Une deuxième par­ti­ci­pa­tion pour El­liott Doyle

Journal Le Lac St-Jean - - SPORTS - JACQUES LA HAYE jacques.la­haye@tc.tc

VÉ­LO. Les 8e Jeux de la Fran­co­pho­nie se tien­dront à Abid­jan, en Côte d’Ivoire jus­qu’au 30 juillet. Le cy­cliste al­ma­tois El­liott Doyle se­ra de la dé­lé­ga­tion qué­bé­coise en cy­clisme sur route. Il s’agit de la deuxième par­ti­ci­pa­tion d’El­liott Doyle à cet évé­ne­ment.

Lors des Jeux de la Fran­co­pho­nie de Nice en 2013, El­liott Doyle avait ob­te­nu la 25e po­si­tion au clas­se­ment gé­né­ral de l’épreuve sur route. Fort d’une ex­pé­rience de plu­sieurs an­nées sur la scène pro­vin­ciale, le jeune Al­ma­tois en­tend bien amé­lio­rer sa po­si­tion fi­nale de l’épreuve sur route d’une dis­tance de 134,5 km dans la ville d’Abid­jan.

El­liott Doyle se dit est heu­reux de sa sé­lec­tion. « Il n’y au­ra qu’une épreuve sur route de 120 ki­lo­mètres à Abid­jan le 28 juillet. Nous se­rons cinq membres de l’équipe du Qué­bec. Je fe­rai équipe avec Si­mon-Pierre Gauthier, Jean-François Sou­cy, Fé­lix Gauthier-Bou­vette et Olivier Bri­se­bois. Plu­sieurs membres de l’équipe Sil­ber Pro Cy­cling avaient été sé­lec­tion­nés pour faire par­tie de l’équipe, mais leur ca­len­drier de courses ne per­met­tait pas cette par­ti­ci­pa­tion aux Jeux de la Fran­co­pho­nie. Pour nous, un po­dium est très réa­li­sable. C’est un par­cours sans au­cune dif­fi­cul­té avec ar­ri­vée au sprint », sou­ligne El­liott Doyle.

« J’ai par­ti­ci­pé aux Jeux de la Fran­co­pho­nie à Nice, en 2013, et je sais à quoi m’at­tendre. On pour­rait croire que le par­cours a été fait pour nous. Il n’y a pas vé­ri­ta­ble­ment de dé­ni­ve­lés. Il s’agit d’un cir­cuit ur­bain avec beau­coup de vi­rages. Il est cer­tain qu’avec la com­po­si­tion de l’équipe, nous au­rons un net avan­tage pour le tra­vail d’équipe. Tout de­vrait se dé­ci­der au sprint fi­nal. Mal­gré une chute lors de la der­nière épreuve sur route en rai­son de la pein­ture des tra­verses de pié­tons qui était glis­sante, je me sens en pleine forme. J’ai d’ailleurs ob­te­nu mon meilleur ré­sul­tat lors d’une épreuve UCI avec une 6e po­si­tion. De­puis 2013, j’ai pris du coffre et beau­coup d’ex­pé­rience. C’est de bon au­gure pour les Jeux de la Fran­co­pho­nie alors que j’ai­me­rais bien dé­cro­cher une mé­daille d’or, voire même un po­dium ».

Membre de l’Équipe Gar­neau-Qué­bé­cor, la par­ti­ci­pa­tion aux Jeux de la Fran­co­pho­nie tombe à point. «Les Jeux vont nous faire un beau ca­len­drier de course avant le Tour de l’Al­ber­ta. Ce se­ra ma pre­mière par­ti­ci­pa­tion au Tour de l’Al­ber­ta et j’ai vrai­ment hâte. Au cours des trois der­nières an­nées, j’ai été bles­sé à deux re­prises en fin de sai­son, ce qui n’a vrai­ment pas ai­dé », pour­suit El­liott Doyle.

L’équipe cy­cliste se­ra di­ri­gée par l’en­traî­neur Éric Van den Eynde. Or­ga­ni­sés tous les quatre ans du­rant l’an­née post-olym­pique, les Jeux de la Fran­co­pho­nie ont été créés à Qué­bec, en 1987, lors du 2e Som­met de la Fran­co­pho­nie.

El­liott Doyle.(Pho­togra­cieu­se­té Matt Laz­za­rot­to)GOLF

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.