Une deuxième greffe de coeur pour Jim­my

Journal Le Lac St-Jean - - ACTUALITÉS - MARIE-GA­BRIELLE GA­GNÉ marie-ga­brielle.gagne@tc.tc

INS­PI­RA­TION. C’est ar­mé de po­si­ti­visme, de cou­rage et de l’amour de ses proches que Jim­my La­rouche a su­bi une deuxième trans­plan­ta­tion car­diaque en mai der­nier. Mal­gré cette épreuve, ce jeune père de fa­mille se consi­dère chan­ceux et se concentre main­te­nant sur sa gué­ri­son.

À l’âge de 13 ans, Jim­my a contrac­té un virus au coeur qui a eu des ef­fets né­fastes sur ce der­nier. « S’ils ne trou­vaient pas un nou­veau coeur pour me le trans­plan­ter, il me res­tait deux jours à vivre », ex­plique-t-il.

Cette trans­plan­ta­tion a été un suc­cès jus­qu’à tout ré­cem­ment, où Jim­my a dé­ve­lop­pé la ma­la­die du gref­fon, une ré­ac­tion en­traî­nant le re­jet de l’or­gane trans­plan­té.

Fa­tigue et ar­tères bou­chées, le mo­ment est ve­nu où les médecins ne pou­vaient plus le soi­gner; une deuxième trans­plan­ta­tion s’im­po­sait. L’homme ori­gi­naire de Sainte-Mo­nique-deHon­fleur a été pla­cé sur la liste d’at­tente pour un nou­veau coeur en no­vembre der­nier et son tour est fi­na­le­ment ar­ri­vé au mois de mai. « Le don d’or­ganes sauve des vies. C’est tel­le­ment im­por­tant. Je dois la vie à cette per­sonne », confie-t-il avec émo­tion, en sou­hai­tant sen­si­bi­li­ser la po­pu­la­tion à cette cause.

Ré­adap­ta­tion, nom­breux mé­di­ca­ments, sui­vi constant à l’hô­pi­tal et en­nuis de san­té mi­neurs, le che­min de la conva­les­cence est long. Puisque ce der­nier et sa conjointe ont dû aban­don­ner leur em­ploi, l’as­pect fi­nan­cier est pro­blé­ma­tique.

« Même si je ne suis plus à l’hô­pi­tal, ils veulent que je reste proche et j’ai beau­coup de ren­dez-vous. Tout est in­cer­tain, je ne sais pas exac­te­ment quand je vais pou­voir ren­trer à la mai­son, donc nous de­vons res­ter à l’hô­tel en at­ten­dant. Nous ne pou­vons pas louer un ap­par­te­ment », ra­conte-t-il. Lors­qu’il au­ra le feu vert pour re­tour­ner au­près de ses en­fants, au Lac-Saint-Jean, le couple de­vra tout de même re­tour­ner à Qué­bec sur une base ré­gu­lière.

En voyant cette si­tua­tion, des amis ont vou­lu ve­nir en aide à la fa­mille de Jim­my en lan­çant une cam­pagne de so­cio­fi­nan­ce­ment sur la pla­te­forme Yoyo­mo­lo. La cam­pagne Du coeur pour Jim­my avait amas­sé un mon­tant de plus de 2300 $ au mo­ment d’écrire ces lignes. La fa­mille est plus que re­con­nais­sante en­vers cette ini­tia­tive et tous ceux qui y ont contri­bué. Dans la meilleure des si­tua­tions, M. La­rouche pour­rait re­tour­ner au tra­vail dans en­vi­ron un an.

UN PO­SI­TI­VISME EXEM­PLAIRE

Mal­gré la dé­li­cate si­tua­tion, Jim­my La­rouche ne semble pas perdre son po­si­ti­visme exem­plaire. Re­con­nais­sant en­vers son don­neur et le ser­vice re­çu à Ins­ti­tut uni­ver­si­taire de car­dio­lo­gie et de pneu­mo­lo­gie de Qué­bec, il est confiant et ap­pré­cie plus que jamais la vie. Il te­nait d’ailleurs à spé­ci­fier qu’il est fier d’être Qué­bé­cois. « Je n’au­rais pro­ba­ble­ment jamais pu me payer tous ces ser­vices si je n’ha­bi­tais pas au Qué­bec. »

Ces trois en­fants sont aus­si pour lui une source in­épui­sable de mo­ti­va­tion. « Chaque fois que je les vois, je vais de mieux en mieux ».

Même si M. La­rouche de­vra pro­ba­ble­ment su­bir une troi­sième greffe de coeur dans plu­sieurs an­nées, étant don­né la du­rée de vie de cet or­gane après une trans­plan­ta­tion, ce der­nier vit le mo­ment pré­sent et reste op­ti­miste face aux pro­grès de la mé­de­cine. À sa sor­tie de l’hô­pi­tal, il a d’ailleurs de­man­dé sa conjointe en ma­riage et compte pro­fi­ter de la vie à 100 %.

Jim­my La­rouche, sa conjointe Gy­na Gou­let et deux de leurs trois en­fants.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.