«C’est très en­fan­tin comme ré­ponse»

Qué­bec dit non aux re­de­vances pour les bar­rages d’Hy­dro-Qué­bec

L'Écho de La Tuque - - ACTUALITÉS - MI­CHEL SCARPINO mi­chel.scarpino@tc.tc

Le gou­ver­ne­ment du Qué­bec re­fuse d’ac­cor­der des re­de­vances à Ville de La Tuque pour les cen­trales hy­dro­élec­triques d’Hy­dro-Qué­bec si­tuées sur son ter­ri­toire.

« Nous avons le re­gret de vous in­for­mer que nous ne pou­vons pas don­ner suite par sou­ci d’équi­té pour les autres mu­ni­ci­pa­li­tés comp­tant aus­si des cen­trales hy­dro-élec­triques d’Hy­dro-Qué­bec sur leur ter­ri­toire », in­di­quait la lettre co­si­gnée par les mi­nistres Martin Coi­teux (Af­faires mu­ni­ci­pales) et Pierre Ar­cand (Éner­gie et Res­sources na­tu­relles).

Une lettre qui a fait bon­dir le conseiller Claude Gagnon, même s’il s’at­ten­dait à un re­fus du gou­ver­ne­ment. Par contre, il s’est dit sur­pris que la ré­ponse du gou­ver­ne­ment, « pro­ve­nant de deux mi­nistres sé­rieux », soit aus­si peu éla­bo­rée, sans ar­gu­ment sé­rieux.

«C’est très en­fan­tin comme ré­ponse et j’es­pé­rais beau­coup mieux de leur part, mais les gens qui m’en­tourent et qui connaissent ce­la mieux que moi me disent que c’est le genre de ré­ponse nor­male à la­quelle il faut s’at­tendre en po­li­tique », a lan­cé le conseiller mu­ni­ci­pal.

Il pense que le gou­ver­ne­ment veut tes­ter la Ville et voir jus­qu’où elle est prête à al­ler dans ce dos­sier.

Est-ce qu’il y a bien des ré­gions qui ont sept cen­trales sur leur ter­ri­toire ? »

«Quand le gou­ver­ne­ment dit qu’il ne peut pas don­ner suite à notre pro­jet par sou­ci d’équi­té pour les autres MRC et mu­ni­ci­pa­li­tés qui ont des cen­trales hy­dro-élec­triques d’Hy­dro-Qué­bec sur leur ter­ri­toire, je n’y crois pas une se­conde ».

Huit ré­so­lu­tions d’ap­pui pro­ve­nant des mu­ni­ci­pa­li­tés, MRC et de l’Union des mu­ni­ci­pa­li­tés du Qué­bec ont été ache­mi­nées à Ville de La Tuque. « On voit bien qu’on n’est pas les seuls à vou­loir que ça change. On ouvre le che­min pour les autres. C’est d’ailleurs ce qui est écrit sur la pre­mière page du mé­moire qu’on leur a en­voyé », a pour­sui­vi M. Gagnon.

Il a in­di­qué qu’il de­man­de­ra à la dé­pu­tée de La­vio­lette et mi­nistre du Tou­risme, Ju­lie Bou­let, d’or­ga­ni­ser une ren­contre avec les mi­nistres Coi­teux et Ar­cand «et même avec le Pre­mier mi­nistre si c’est né­ces­saire ».

« Il y a des tra­vaux qui se font par Hy­droQué­bec et on n’a même pas le droit de col­lec­ter les per­mis de construc­tion. Ils disent : « être équi­table ». Est-ce qu’il y a bien des ré­gions qui ont sept cen­trales sur leur ter­ri­toire ? Il ne doit pas y en avoir beau­coup. On va conti­nuer à mar­te­ler», a ren­ché­ri le maire Nor­mand Beau­doin.

Dans une ac­tion où il «conti­nuait le com­bat du maire Lu­cien Fi­lion », en juin der­nier, M. Gagnon avait ré­di­gé un mé­moire dé­fen­dant au­près du gou­ver­ne­ment du Qué­bec la per­ti­nence d’al­ler cher­cher une com­pen­sa­tion fi­nan­cière ré­cur­rente pour les mu­ni­ci­pa­li­tés ayant des cen­trales d’Hy­droQué­bec sur leur ter­ri­toire. « À 500 000 $ par cen­trale hy­dro­élec­trique, ce­la re­pré­sente des re­ve­nus po­ten­tiels de 3 M$ an­nuel­le­ment », avait af­fir­mé M. Gagnon. Une goutte d’eau dans l’océan par rap­port au bé­né­fice net de l’en­tre­prise de 2,8G$ en 2016, se­lon lui. On sait que Lu­cien Fi­lion avait dé­fen­du cette cause en 1972, alors que la loi em­pê­chait do­ré­na­vant les mu­ni­ci­pa­li­tés de per­ce­voir des re­ve­nus de taxes pour les ins­tal­la­tions d’Hy­dro-Qué­bec sur leur ter­ri­toire.

FI­NANCES.

(Pho­to gra­cieu­se­té)

Claude Gagnon.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.