Im­por­tants tra­vaux au Club mo­to­neige La Tuque

L'Écho de La Tuque - - ACTUALITÉS - MI­CHEL SCARPINO mi­chel.scarpino@tc.tc

Les di­ri­geants du Club Mo­to­neige de La Tuque (CMLT) at­tendent im­pa­tiem­ment de pou­voir dé­mar­rer une nou­velle sai­son, avec en toile de fond, d’im­por­tants tra­vaux réa­li­sés au fil des der­niers mois.

Les bé­né­voles du club ont consa­cré de nom­breuses heures au cours des der­nières se­maines à re­mettre les sen­tiers en état. On sait que les forts vents des der­nières se­maines y ont fait tom­ber des arbres.

Le CMLT a ré­pa­ré un im­por­tant trou d’eau qui s’était for­mé dans un sen­tier entre le Parc des chutes de la pe­tite ri­vière Bos­ton­nais et la voie de contour­ne­ment. Il em­pê­chait la ma­chi­ne­rie de pou­voir ef­fec­tuer l’en­tre­tien du sen­tier.

D’autres tra­vaux sont en cours dans le sen­tier 73 pour ré­pa­rer le che­min et des pon­ceaux. Se­lon le pré­sident du CMLT, Claude Ga­gnon, il y en a pour 200 000 $ à in­ves­tir éven­tuel­le­ment dans les sen­tiers. Une chance, son or­ga­nisme peut comp­ter sur de l’aide fi­nan­cière.

« Ville de La Tuque nous aide gran­de­ment», confie-t-il, rap­pe­lant aus­si l’ap­pui fi­nan­cier de la dé­pu­tée et mi­nistre Ju­lie Bou­let, de la SDÉF, dans les pro­jets du CMLT ain­si que de la Fé­dé­ra­tion des clubs de mo­to­neige du Qué­bec.

Au cours de l’été, le club a consi­dé­ra­ble­ment agran­di son ga­rage, si­tué tout près du Club de ski de fond La Tuque Rouge. Les tra­vaux de 60 000 $ per­mettent main­te­nant d’en­tre­po­ser les cinq ma­chines du club sous un même toit.

Pour en­tre­te­nir les 530 km de sen­tiers, il faut conti­nuer à vendre des cartes de membres. L’an der­nier, le Club en a ven­du 420. De ce nombre, la moi­tié a été ache­tée par des mo­to­nei­gistes de l’ex­té­rieur de La Tuque.

Le pré­sident est content de voir le nombre de cartes ven­dues : « On est en aug­men­ta­tion d’an­née en an­née ». Com­ment ex­plique-t-on le fait que des mo­to­nei­gistes de l’ex­té­rieur de La Tuque choi­sissent d’ache­ter la carte d’un club de la Haute-Mau­ri­cie ? La qua­li­té des sen­tiers est au pre­mier plan, tout comme la neige abon­dante.

Pour les pro­chaines an­nées, l’ob­jec­tif se­ra de convaincre les mo­to­nei­gistes hors sen­tiers d’ache­ter leur droit d’ac­cès du CMLT. Après tout, bon nombre d’entre eux em­pruntent les sen­tiers pour se rendre sur leur ter­rain de jeu. Si vous ren­con­trez un pa­trouilleur dans les sen­tiers et que vous n’avez pas votre carte de membre, il pour­rait vous en coû­ter 500 $ de droits. Ac­tuel­le­ment, la carte est en pré­vente au coût de 315 $. Il est main­te­nant pos­sible de l’ache­ter di­rec­te­ment sur le web, en choi­sis­sant de l’ache­ter via le Club Mo­to­neige de La Tuque.

Se­lon M. Ga­gnon, les re­tom­bées éco­no­miques an­nuelles liées à la mo­to­neige au Qué­bec sont éva­luées à 3,2 G$. S’il est dif­fi­cile de les chif­frer avec exac­ti­tude pour la Haute-Mau­ri­cie, le pré­sident est per­sua­dé qu’elles sont im­por­tantes.

La sai­son ré­gu­lière ne de­vrait pas dé­bu­ter avant la fin du mois de dé­cembre, quand la neige se­ra abon­dante et sur­tout, quand les cours d’eau au­ront ge­lé.

ÉCO­NO­MIE.

(Pho­to gra­cieu­se­té)

Le ga­rage du Club mo­to­neige La Tuque a presque dou­blé de su­per­fi­cie avec les ré­centes ré­no­va­tions.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.