Ces pas­sion­nés qui dé­placent des mon­tagnes

Journal Le Lac St-Jean - - COMMENTAIRE -

SUC­CÈS. Les gens qui connaissent le suc­cès ont tous un point en com­mun : ils sont pas­sion­nés par ce qu’ils font au point qu’ils pour­raient dé­pla­cer des mon­tagnes avec leur vo­lon­té.

En l’es­pace d’une se­maine, j’ai eu le plai­sir de cô­toyer de ces pas­sion­nés, soit les pro­prié­taires de la Mi­cro­bras­se­rie du Lac-Saint-Jean ain­si que Jo­na­than Bou­chard, un jeune cher­cheur na­tif d’Al­ma qui s’at­taque à mettre au point le scan­ner le plus per­for­mant au monde dans le do­maine de l’ima­ge­rie cé­ré­brale.

TOUT UN HON­NEUR

La Mi­cro­bras­se­rie du Lac-Saint-Jean fête cette an­née ses 10 ans. Si on ali­gnait sur une même table tous les prix et tro­phées re­çus pour la qua­li­té de ses pro­duits, on se­rait éton­né de voir à quel point, cette pe­tite mi­cro­bras­se­rie sans pré­ten­tion, éta­blie sur les rives du lac Saint-Jean, à St-Gé­déon, a su tailler sa place au so­leil.Dans ses plus ré­centes frasques, un peu plus tôt cette se­maine, la Mi­cro a été nom­mé par­mi les 10 meilleures mi­cro­bras­se­ries au Ca­na­da par le USA To­day, étant la seule au Qué­bec à re­cueillir cette men­tion.

Le jour­nal sou­ligne no­tam­ment la qua­li­té des in­gré­dients du ter­roir uti­li­sés par la Mi­cro­bras­se­rie du Lac pour confec­tion­ner ses bières tout en sou­li­gnant no­tam­ment la qua­li­té de la Hou­blon Libre, de la Gros Mol­let ou de la Lum­ber­jack vieillie dans des ba­rils ayant ser­vi à fa­bri­quer du bour­bon.

Éga­le­ment, au dé­but de juillet se te­nait le pre­mier Mon­dial de la bière à Pa­ris, le concours MBière Pa­ris 2017. Pro­ve­nant d’une dou­zaine de pays, plus de 80 bras­seurs y ont par­ti­ci­pé alors que près de 120 bières ont été dé­gus­tées.

Les bières Frap­pa­bord et Tante Tri­co­tante Char­don­nay ont cha­cune rem­por­té une mé­daille d’Or. Marc et Charles Ga­gnon ain­si qu’An­nie St-Hi­laire, les trois co­pro­prié­taires de la Mi­cro, sont tout sim­ple­ment des pas­sion­nés en amour avec la vie, avec leur pu­blic… et avec la bière.

AI­DER DES GENS

Dans un autre spectre, la pas­sion pour l’élec­tro­nique de­vient pour Jo­na­than Bou­chard d’Al­ma, une belle mo­ti­va­tion à pour­suivre ses re­cherches afin de mettre au point un scan­ner cer­vi­cal de haute dé­fi­ni­tion. Quand on jase avec l’in­di­vi­du, il avoue tout sim­ple­ment vou­loir mettre ses connais­sances scien­ti­fiques au ser­vice de l’ima­ge­rie mé­di­cale afin d’in­ven­ter des équi­pe­ments qui vont ai­der les gens à avoir une meilleure qua­li­té de vie. L’ob­jec­tif est humble, mais rem­pli de pro­messe. No­tam­ment, s’il réus­sit son pa­ri de mettre au point une ma­chine ca­pable d’of­frir des images 7 fois plus pré­cises du cer­veau que tout ap­pa­reil exis­tant pré­sen­te­ment sur le mar­ché de la haute tech­no­lo­gie, il per­met­tra à l’ima­ge­rie clinique du cer­veau hu­main de faire un pas de géant.

On pour­ra alors po­ser des diag­nos­tics beau­coup plus pré­cis, no­tam­ment pour com­prendre les pro­ces­sus liés à l’évo­lu­tion de la ma­la­die d’Alz­hei­mer qui fait tant de ravages chez nos per­sonnes aî­nées. Jo­na­than se donne trois ans pour en ar­ri­ver à ce suc­cès dans le cadre de ses études pour de­ve­nir doc­teur en gé­nie élec­trique.

Dans l’ordre : du co­mi­té des Fêtes du 150e, on re­trouve Mi­chel Bras­sard, pré­sident ; JeanP­hi­lip For­tin, char­gé de pro­jet ; Francine For­tin, membre du CA et My­riam Ville­neuve, di­rec­trice gé­né­rale, en com­pa­gnie de Diane O. Gilbert, pré­si­dente du CA, des Fêtes gour­mandes SLSJ ain­si que Sa­man­ta Ber­nard, in­ter­ve­nante en saines ha­bi­tudes de vie pour En Forme-O-Lac.

(Photo Cour­toi­sie Fêtes gour­mandes SLSJ)

France Pa­ra­dis

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.