Ma­ma­dou Ka veut être une voix fran­co au gou­ver­ne­ment

Le pro­fes­seur as­so­cié de Sciences po­li­tiques à l’Uni­ver­si­té de Saint-Bo­ni­face, Ma­ma­dou Ka était le can­di­dat pro­gres­siste-conser­va­teur dans Saint-Bo­ni­face aux der­nières élec­tions pro­vin­ciales. Il est bien dé­ci­dé à re­ten­ter sa chance quand les par­tielles se

La Liberté - - ACTUALITÉS - SO­PHIE GAULIN sgau­lin@la-li­berte.mb.ca

C’est of­fi­ciel, Ma­ma­dou Ka est bien dé­ci­dé à se battre pour rem­por­ter l’in­ves­ti­ture du par­ti pro­gres­siste-conser­va­teur dans la cir­cons­crip­tion de SaintBo­ni­face. À l’heure d’écrire ces lignes, au­cun autre nom n’avait été avan­cé pour re­pré­sen­ter les bleus dans cette fu­ture élec­tion par­tielle.

Le can­di­dat s’af­fai­rait à rem­plir tous les pa­piers né­ces­saires à la va­li­da­tion de sa can­di­da­ture, entre autres, une vé­ri­fi­ca­tion du ca­sier ju­di­ciaire et du re­gistre con­cer­nant les mau­vais trai­te­ments.

Le can­di­dat Ma­ma­dou Ka qui est vice-pré­sident du co­mi­té de pa­rents de l’école Pré­cieuxSang et spé­cia­liste des ques­tions sur la di­ver­si­té cultu­relle reste confiant, mais pru­dent.

« Saint-Bo­ni­face n’est pas ac­quis au Par­ti néo-dé­mo­crate mais je pense qu’il faut res­ter pru­dent car ce sont les ré­si­dents de cette cir­cons­crip­tion qui dé­ci­de­ront. Je ne veux pas spé­cu­ler sur mes chances. Car en po­li­tique, on ne sait ja­mais. Ce que je peux dire, c’est que je suis prêt à me battre pour avoir la confiance de mon par­ti afin de ga­gner l’in­ves­ti­ture puis dans un deuxième temps celle des élec­teurs. » Lors des der­nières élec­tions pro­vin­ciales en mai 2016, Ma­ma­dou Ka s’était pré­sen­té contre le pre­mier mi­nistre néo­dé­mo­crate sor­tant, Greg Se­lin­ger. Se­lon Élec­tion Ma­ni­to­ba, Greg Se­lin­ger (NPD) avait alors ob­te­nu 3 624 votes, Ma­ma­dou Ka (PC) : 2 211 votes, Alain Lan­dry (Li­bé­raux) : 1 663 votes et Signe Knut­son (Verts): 1 048 votes.

« Le Par­ti néo-dé­mo­crate est di­vi­sé. Alors si je rem­porte l’in­ves­ti­ture de mon par­ti, je crois que c’est fai­sable », ex­plique Ma­ma­dou Ka. Les mo­ti­va­tions du can­di­dat pro­gres­siste-conser­va­teur et an­cien pré­sident de la So­cié­té de la fran­co­pho­nie ma­ni­to­baine sont claires. « Ma prio­ri­té, c’est la fran­co­pho­nie. Je suis prêt à por­ter la voix des fran­co­phones au sein du gou­ver­ne­ment Pal­lis­ter. On a be­soin d’une voix au sein du gou­ver­ne­ment et non dans l’Op­po­si­tion uni­que­ment. Je suis prêt à de­man­der à mon par­ti qui est au pou­voir le re­tour du sous-mi­nistre ad­joint au Bu­reau de l’édu­ca­tion fran­çaise. »

Ma­ma­dou Ka se pré­sente à l’in­ves­ti­ture du Par­ti pro­gres­siste-conser­va­teur pour les élec­tions par­tielles dans Saint-Bo­ni­face. La date de ces élec­tions n’était pas en­core connue à l’heure d’écrire ces lignes.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.