DI­REC­TION DA­KAR

La Liberté - Le Réveil - - LA UNE - Ad­nane OUCHENE ae­me­dias@mo­nusb.ca

Quoi?

Dans le cadre du Pro­jet de mo­bi­li­té in­ter­na­tio­nale étu­diante – PMIE « Tra­vail so­cial et fran­co­pho­nie in­ter­na­tio­nale » mis en place par l’Uni­ver­si­té de Saint Bo­ni­face (USB) et ap­puyé par l’Agence Uni­ver­si­taire de la Fran­co­pho­nie (AUF), pour sen­si­bi­li­ser les étu­diants sur l’in­ter­con­nexion des pro­blé­ma­tiques so­ciales et l’im­por­tance des com­pé­tences in­ter­cul­tu­relles dans la pra­tique so­ciale, quatre étu­diantes dans le pro­gramme du bac­ca­lau­réat en tra­vail so­cial vont par­ti­ci­per à un stage pré­pro­fes­sion­nel in­ter­na­tio­nal cou­plé à une ex­pé­rience d’im­mer­sion cultu­relle.

Où et Quand?

Le stage au­ra lieu en Afrique et plus pré­ci­sé­ment à Da­kar – Sé­né­gal et s’ef­fec­tue­ra sur une pé­riode de cinq se­maines, du 24 no­vembre au 29 dé­cembre 2017.

Com­ment?

Cha­cune des quatre étu­diantes se­ra ju­me­lée avec une per­sonne exer­çant dans le do­maine du tra­vail so­cial et en plus de ce­la, elles se­ront ac­cueillies dans des fa­milles d’ac­cueil pour s’im­mer­ger dans la so­cié­té sé­né­ga­laise et ain­si avoir la chance de voir de près les dif­fé­rents as­pects de la culture afri­caine.

Qui?

An­gé­lique Dau­riac : J’ai 25 ans, je suis étu­diante en 3e et der­nière an­née du pro­gramme du bac­ca­lau­réat en tra­vail so­cial et je suis in­té­res­sée par le tra­vail com­mu­nau­taire. J’ai dé­jà fait des stages dans des or­ga­nismes com­mu­nau­taires spé­cia­le­ment pour les femmes, j’ai eu le pri­vi­lège de tra­vailler avec des en­fants à plu­sieurs re­prises et j’ai fait, pen­dant cinq ans, de la sup­pléance en tant qu’auxi­liaire et en­sei­gnante dans des écoles. Après l’ob­ten­tion de mon di­plôme, je vou­drais prendre une an­née sab­ba­tique pour dé­cou­vrir de nou­veaux ho­ri­zons et mon voyage à Da­kar se­ra le dé­but de toute une sé­rie d’aven­tures. Je vou­drais bien pro­fi­ter de mes 5 se­maines de stage, sur tous les ni­veaux, dé­cou­vrir le conti­nent afri­cain, m’ou­vrir sur une nou­velle culture et trou­ver des ré­ponses à mes in­ter­ro­ga­tions par rap­port au sta­tut de la femme.

Eri­ka Té­trault : J’ai 21 ans et je suis en 2e an­née du pro­gramme de tra­vail so­cial. Par­mi tous les autres pro­grammes, j’ai choi­si ce­lui-là car ce­la me fait énor­mé­ment plai­sir d’of­frir mon aide aux per­sonnes dans le be­soin, vul­né­rables. J’adore voya­ger et ap­prendre d’autres cultures, j’ai vi­si­té plu­sieurs pays en Eu­rope, je suis al­lée en Aus­tra­lie, en Nou­velle-Zé­lande et même en Ré­plique Do­mi­ni­caine, au Mexique et à Cu­ba. Je vou­drais pro­fi­ter plei­ne­ment de mon pre­mier pas­sage en Afrique, dé­cou­vrir un nou­veau mode de vie, me faire de nou­veaux amis et peut-être même ap­prendre une nou­velle langue.

Ely­sha Du­rupt : J’ai 20 ans et je suis en 2e an­née du pro­gramme de bac­ca­lau­réat en tra­vail so­cial. Je suis en train de faire un stage dans un re­fuge pour des en­fants et des femmes qui ont été vic­times d’abus (sexuels, men­taux…), et ce­la de­puis dé­but sep­tembre 2017. À part ça, je n’ai pas d’autres ex­pé­riences dans le tra­vail so­cial. Ce voyage me per­met­tra de sor­tir de ma zone de confort et de tra­vailler sur ma per­son­na­li­té, sur­tout que je suis une per­sonne très ti­mide.

Da­ni­ca Au­dette : J’ai 25 ans et je suis en 2 e an­née du pro­gramme de tra­vail so­cial. Avant d’étu­dier à l’USB, j’ai tra­vaillé en tant qu’auxi­liaire dans des écoles et gar­de­ries avec des en­fants ayant des be­soins par­ti­cu­liers. Je fais ac­tuel­le­ment mon stage à la John Ho­ward So­cie­ty of Ma­ni­to­ba et je suis sou­vent en contact avec des per­sonnes en pri­son ou qui at­tendent que leur ju­ge­ment soit pro­non­cé. Je me dé­place aux éta­blis­se­ments d’in­car­cé­ra­tion pour pré­pa­rer les dé­te­nus en fin de peine à s’in­té­grer à la so­cié­té, en les ac­com­pa­gnant pour trou­ver un lo­ge­ment, un tra­vail, des moyens fi­nan­ciers… Ce voyage à Da­kar va me per­mettre de dis­tin­guer les points de res­sem­blance et de di­ver­gence des deux sys­tèmes ju­di­ciaires, le ca­na­dien et le sé­né­ga­lais, et d’en­ri­chir mes connais­sances per­son­nelles et pro­fes­sion­nelles. Un mes­sage des voya­geuses.

Nous ne vou­lons sur­tout pas par­tir chez nos hôtes les mains vides. De ce fait, nous sol­li­ci­tons la gé­né­ro­si­té de tous les ci­toyens pour col­lec­ter le plus pos­sible de dons. Comme nous le rap­pelle la ci­ta­tion, don­ner est plus im­por­tant que re­ce­voir et nous pro­cure énor­mé­ment de plai­sir. Pour par­ti­ci­per à cette ac­tion hu­ma­ni­taire, il suf­fit de faire un don en na­ture ou en es­pèces, la va­leur ma­té­rielle du pro­duit im­porte peu, c’est sur­tout le geste qui compte.

Après la soi­rée Paint Night que nous avons or­ga­ni­sée le ven­dre­di 13 oc­tobre à l’USB et qui a connu un grand suc­cès, nous avons dé­ci­dé de créer un deuxième évè­ne­ment pour per­mettre aux per­sonnes qui n’ont pas en­core par­ti­ci­pé à cet acte hu­ma­ni­taire de contri­buer au bon­heur d’en­fants dans le be­soin. Le Piz­za Day au­ra lieu le 9 no­vembre 2017 à la Ga­le­rie de l’USB, de 11 h 30 à 13 h. Nous comp­tons sur votre sou­tien, alors ve­nez nom­breux!! ◗

UNI­VER­SI­TÉ

Pho­to : Ad­nane Ouchene

Da­ni­ca Au­dette, Ely­sha Du­rupt, Eri­ka Té­trault et An­gé­lique Dau­riac, étu­diantes dans le pro­gramme du bac­ca­lau­réat en tra­vail so­cial lors de la soi­rée Paint Night, ven­dre­di le 13 oc­tobre 2017.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.