l’inau­gu­ra­tion de l’Ate­lier des chefs ont pu dé­gus­ter quelques pro­duits réa­li­sés par les élèves du pro­gramme Cui­sine en­tre­pre­neu­riale.(Pho­to

TC Me­dia- Jacques La Haye)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.