Pour une société plus saine, il est es­sen­tiel de bri­ser le cercle vi­cieux de l’an­xié­té

La Liberté - - ACTUALITÉS - ANNABEL LE­VESQUE

On es­time qu’en­vi­ron une per­sonne sur cinq se­ra tou­chée par un trouble de san­té men­tale au cours de sa vie. Or, en leur don­nant l’oc­ca­sion, ces per­sonnes peuvent par­ti­ci­per et contri­buer à la société.

Comme d’autres éta­blis­se­ments d’en­sei­gne­ment post­se­con­daire, l’Uni­ver­si­té de Saint-Bo­ni­face s’est do­tée d’un ser­vice d’ac­ces­si­bi­li­té aux études. Ce ser­vice vise à as­su­rer que l’édu­ca­tion soit ac­ces­sible à tous.

Par­mi les étu­diants qui se pré­valent de ce ser­vice, un nombre im­por­tant sont aux prises avec un trouble d’an­xié­té. Or, l’an­xié­té sé­vère qui ca­rac­té­rise ce trouble in­ter­fère de fa­çon si­gni­fi­ca­tive avec les fonc­tions cog­ni­tives, comme la mé­moire et la vi­tesse à la­quelle le cer­veau peut trai­ter l’in­for­ma­tion. En si­tua­tion d’exa­men, par exemple, l’an­xié­té s’ac­ca­pare des res­sources men­tales dont l’étu­diant a be­soin pour bien per­for­mer. Avec pour consé­quence des échecs qui vont da­van­tage ali­men­ter l’an­xié­té. Suite à une éva­lua­tion ap­pro­fon­die des be­soins de l’étu­diant, lorsque c’est né­ces­saire, des ac­com­mo­de­ments sont pro­po­sés. Par exemple, bé­né­fi­cier de plus de temps pour écrire un exa­men ou avoir ac­cès à une salle pri­vée, de sorte à ré­duire les sources de stress en­tou­rant l’éva­lua­tion.

Ce genre d’ac­com­mo­de­ment aug­mente les chances que ces étu­diants vivent des ex­pé­riences de suc­cès. En re­tour, ces suc­cès sti­mulent le sen­ti­ment de confiance dans leurs propres ca­pa­ci­tés à réus­sir. Non seule­ment dans leurs études, mais en­suite dans leur tra­vail, dans un emploi sus­cep­tible de les va­lo­ri­ser. Le ser­vice d’ac­ces­si­bi­li­té aux études re­pré­sente un pas im­por­tant vers l’in­clu­sion. À me­sure que les bar­rières s’ef­fondrent, les per­sonnes aux prises avec un trouble de san­té men­tale voient une société qui s’ouvre à elles, là où au­pa­ra­vant elles voyaient des portes se re­fer­mer.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.