Trois tor­nades le même jour au Qué­bec

Journal Le Lac St-Jean - - ACTUALITÉS - FRANCE PA­RA­DIS france.pa­ra­dis@tc.tc

CONFIR­MA­TION. Cu­rieu­se­ment, alors que le Qué­bec en­re­gistre en moyenne en­vi­ron six tor­nades par an­née, presque au même mo­ment, le 18 juillet, trois tor­nades se sont pro­duites presque si­mul­ta­né­ment.

Deux cel­lules ora­geuses dis­tinctes sont à l’ori­gine des deux tor­nades qui ont frap­pé le sec­teur Sud de la ré­gion, le di­manche 18 juin der­nier. Dans la ré­serve fau­nique des Lau­ren­tides, au Sud de l’Étape et dans le sec­teur du Mont Lac-Vert, Dame Na­ture a don­né un aper­çu de sa puis­sance. Une troi­sième tor­nade s’est éga­le­ment for­mée et a frap­pé le sec­teur de Sainte-Anne-du-Lac, dans les Hautes Lau­ren­tides.

En ce qui concerne la tor­nade qui a frap­pé le sec­teur d’Hé­bert­ville, En­vi­ron­ne­ment Ca­na­da confirme qu’il s’agit d’une tor­nade de type EF2 qui com­por­tant des vents de 180 à 190 ki­lo­mètres/heure.

Les tor­nades de type EF 2 sont beau­coup plus rares au Qué­bec, même si on en a eues deux le même jour. Les tor­nades de type EF0 et EF 1 se pro­duisent plus sou­vent.

« La cel­lule ora­geuse à l’ori­gine de la tor­nade à Hé­bert­ville a pris nais­sance dans le sec­teur du lac Bou­chette. En se dé­pla­çant vers l’Est, les vents ont com­men­cé à se for­mer et à tour­billon­ner pour at­teindre leur pleine force près du Mont Lac-Vert », ex­plique la mé­téo­ro­logue.

La se­conde tor­nade à in­ter­ve­nir s’est pro­duite dans la Ré­serve fau­nique des Lau­ren­tides, soit à en­vi­ron 20 ki­lo­mètres au Sud de l’Étape. Une per­sonne a fil­mé le phé­no­mène. Ce­pen­dant, les dé­gâts sont beau­coup moindres qu’à Hé­bert­ville, d’où la dif­fi­cul­té d’en dé­ter­mi­ner la force.

La tor­nade de type EF2 qui a frap­pé le sec­teur du Mont Lac-Vert com­por­tait des vents de 180 à 190 ki­lo­mètres/heure.

(Pho­to TC Me­dia – France Pa­ra­dis)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.