La ré­gion a été la reine des villes de com­pa­gnies

Journal Le Lac St-Jean - - ACTUALITÉS - JACQUES LA HAYE jacques.la­haye@tc.tc

DÉ­VE­LOP­PE­MENT. Dans le cadre des fes­ti­vi­tés des Fêtes du 150e anniversaire d’Al­ma, l’his­to­rien Da­ny Cô­té a pré­sen­té une confé­rence à la Bi­blio­thèque mu­ni­ci­pale d’Al­ma, où il a dé­mon­tré que la ré­gion du Sa­gue­nay-Lac-Saint-Jean pou­vait se dé­crire comme la ca­pi­tale qué­bé­coise, si­non ca­na­dienne des villes de com­pa­gnies.

Au fil de ses re­cherches, l’his­to­rien a en ef­fet dé­mon­tré que la ré­gion avait abri­té quelque 11 villes de com­pa­gnies. Ain­si, les mu­ni­ci­pa­li­tés d e S a i n t - A m é d é - d e - Pé r i b o n k a , K é n o g a m i , Val-Jal­bert, Isle-Ma­ligne, Ar­vi­da, Ri­ver­bend, Dol­beau, Val-Ra­cine, Chute-aux-Ga­lets et Chute des Passes ont toutes dé­mon­tré les ca­rac­té­ris­tiques des villes de com­pa­gnies. Le bois et la pré­sence des cours d’eau pour le trans­por­ter ont été dé­ter­mi­nants.

« À l’époque, cer­taines com­pa­gnies ont construit au­tour de leurs scie­ries des ha­bi­ta­tions qu’elles louaient à leurs em­ployés. Au dé­but du XXe siècle, l’éco­no­mie ré­gio­nale, axée sur le bois, connaît une pro­fonde trans­for­ma­tion avec l’éta­blis­se­ment de la grande in­dus­trie. Les en­tre­prises dé­cident de s’im­plan­ter à l’ex­té­rieur des ag­glo­mé­ra­tions ur­baines et de construire, en même temps que leur usine, une ville or­ga­ni­sée qui abri­te­ra cer­tains ou tous leurs em­ployés », sou­ligne Da­ny Cô­té.

Pour as­su­rer le bien-être de leurs em­ployés, les com­pa­gnies four­nis­saient di­vers équi­pe­ments, no­tam­ment pour le loi­sir et le sport, la santé, l’éducation et la vie re­li­gieuse.

« Si on s’at­tarde à la ville de com­pa­gnie de Ri­ver­bend, seule­ment les em­ployés-cadres étaient lo­gés dans les ré­si­dences construites par l’en­tre­prise Price. Pour leur part, les em­ployés trou­vaient un lo­ge­ment dans les ag­glo­mé­ra­tions de Saint-Joseph d’Al­ma et de Naud­ville. À Isle-Ma­ligne, seule­ment quelques ré­si­dences ont été construites pour les cadres. Par la suite, le quar­tier que l’on connaît ac­tuel­le­ment prend de l’es­sor avec la construc­tion d’un hô­tel de ville, d’une église et d’une école », de pour­suivre Da­ny Cô­té. Mais peu à peu, les com­pa­gnies aban­donnent leur rôle d’em­ployeur-pro­prié­taire pour se consa­crer seule­ment à leur rôle d’en­tre­pre­neur in­dus­triel.

« Pour la ville de com­pa­gnie de Ri­ver­bend, la fu­sion de 1962 mo­di­fie­ra beau­coup sa per­son­na­li­té alors que des mai­sons sont alors ven­dues à des non-em­ployés », de conclure Da­ny Cô­té.

Après avoir pris sa re­traite, Gas­ton Mar­tel s’est lan­cé dans ce pro­jet avec la col­la­bo­ra­tion de la So­cié­té d’his­toire du Lac-Saint-Jean.(Pho­to

: TC Media – Ma­rie-Ga­brielle Ga­gné)

L’his­to­rien Da­ny Cô­té.(Pho­to

TC Media- Jacques La Haye)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.