Un dé­part en force pour Les boxeuses

Journal Le Lac St-Jean - - CULTUREL - MA­RIE-GA­BRIELLE GA­GNÉ ma­rie-ga­brielle.gagne@tc.tc

CRI­TIQUE. Le Théâtre de la Mau­vaise Idée re­vient en force pour un qua­trième été, cette fois-ci avec la pièce Les Boxeuses. Dans le ring s’af­frontent des thèmes qui touchent les femmes, des réa­li­tés aux­quelles tous les spec­ta­teurs s’iden­ti­fie­ront à un mo­ment ou à un autre. La lutte est fé­roce, pas­sion, hy­po­cri­sie, ja­lou­sie, rires et larmes, tous les coups sont per­mis.

La pièce écrite par Ca­the­rine de Léan et Vé­ro­nique Pas­cal, pré­sente à tra­vers plus d’une di­zaine de scènes et plus du double de per­son­nages des femmes fortes, vraies et au­then­tiques, aus­si par­faites qu’im­par­faites. Dès que le son de la cloche se fait en­tendre, le round est ter­mi­né et une autre scène com­mence, plon­geant les spec­ta­teurs dans une toute nou­velle his­toire. Amies, ri­vales, en­fants, vieillards, ja­lou­sie et per­son­na­li­tés op­po­sées s’af­frontent dans des si­tua­tions du quo­ti­dien, qui ne lais­se­ront per­sonne in­dif­fé­rent.

Lau­rence La­prise et Co­ra­lie Na­deau in­ter­prètent brillam­ment les nom­breux per­son­nages de la pièce. Jeunes, vieilles, fran­çaises ou an­glaises, les deux jeunes femmes passent d’un per­son­nage à l’autre sans la moindre dif­fi­cul­té, ce qui em­pêche les spec­ta­teurs de dé­cro­cher mal­gré le rythme ra­pide de la pièce. Les ex­pres­sions fa­ciales franches et sans filtres au­ront tan­tôt fait rire, tan­tôt fait pleu­rer. Les per­son­na­li­tés fortes et par­fois ca­ri­ca­tu­rées des per­son­nages au­ront aus­si su ti­rer plu­sieurs éclats de rire de la foule avec de nom­breux sa­vou­reux malaises.

La di­zaine de scènes to­ta­le­ment dif­fé­rentes qui dé­filent de­vant les spec­ta­teurs du­rant plus d’une heure. Le rythme très ra­pide ne laisse au­cune place aux lon­gueurs. Cette vi­tesse se porte ex­trê­me­ment bien pour les scènes plus co­miques, mais laisse par­fois le spec­ta­teur sur sa faim dans les scènes plus dra­ma­tiques, alors que ce der­nier vou­drait en voir plus tel­le­ment il est plon­gé au coeur de l’his­toire. Avec le jeu franc et tel­le­ment dif­fé­rent des deux co­mé­diennes pour chaque scène, le spec­ta­teur n’éprouve au­cune dif­fi­cul­té à faire la cou­pure entre les dif­fé­rentes his­toires.

Les dé­cors sim­plistes et mi­ni­ma­listes de la pièce laissent toute la place à l’his­toire. Il faut dire que le peu d’élé­ments qu’il y a sur la scène a été to­ta­le­ment maxi­mi­sé avec des dé­pla­ce­ments et des trans­for­ma­tions des mêmes ob­jets.

(Photo TC Me­dia – Ma­rie-Ga­brielle Ga­gné)

La pièce Les Boxeuses est pré­sen­tée à IQ l’Ate­lier à Al­ma tous les jeu­dis et ven­dre­dis jus­qu’au 28 juillet.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.