Camps d’été ch­ré­tiens : une ex­pé­rience qui change la vie

La Liberté - - COMMUNAUTAIRE - JEAN LAFRANCE Vous pou­vez aus­si lire la Chro­nique re­li­gieuse de la se­maine, ain­si que les chro­niques an­té­rieures sur le site Web de l’Ar­chi­dio­cèse de Saint­Bo­ni­face : http://www.arch­saint­bo­ni­face.ca/main.php?p=217

Les camps d'été ch­ré­tiens pour en­fants ont un im­pact po­si­tif sur la vie d'in­nom­brables fa­milles ca­na­diennes. En 1995, en tant qu'étu­diant uni­ver­si­taire, j'ai eu le pri­vi­lège de par­ti­ci­per pour la pre­mière fois en tant que conseiller à un camp ca­tho­lique ba­sé dans mon vil­lage na­tal de Saint­Ma­lo. En 2018, ce pro­gramme de camps d'été cé­lèbre ses 25 ans d'exis­tence. Le pro­gramme conti­nue fort et sert main­te­nant une nou­velle gé­né­ra­tion, mes en­fants. Cer­taines de mes ami­tiés les plus proches ont d'abord été dé­ve­lop­pées dans ces camps, et les liens que mes en­fants sont en train de créer ont aus­si le po­ten­tiel de s'épa­nouir en ami­tiés du­rables. La fra­ter­ni­té, les ac­ti­vi­tés amu­santes et les en­sei­gne­ments ont été un ca­ta­ly­seur dans l'éla­bo­ra­tion de mon point de vue sur la di­gni­té et la va­leur in­hé­rentes à toutes les per­sonnes hu­maines, ain­si que sur l'im­por­tance de re­cher­cher une re­la­tion forte avec Dieu.

Une bé­né­dic­tion sur­prise de mon ex­pé­rience de camp est ma pre­mière ren­contre avec celle qui est de­ve­nue au­jourd’hui mon épouse, Ja­nelle. Il y a une dif­fé­rence d'âge de six ans entre nous et nous avons seule­ment com­men­cé à sor­tir dans la ving­taine, mais une vieille pho­to de camp a ré­vé­lé que nous sommes al­lés au même camp plu­sieurs an­nées au­pa­ra­vant, moi en tant que conseiller et elle comme cam­peuse! Je ne me sou­viens pas de notre ren­contre au camp; je suis ter­rible avec les noms et les vi­sages, et nous avons vu beau­coup d'en­fants pas­ser au cours d’un été. Mais Ja­nelle, pour sa part, se sou­vient très bien de moi. C'était un camp où TOUS les ins­crits du camp étaient des filles. En consé­quence, mon seul rôle ac­tif du­rant la se­maine consis­tait à s'ha­biller comme Van­na White (de Wheel of For­tune) un soir pour co­or­ga­ni­ser un jeu­ques­tion­naire bi­blique. Les pre­mières im­pres­sions de Ja­nelle sur son fu­tur ma­ri étaient « uniques », di­sons.

Les camps ont chan­gé de­puis ma pre­mière ex­pé­rience. Le bâ­ti­ment d’ori­gine était un an­cien couvent, pas conçu pour ac­cueillir les en­fants du camp. Au dé­but, les quar­tiers des gar­çons étaient au 2e étage, dans la seule grande pièce de l'édi­fice. Tous dor­maient sur le sol, avec des sacs de cou­chage et des oreillers. La salle à man­ger était mi­nus­cule : es­sayer de pres­ser 30 en­fants à la fois pour man­ger était tout à fait un ex­ploit! Au­jourd'hui, le bâ­ti­ment a été agran­di à deux fois sa taille ori­gi­nale; l'ad­di­tion ac­cueille une cha­pelle mo­derne et des dor­toirs. Tout le monde a des lits su­per­po­sés (plus be­soin de dor­mir par terre!) La na­ta­tion au Parc pro­vin­cial de Saint­Ma­lo a tou­jours été l'un des mo­ments forts des camps, mais au fil des ans, de nom­breuses ac­ti­vi­tés ont été ajou­tées. Mes en­fants bé­né­fi­cient main­te­nant d'ac­ti­vi­tés telles que le ca­noë, le tir à l'arc et le vé­lo.

Les camps d'été ch­ré­tiens donnent l'oc­ca­sion aux en­fants de faire l'ex­pé­rience de la Bonne Nou­velle de Jé­sus sous une forme très concrète, en par­tie grâce au té­moi­gnage des conseillers, et en par­tie grâce à la ca­ma­ra­de­rie et au plai­sir par­ta­gés avec les autres cam­peurs. Je suis une des nom­breuses per­sonnes qui peuvent té­moi­gner de la fa­çon dont ces camps d'été ont aug­men­té mon amour pour Dieu, le pro­chain et le soi.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.