Le CDEM perd des moyens d’in­ter­ven­tion au ru­ral

La Liberté - - ACTUALITÉS - Da­niel BAHUAUD dba­huaud@la-li­berte.mb.ca

Le CDEM se­ra moins pré­sent en ré­gion pour ap­puyer le dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique dans les com­mu­nau­tés bi­lingues, à cause d’une ré­duc­tion de son fi­nan­ce­ment par la Pro­vince.

En 2016, la Pro­vince ac­cor­dait 130 000 $ au Conseil de dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique des mu­ni­ci­pa­li­tés bi­lingues du Ma­ni­to­ba (CDEM) pour son pro­gramme de Dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique com­mu­nau­taire (DEC). Pro­gramme dont le bud­get to­tal était de 175 000 $.

Suite au ré­cent bud­get pro­vin­cial, le fi­nan­ce­ment est dé­sor­mais de 67 000 $. Ré­sul­tat : le CDEM ne dis­pose que d’en­vi­ron 110 000 $ pour gé­rer le DEC. (1)

Une si­tua­tion qui a obli­gé le CDEM à éli­mi­ner deux postes d’agents de liai­son de son équipe du DEC, ceux de Ch­ris­tian Faïs et de Lynne Le­moine. Une ré­duc­tion qui ne laisse en place que le di­rec­teur du DEC, Jean-Mi­chel Beaudry.

Louis Al­lain, le di­rec­teur gé­né­ral du CDEM, ex­plique que « c’est un coup dur ». « Les fonds viennent de Crois­sance, En­tre­prise et Com­merce Ma­ni­to­ba, dans le cadre de son pro­gramme de Par­te­na­riats pour la crois­sance éco­no­mique. Avec cette ré­duc­tion, on est obli­gés de ré­or­ga­ni­ser nos ef­fec­tifs et de re­dis­tri­buer les tâches.

« Au CDEM, on est très conscients qu’on perd une ex­per­tise. On crée­ra sous peu un poste d’agent ju­nior. Mais on sait qu’on ne pour­ra par fa­ci­le­ment rem­pla­cer des agents du ca­libre de Ch­ris­tian Faïs et de Lynne Le­moine. On re­com­mence au bas de l’échelle. »

Les or­ga­nismes qui ont re­çu des con­seils et des ap­puis du pro­gramme DEC vont de­voir s’ajus­ter.

Léo Des­ma­rais est un des Che­va­liers de Co­lomb de la pa­roisse Notre-Dame-de-Lo­rette qui a éta­bli la Co­opé­ra­tive pour per­sonnes âgées de Ta­ché in­cor­po­rée, dans le but de cons­truire le Ren­dez-Vous de Lo­rette, fu­ture ré­si­dence pour aî­nés dans la ré­gion de la Mu­ni­ci­pa­li­té de Ta­ché.

« Si on était en­core aux pre­mières phases de notre pro­jet, on se­rait per­dus. Parce que dès le dé­but, le CDEM était avec nous. L’agent de dé­ve­lop­pe­ment De­nis Clé­ment nous a ai­dés à nous or­ga­ni­ser pour pré­pa­rer notre pre­mier rap­port pour Lo­ge­ment Ma­ni­to­ba. Il nous a aus­si ai­dés à pré­pa­rer un son­dage pour les aî­nés de Ta­ché.

« De­puis, Ch­ris­tian Faïs nous a beau­coup ap­puyé pour cal­cu­ler notre bud­get pour la construc­tion. Il as­sis­tait à toutes nos ren­contres. Il nous ac­com­pa­gnait lors­qu’on ren­con­trait les ar­chi­tectes et les in­gé­nieurs. Sa pré­sence et ses ré­tro­ac­tions étaient ex­tra­or­di­naires. »

Les­ley Gau­dry, l’agente de dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique et com­mu­nau­taire de Rit­chot, donne une ap­pré­cia­tion si­mi­laire. « En 2016, la Cor­po­ra­tion de dé­ve­lop­pe­ment com­mu­nau­taire (CDC) de Rit­chot fai­sait de la pla­ni­fi­ca­tion stratégique. Lynne Le­moine nous a beau­coup ai­dés à éta­blir nos prio­ri­tés en tou­risme, en dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique et nos pro­jets verts. Elle est une per­sonne vrai­ment connais­sante. Elle nous a ai­dés à ré­seau­ter avec les autres CDC bi­lingues. Quatre fois par an, nous nous ren­con­trons pour par­ta­ger nos pro­jets et les fruits de nos ex­pé­riences. »

Yann Bois­son­neault, le pré­sident de la CDC de Ta­ché, est « très dé­çu ». « On vient tout juste d’étendre notre man­dat à la gran­deur de la Mu­ni­ci­pa­li­té de Ta­ché, puis­qu’elle est de­ve­nue membre de l’As­so­cia­tion des mu­ni­ci­pa­li­tés bi­lingues du Ma­ni­to­ba en sep­tembre 2017. Avant, on ne re­pré­sen­tait que le vil­lage de Lo­rette. On van­tait les avan­tages du CDEM pour toutes les en­tre­prises de Ta­ché.

« Main­te­nant, c’est bye bye.

Les deux agents du DEC nous ai­daient et étaient très pré­sents par­tout dans le Sud-Est. Les CDC qui n’ont pas d’em­ployés, comme celles de Sainte-Anne et de La Bro­que­rie, vont souf­frir. Nous sommes tous per­dants. »

(1) En plus du DEC, le CDEM a quatre autres pro­grammes per­ma­nents : Ap­pui aux en­tre­prises, Im­mi­gra­tion, In­té­gra­tion de la jeu­nesse et Tou­risme. Ces pro­grammes ont un bud­get to­tal d’en­vi­ron 2,6 mil­lions $.

Léo Des­ma­rais, de la Co­opé­ra­tive pour per­sonnes âgées de Ta­ché : « Si on était en­core aux pre­mières phases de notre pro­jet, on se­rait per­dus. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.