Vivre pour l’ave­nir

La Liberté - - COMMUNAUTAIRE - MON­SEI­GNEUR NOËL DELAQUIS Vous pou­vez aus­si lire la Chro­nique re­li­gieuse de la se­maine, ain­si que les chro­niques an­té­rieures sur le site Web de l’Ar­chi­dio­cèse de Saint­Bo­ni­face : http://www.arch­saint­bo­ni­face.ca/main.php?p=217

Quand on pense à la vieillesse ou qu’on en ap­proche, on a souvent l’im­pres­sion que c’est un temps de ré­si­gna­tion, d’at­tente pai­sible et se­reine vers la fin. Est­ce que dans le troi­sième âge on peut vivre pour l’ave­nir?

Au­jourd’hui on parle beau­coup d’une nou­velle évan­gé­li­sa­tion, re­dé­cou­vrir la Bonne Nou­velle ap­por­tée par Jé­sus Ch­rist, re­dé­cou­vrir notre re­la­tion per­son­nelle avec notre Sei­gneur et Sau­veur, avec notre Dieu. Où est­ce que je peux me si­tuer par rap­port à ce­la, moi qui suis à la re­traite, qui ne suis plus en­ga­gé dans la vie ac­tive et dans une pas­to­rale dy­na­mique?

J’ose croire que je me trouve au centre de cette Mis­sion d’Église, par la prière en par­ti­cu­lier. La prière donne la rai­son d’être à tout le reste, donne ani­ma­tion et vi­ta­li­té à tout ef­fort apos­to­lique. Je ne suis pas étran­ger, en marge de la vie plus ac­tive de l’Église; je me sens tout aus­si en­ga­gé dans la Mis­sion de l’Église, et il est im­por­tant que nous tous dans ce temps de re­traite, nous soyons convain­cus que nous ne sommes pas à l’écart de la vraie vie…

Un grand croyant du siècle der­nier, de tra­di­tion or­tho­doxe, Oli­vier Clé­ment, di­sait : « Une ci­vi­li­sa­tion où l’on ne prie plus est une ci­vi­li­sa­tion où la vieillesse n’a plus de sens. Et ce­la est ter­ri­fiant, nous avons be­soin avant tout de per­sonnes âgées qui prient, car la vieillesse nous est don­née pour ce­la.

Notre Saint­Père le Pape Fran­çois d’ajou­ter et de pré­ci­ser com­ment et pour­quoi prier : « Nous pou­vons rendre grâce au Sei­gneur pour les bien­faits re­çus, et rem­plir le vide de l’in­gra­ti­tude qui l’en­toure. Nous pou­vons in­ter­cé­der pour les at­tentes des nou­velles gé­né­ra­tions et don­ner di­gni­té à la mé­moire et aux sa­cri­fices des gé­né­ra­tions pas­sées. Nous pou­vons rap­pe­ler aux jeunes am­bi­tieux qu’une vie sans amour est une vie des­sé­chée. Nous pou­vons dire aux jeunes qui ont peur que l’an­goisse de l’ave­nir peut être vain­cue… Les grands­pères et les grands­mères ­et on pour­rait ajou­ter : les prêtres, les évêques et les re­li­gieuses à la re­traite – forment la ‘cho­rale’ per­ma­nente d’un grand sanc­tuaire spi­ri­tuel, où la prière de sup­pli­ca­tion et le chant de louange sou­tiennent la com­mu­nau­té qui tra­vaille et lutte sur le ter­rain de la vie. » WOW – Voi­là tout un pro­gramme de vie!

JeanVa­nier, grand apôtre très ac­tif, avouait dans une lettre au dé­but de cette an­née que sa « vie est tran­quille, et phy­si­que­ment je vais bien, mal­gré une grande fa­tigue. Comme mon coeur de­meure fra­gile, j’at­tends qu’il se for­ti­fie… Je passe mes ma­ti­nées au re­pos, en priant et en li­sant, dans ma chambre au pre­mier étage. De ma fe­nêtre, j’ai beau­coup de joie à contem­pler les oi­seaux… En oc­tobre, lorsque j’étais en­core à l’hô­pi­tal, j’ai sen­ti qu’une nou­velle étape de ma vie com­men­çait, une vie faite da­van­tage de prière, de si­lence, de lec­tures, de so­li­tude et de quelques ren­contres. J’ai cru que c’était comme une bonne fin après une vie très ac­tive avec l’Arche et Foi et Lu­mière. Main­te­nant j’ai l’im­pres­sion que ce n’est pas une fin mais un com­men­ce­ment. Un com­men­ce­ment vers quoi? Dieu seul le sait, il est le Dieu des sur­prises! »

Sa­chons contem­pler les oi­seaux, la na­ture, la bon­té et la beau­té de Dieu; cé­lé­brons l’Eu­cha­ris­tie avec foi et es­pé­rance; prions avec dé­vo­tion; of­frons nos fa­tigues, nos ma­laises, nos souf­frances en com­mu­nion avec le Ch­rist. En somme, que notre coeur ou en­core notre ré­si­dence, telle la Vil­la Aul­neau, soit un « châ­teau fort » de foi et de vie où on in­ter­cède au sein de l’Église afin que le Ch­rist soit mieux connu et ai­mé. En toute confiance en l’ave­nir ren­dons grâce au Sei­gneur, car il est bon!

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.