Des sa­veurs pas comme les autres

La Liberté - - ACTUALITÉS - VA­LEN­TIN CUEFF vcueff@la-li­berte.mb.ca

Ou­vrir un ma­ga­sin de glaces le pre­mier jour de l’hi­ver, il fal­lait oser. Jo­seph Chae­ban l’a fait. Et pour une bonne cause : il vou­lait don­ner aux proches de sa femme, ré­fu­giés sy­riens au Ca­na­da, un lieu où tra­vailler et s’épa­nouir. Le suc­cès est au ren­dez-vous.

Der­rière les vi­trines or­nées de cor­nets de glace de Chae­ban Ice Cream, si­tué au 390 Os­borne, il y a l’his­toire d’une fa­mille ve­nue de l’autre cô­té de l’océan pour y trou­ver une vie meilleure.

Jo­seph Cha­bean et sa femme Zai­nab Ali ont ou­vert l’éta­blis­se­ment le 21 dé­cembre 2017, après des mois de re­tard dans l’avan­ce­ment des tra­vaux et l’ob­ten­tion des per­mis. Le co-pro­prié­taire ex­plique : « On de­vait ou­vrir fin août. Puis en sep­tembre, en oc­tobre… On est ar­ri­vé en dé­cembre et on priait Dieu de pou­voir ou­vrir avant Noël. Ou­vrir le jour de l’hi­ver a été comme un mi­racle. »

Avant d’ar­ri­ver à Win­ni­peg, il y a trois ans, le couple vi­vait à Ha­mil­ton, en On­ta­rio, où Jo­seph Chae­ban tra­vaillait comme res­pon­sable d’usine pour une com­pa­gnie de fro­mage. Ses pa­rents sont Li­ba­nais, et son père lui a trans­mis son sa­voir-faire dans le monde des pro­duits lai­tiers.

Zai­nab Ali est ar­ri­vée de Sy­rie en 2006. Dix ans plus tard, avec l’aide de l’as­so­cia­tion South Os­borne Sy­rian Re­fu­gee Ini­tia­tive (SOSRI), 13 membres de sa fa­mille sont par­ve­nus à tra­ver­ser l’océan pour ar­ri­ver au Ca­na­da comme ré­fu­giés. Son ma­ri sou­ligne que leur vie là-bas était dif­fi­cile. « Ils vi­vaient dans la ré­gion de Homs, près de la fron­tière avec le Li­ban. Ils ont pas­sé cette fron­tière en 2012. Ils ont trou­vé re­fuge au Li­ban, et aus­si en Tur­quie. Ici, ils voient un fu­tur de­vant eux. » Pour leur of­frir un lieu de tra­vail, et pour « re­don­ner à la com­mu­nau­té qui a per­mis de les faire ve­nir », le couple dé­cide d’ou­vrir leur propre commerce dans le quar­tier d’Os­borne Sud. Ce qui de­vait être à l’ori­gine un res­tau­rant li­ba­nais est de­ve­nu un ma­ga­sin de glaces, lorsque le fro­ma­ger a dé­cou­vert les lo­caux de ce qui était au­tre­fois Ba­na­na Boat.

Au­cun d’eux n’avaient alors d’ex­pé­rience dans la pro­duc­tion de crèmes gla­cées. Mais Jo­seph Chae­ban a mi­sé sur sa connais­sance ap­pro­fon­die du lait. « Je connais toute la science der­rière les pro­duits lai­tiers. Je vou­lais faire des choses aus­si bonnes pour la san­té que pos­sible. Je crois au fait de créer un pro­duit 100% na­tu­rel. »

« From scratch ». À par­tir de zé­ro. C’est de­ve­nu le slo­gan de Chae­ban ice cream, et une de­vise pour le créa­teur de sa­veurs gla­cées.

« On ré­cu­père du lait non­pas­teu­ri­sé de la ferme. On le pas­teu­rise au ma­ga­sin et on crée tout ici, du dé­but à la fin. On veut créer quelque chose d’unique pour chaque sa­veur. Quelque chose qui n’existe pas sur le mar­ché. »

Au comp­toir, les clients ont le choix de par­fums aux noms comme Sal­ty Carl, Glen Co­co­nut ou en­core An­na Ba­na­nu­tel­la.

Avec, par­fois, un hé­ri­tage fa­mi­lial :

« Abir Al Sham est une sa­veur li­ba­naise sy­rienne. C’est une glace avec des pis­taches, des noix de ca­jou, une base de va­nille et une touche d’eau de rose. C’est quelque chose que l’on mange dans nos pays d’ori­gine. »

Une af­faire cou­ron­née de suc­cès. Jo­seph Chae­ban n’en re­vient tou­jours pas. « Au dé­but, j’avais pré­vu des quan­ti­tés pour trois mois. Puis des gens sont ve­nus me dire, On n’a plus de Sal­ty Carl! Je n’y croyais pas. C’était seule­ment après trois se­maines d’ou­ver­ture. On a dû re­faire toutes les sa­veurs après un mois, alors qu’elles de­vaient du­rer trois mois. » Ses trois en­fants, âgés de 5 à 11 ans, pour­raient bien un jour prendre le re­lais. Et pour­quoi pas avec une touche de fran­çais :

« Ils sont en école d’im­mer­sion. Je leur dis que s’ils veulent ap­prendre à bien maî­tri­ser des pro­duits lai­tiers, ils iront dans une école en Suisse qui pro­pose un pro­gramme spécial. Et pour ça, ils doivent par­ler fran­çais. »

Jo­seph Chae­ban crée des sa­veurs de glace uniques dans son ma­ga­sin.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.