La Caisse d’éco­no­mie Des­jar­dins des Tech­no­lo­gies de l’in­for­ma­tion est née

Re­grou­pe­ment des Caisse d’éco­no­mie des em­ployés de la C.I.P. La Tuque et Lau­ren­tide de Sha­wi­ni­gan

L'Écho de La Tuque - - ACTUALITÉS - TC MEDIA MAU­RI­CIE re­dac­tion_­la­tuque@tc.tc

Les membres de la Caisse d’éco­no­mie Des­jar­dins Lau­ren­tide et de la Caisse d’éco­no­mie des em­ployés de la C.I.P. La Tuque ont vo­té mas­si­ve­ment en fa­veur du pro­jet de re­grou­pe­ment des deux éta­blis­se­ments.

Te­nus le 18 sep­tembre à Sha­wi­ni­gan Sha­wi­ni­gan et le 20 sep­tembre à La Tuque, les votes ont at­teint 100 % du cô­té de la Caisse d’éco­no­mie Des­jar­dins Lau­ren­tide et 97 % à la Caisse d’éco­no­mie des em­ployés de la C.I.P. La Tuque. Bap­ti­sée Caisse d’éco­no­mie Des­jar­dins des Tech­no­lo­gies de l’in­for­ma­tion, la nou­velle en­ti­té se­ra of­fi­ciel­le­ment consti­tuée le

1er jan­vier 2018, à la suite de l’ap­pro­ba­tion de l’Au­to­ri­té des mar­chés fi­nan­ciers.

Elle se­ra consti­tuée de plus de 5800 membres (1745 pour Lau­ren­tide et 4065 pour CIP) ; comp­te­ra sur un ac­tif de plus de

140 mil­lions$ (46 mil­lions$ pour Lau­ren­tide et 95 mil­lions$ pour CIP) ; et se­ra com­po­sée de vingt di­ri­geants élus re­pré­sen­ta­tifs de tous les sec­teurs de la caisse.

No­tons que dans son bi­lan 2016, la Caisse d’éco­no­mie Des­jar­dins Lau­ren­tide avait en­re­gis­tré un ex­cé­dent d’ex­ploi­ta­tion de

241 261 $ tan­dis que la Caisse d’éco­no­mie des em­ployés de la C.I.P. La Tuque avait réus­si à dé­ga­ger 477 740 $ de son cô­té.

ON S’ADRES­SE­RA AUX TRA­VAILLEURS DES TECH­NO­LO­GIES DE L’IN­FOR­MA­TION

Pour André Ro­che­leau, di­rec­teur gé­né­ral de la Caisse d’éco­no­mie des em­ployés de CIP de La Tuque, il s’agit d’un re­grou­pe­ment de deux ins­ti­tu­tions par­ta­geant les mêmes ob­jec­tifs, en tant que caisses d’éco­no­mie.

Les deux éta­blis­se­ments sont nés de re­grou­pe­ment des tra­vailleurs oeu­vrant dans le do­maine des pâtes et pa­piers, un sec­teur d’ac­ti­vi­té plus dif­fi­cile ac­tuel­le­ment.

« On vou­lait un nou­veau cré­neau pour as­su­rer la pé­ren­ni­té des deux caisses», a-t-il pré­ci­sé à TC Media. Ain­si, en plus de la clien­tèle pro­ve­nant de l’in­dus­trie des pâtes et pa­piers, on s’adres­se­ra aus­si aux tra­vailleurs qui oeuvrent dans le do­maine des tech­no­lo­gies de l’in­for­ma­tion. « C’est re­pré­sen­ta­tif des nou­veaux groupes qu’on veut sol­li­ci­ter (…) Que ce soit à La Tuque ou à la caisse Lau­ren­tide, on a plus de membres qui partent qu’il y en a qui ar­rivent. Les nou­veaux membres vont nous pous­ser vers le haut », note André Ro­che­leau.

Le re­grou­pe­ment ne dé­coule pas de dif­fi­cul­tés, mais plu­tôt du dé­sir d’une vi­sion à long terme des deux éta­blis­se­ments. « Les deux caisses vont très bien, mais on re­garde 10, 20 ou 30 ans en avant », en­vi­sage M. Ro­che­leau.

Au­cune caisse de groupe n’avait en­core bai­gné dans le do­maine des tech­no­lo­gies de l’in­for­ma­tion chez Des­jar­dins, un cré­neau que se sont ap­pro­prié les caisses d’éco­no­mie de La Tuque et Lau­ren­tide.

« Nos di­ri­geants ont dit oui, c’est un pro­jet por­teur, c’est pour l’ave­nir. On sait que l’in­for­ma­tique, c’est là où on s’en va », conclut André Ro­che­leau.

RE­GROU­PE­MENT. On a re­gar­dé pour l’ave­nir. Ce sont nos en­fants et nos pe­tits-en­fants qui vont bé­né­fi­cier de cette caisse-là» - André Ro­che­leau

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.