Une Nuit des sans-abri pour faire connaître la réa­li­té der­rière l’iti­né­rance

L'Écho de La Tuque - - AGENDA COMMUNAUTAIRE - MI­CHEL SCARPINO mi­chel.scarpino@tc.tc

La Tuque a été le théâtre d’une deuxième Nuit des sans-abri, le ven­dre­di 20 oc­tobre. Mis sur pied par les Tra­vailleurs de rue et un grand nombre d’or­ga­nismes lo­caux, l’évé­ne­ment vou­lait faire connaître la réa­li­té des per­sonnes qui se re­trouvent à la rue et qui vivent l’iti­né­rance.

Les gens s’y sont ren­dus nom­breux. La Coop ETC a dis­tri­bué des vê­te­ments sur place. « On a des cou­ver­tures, des man­teaux di­vers, des bottes, des tuques, des fou­lards, des bas de laine », rap­porte Kate Pa­rent di­rec­trice de la Coop ETC.

Un bouillon, de la ban­nick et des breu­vages ont été dis­tri­bués aux per­sonnes pré­sentes.

« Nous avons eu beau­coup de par­te­naires et tout le monde nous a four­ni ce­la gra­tui­te­ment », évoque Pascale De­nis, co­or­don­na­trice des Tra­vailleurs de rue, agréa­ble­ment surprise de la par­ti­ci­pa­tion des en­tre­prises pour la mise sur pied de la deuxième Nuit des sans-abri.

Le chan­son­nier la­tu­quois Maxime Bé­dard est al­lé in­ter­pré­ter des chan­sons et les gens pré­sents ont pu en­tendre les té­moi­gnages de deux per­sonnes qui ont vé­cu l’iti­né­rance. Les gens pou­vaient se ré­chauf­fer près d’un des foyers ins­tal­lés sur le site.

« Sur­tout que nous avons or­ga­ni­sé ce­la à trois se­maines de la date bu­toir, qui est le 20 oc­tobre par­tout au Qué­bec », pour­suit-elle.

Elle rap­pelle que l’iti­né­rance se vit aus­si à La Tuque. « Ce ne sont pas né­ces­sai­re­ment des gens qui dorment dans la rue, mais il y a beau­coup de «squat», des gens qui n’ont pas d’adresse fixe. Ils vont ha­bi­ter chez un cou­sin, un ami, pour se dé­pan­ner. Ils vivent la même pro­blé­ma­tique, mais ce n’est pas écrit dans leur visage », ex­plique-t-elle.

Les or­ga­ni­sa­teurs étaient heu­reux : d’au­tant plus que la tem­pé­ra­ture se prê­tait bien cette an­née à un tel évé­ne­ment. L’an­née der­nière il fai­sait froid et il pleu­vait. L’évé­ne­ment, on le sait, était pré­sen­té dans le sta­tion­ne­ment de Place du parc.

ITI­NÉ­RANCE.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.