Comm’un vé­lo : des vé­los com­mu­nau­taires of­ferts gra­tui­te­ment

Un pro­jet de vo­lon­ta­riat du Car­re­four em­ploi

L'Écho de La Tuque - - ACTUALITÉS - MI­CHEL SCARPINO mi­chel.scarpino@tc.tc

Les vé­los aban­don­nés, non ré­cla­més ou don­nés par la po­pu­la­tion pour­ront avoir une nou­velle vie, grâce au pro­jet Comm’un vé­lo, mis sur pied ces der­niers mois par le Car­re­four em­ploi du Haut-St-Mau­rice (CJE).

Dix vé­los d’adultes et quatre pour en­fants sont ren­dus dis­po­nibles gra­tui­te­ment dans le cadre du pro­jet mis sur pied pen­dant l’été. On pour­ra les trou­ver à deux en­droits : au Parc des gé­né­ra­tions, si­tué au centre-ville et au parc des Érables.

« Le prin­cipe est simple : on prend un vé­lo, on l’uti­lise et on le rap­porte à l’en­droit où on l’a pris. C’est un vé­lo com­mu­nau­taire », ré­sume Ja­cky Pi­lote, in­ter­ve­nant.

Sim­ple­ment dans leur ten­ta­tive de re­cherches em­ploi, on s’est aper­çu que les jeunes n’avaient pas tou­jours de moyen de trans­port. Puis­qu’ils ne pos­sé­daient pas de vé­lo, ce­la ren­dait la dé­marche de plu­sieurs d’entre eux ont en­core plus dif­fi­cile.

Se­lon M. Pi­lote, La Tuque est une des rares villes à of­frir ce ser­vice gra­tui­te­ment. « Il y a bien des en­droits qui offrent des vé­los com­mu­nau­taires, mais c’est en lo­ca­tion », pour­suit-il.

Chose cer­taine, si tous les vé­los dis­pa­raissent, il se pour­rait alors qu’on en­vi­sage un sys­tème tour­né vers la lo­ca­tion de vé­los, l’an pro­chain.

Chaque se­maine, des membres du pro­jet vont se rendre à l’un ou l’autre des parcs afin d’ef­fec­tuer la main­te­nance sur les vé­los.

Cette ini­tia­tive dé­coule de la Stra­té­gie d’ac­tion jeu­nesse du gou­ver­ne­ment du Qué­bec, dont un cré­neau est di­ri­gé via les Car­re­fours jeu­nesse em­ploi.

Ce cré­neau vise à en­cou­ra­ger la per­sé­vé­rance sco­laire ou le re­tour aux études, sou­te­nir les jeunes en si­tua­tion de vul­né­ra­bi­li­té pour fa­vo­ri­ser le dé­ve­lop­pe­ment de leur au­to­no­mie ; mul­ti­plier les oc­ca­sions pour les jeunes de s’en­ga­ger dans des pro­jets d’en­tre­pre­neu­riat, de bé­né­vo­lat et de vo­lon­ta­riat ain­si que fa­vo­ri­ser la par­ti­ci­pa­tion des jeunes dans des lieux dé­ci­sion­nels.

C’est dans le cadre du vo­let vo­lon­ta­riat que le CJE a lan­cé son pro­jet.

Les cinq jeunes avec les res­sources du CJE ont ain­si pu pro­fi­ter des fa­ci­li­tés of­fertes par le Centre d’ac­ti­vi­tés po­pu­laires et édu­ca­tives (CAPE) qui a prê­té son ga­rage afin que les ré­pa­ra­tions puissent être ap­por­tées aux vé­los.

Il au­ra suf­fi d’un ap­pel, lan­cé en juillet sur le

COM­MU­NAU­TÉ.

ré­seau so­cial Fa­ce­book pour re­cueillir près d’une qua­ran­taine de vé­los, alors qu’on en es­pé­rait une di­zaine en­vi­ron. «On a été dé­bor­dé», avoue Ma­rie-Eve La­flamme, res­pon­sable du pro­jet. L’équipe s’est aus­si­tôt mise à la tâche afin d’en ré­pa­rer le plus pos­sible. Se­lon celle-ci, le pro­jet a consti­tué une in­croyable oc­ca­sion pour ces gens d’al­ler cher­cher de nou­velles com­pé­tences.

Des vé­los qui ne roulent plus, des vé­los rouillés qu’il fal­lait re­ta­per, voi­là le dé­fi qui at­ten­dait les cinq jeunes de 18 à 29 ans im­pli­qués dans le pro­jet. Avec leur cou­leur noire, ar­bo­rant l’ins­crip­tion Com­mun’vé­lo en jaune, ils au­jourd’hui ont l’air neuf.

« Les jeunes ont ap­pris la mi­nu­tie, puisque chaque vé­lo avait son bac. Ils ont sa­blé et pein­tu­ré les vé­los. Après, un bé­né­vole est ve­nu nous don­ner un pe­tit cours de mé­ca­nique, pour sa­voir comment dé­mon­ter les pé­da­liers et les re­mon­ter, ajus­ter les freins, les vi­tesses », a fait re­mar­quer Ja­cky Pi­lote.

En plus de ce­lui d’of­frir da­van­tage de vé­los, un des ob­jec­tifs pour l’an pro­chain se­ra d’ajou­ter des en­droits où on peut se les pro­cu­rer. Il en reste une tren­taine à ré­pa­rer ac­tuel­le­ment. Ils se­ront dis­po­nibles jus­qu’aux pre­mières neiges.

« On a re­cy­clé 14 vé­los et notre fac­ture to­tale de ma­té­riel ne monte même pas à 700 $ », di­sait Ja­cky Pi­lote. Plu­sieurs par­te­naires se sont gref­fés au pro­jet dans la four­ni­ture de ma­té­riel. « Je ne connais­sais pas ça du tout, j’ai vrai­ment beau­coup ap­pris », confiait Bren­da Néa­shish.

(Pho­to TC Media - Mi­chel Scarpino)

On re­con­naît Ka­rine Pé­russe, di­rec­trice gé­né­rale du CJE, Ja­cky Pi­lote, in­ter­ve­nant, Steve Ques­sy, Bren­da Néa­shish, Ni­ko­nik Ot­ta­wa, trois des cinq par­ti­ci­pants du pro­jet.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.