5,3 M$ pour le ré­amé­na­ge­ment du Pa­lais de jus­tice de La Tuque

L'Écho de La Tuque - - ACTUALITÉS - MI­CHEL SCAR­PI­NO mi­chel.scar­pi­no@tc.tc

La mi­nistre de la Jus­tice et Pro­cu­reure gé­né­rale du Qué­bec, Sté­pha­nie Val­lée, ain­si que la mi­nistre du Tourisme et dé­pu­tée de La­vio­lette, Ju­lie Bou­let, ont an­non­cé l’in­jec­tion de 5,3M$ pour le ré­amé­na­ge­ment du Pa­lais de jus­tice de La Tuque. Les tra­vaux vont com­men­cer au dé­but de 2018, pour se ter­mi­ner à l’au­tomne de cette même an­née.

«De ce mon­tant, 2,7M$ pro­vien­dront du mi­nis­tère de la Jus­tice, pour dou­bler la superficie du Pa­lais de jus­tice, amé­na­ger des lo­caux sé­cu­ri­taires pour tous les in­ter­ve­nants au quo­ti­dien (…) ils tra­vaillent par­fois avec une clien­tèle qui est aux prises avec des agis­se­ments de co­lère, avec des si­tua­tions dif­fi­ciles, c’est une amé­lio­ra­tion de la qualité de vie de tout le monde », pense Sté­pha­nie Val­lée.

Ain­si, on ap­prend que les tra­vaux de ré­amé­na­ge­ment du pa­lais de jus­tice se dé­rou­le­ront dans l’an­cien Sa­lon de quilles Royal du Car­re­four La Tuque. L’en­droit est va­cant de­puis la fer­me­ture de l’éta­blis­se­ment, en 2008.

« Ça ré­pond vrai­ment un be­soin du mi­lieu. On a des pro­blé­ma­tiques par­ti­cu­lières, on est en ré­gion éloi­gnée, on avait be­soin de mettre à ni­veau le Pa­lais de jus­tice. Quand on a des pro­blèmes, on a be­soin de se sen­tir sou­te­nu, ac­com­pa­gné, gui­dé, pro­té­gé. Ça prend des avo­cats, mais ça prend aus­si des es­paces où on trouve ces élé­ments de confi­den­tia­li­té et de sé­cu­ri­té, pour qu’on ne ren­contre pas les gens dans des cor­ri­dors », pour­suit la mi­nistre Ju­lie Bou­let.

Par ces tra­vaux d’amé­na­ge­ment, la So­cié­té qué­bé­coise des in­fra­struc­tures en­tend dou­bler la superficie du Pa­lais de jus­tice ; agran­dir des lo­caux, comme la salle d’au­dience et le quar­tier cel­lu­laire, ajou­ter des salles d’en­tre­vue pour les avo­cats et une salle pour les vic­times.

«Les tra­vaux vont s’éche­lon­ner sur une pé­riode d’une an­née, à par­tir du dé­but de l’an­née 2018. En ef­fet, on pré­voit 50 se­maines de tra­vaux qui ne de­vraient pas per­tur­ber les ac­ti­vi­tés ré­gu­lières », ex­plique la mi­nistre Val­lée.

« Au dé­but, on par­lait de 1,7 M$. Au­jourd’hui, on est ren­du à 5,3 M$. C’est vous dire qu’entre 1 et 5, on a pris la peine, on s’est ar­rê­té, on s’est po­sé les ques­tions, on a bien éva­lué les be­soins et on n’a pas fait des choses à moi­tié. Des fois c’est un peu plus long, mais la conclu­sion est d’au­tant plus avan­ta­geuse », ex­pose Ju­lie Bou­let.

JUS­TICE.

Les centres de jus­tice de proxi­mi­té servent de bous­sole pour bien des ci­toyens » NOU­VEAU CENTRE DE PROXI­MI­TÉ

Par la même oc­ca­sion, les mi­nistres Bou­let et Val­lée ont an­non­cé l’im­plan­ta­tion d’un nou­veau centre de jus­tice de proxi­mi­té dans la ré­gion de la Mau­ri­cie. L’éta­blis­se­ment vou­dra of­frir des ser­vices gra­tuits d’in­for­ma­tion ju­ri­dique, de sou­tien et d’orien­ta­tion en per­sonne et par té­lé­phone. Qué­bec veut do­ter 12 ré­gions du Qué­bec de tels centres, d’ici 2020. Il y en a 7 ac­tuel­le­ment.

« L’ac­cès à la jus­tice, c’est de com­prendre ses droits, être ca­pable de se di­ri­ger dans le sys­tème», pré­cise aus­si la mi­nistre Sté­pha­nie Val­lée. De­puis 2010, les sept centres de jus­tice de proxi­mi­té ont trai­té plus de 100 000 de­mandes d’in­for­ma­tions ju­ri­diques.

(Photo L’Echo - Mi­chel Scar­pi­no)

La mi­nistre Sté­pha­nie Val­lée (photo) a pro­cé­dé à l’an­nonce en com­pa­gnie de sa col­lègue, la mi­nistre du Tourisme et dé­pu­té de La­vio­lette, Ju­lie Bou­let.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.