La crise d’Hy­dro Ma­ni­to­ba : une mé­con­nais­sance fon­da­men­tale des pro­blèmes

La Liberté - - ACTUALITÉS - RAY­MOND CLÉ­MENT

||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||

Hy­dro Ma­ni­to­ba est en pleine crise. Et pas juste à cause de la ré­cente dé­mis­sion en bloc his­to­rique du CA et des ac­cu­sa­tions in­fon­dées du Pre­mier mi­nistre. Pour­quoi? La ré­ponse en très bref : le mar­ché hy­dro­élec­trique de 2018 n’est plus ce­lui de 1961, l’an­née de la fon­da­tion d’Hy­dro Ma­ni­to­ba.

Mais sur­tout, ni Brian Pal­lis­ter, ni l’an­cien CA d’Hy­dro Ma­ni­to­ba n’ont pris le temps né­ces­saire d’éva­luer le mar­ché ac­tuel, ou en­core le bien-fon­dé des pro­jets de la ligne de trans­mis­sion Bi­pole III et du bar­rage Keeyask.

C’est dès son en­trée au pou­voir en 2016, et lors­qu’il a nom­mé l’ex-CA d’Hy­dro Ma­ni­to­ba en mai 2016, que le Pre­mier mi­nistre au­rait pu et au­rait dû agir, avec l’ap­pui du CA d’Hy­dro Ma­ni­to­ba. Ça ne s’est pas fait, faute de connais­sances et de com­pé­tences des deux cô­tés.

Car la de­mande d’élec­tri­ci­té au Ma­ni­to­ba pla­fonne. Entre 1961 et 1979, la consom­ma­tion des Ma­ni­to­bains aug­men­tait de 450 gi­ga­watt­heures par an. Entre 1979 et 2005 de seule­ment 314 GWh. Et entre 2005 et 2016, d’à peine 153 GWh par an. Tra­duite au­tre­ment, la de­mande d’élec­tri­ci­té est pas­sée d’une crois­sance de 6,3 % à une crois­sance an­nuelle de 0,8 %. Et elle conti­nue de bais­ser.

La fai­blesse de la de­mande est struc­tu­relle, et ab­so­lue. C’est-àdire qu’elle ne dé­pend pas des hauts et des bas de l’éco­no­mie.

Ajou­tons que l’an­nonce en jan­vier d’une nou­velle so­cié­té de la Cou­ronne vi­sant à ré­duire de 1,5 % par an la consom­ma­tion d’élec­tri­ci­té illustre aus­si l’in­com­pé­tence du gou­ver­ne­ment en la ma­tière. Puisque le mar­ché est dé­jà si faible, pour­quoi donc s’obs­ti­ner à construire des bar­rages et des lignes de trans­mis­sion?

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.