Quand l’im­pro se joue du bi­lin­guisme

La Liberté - - CULTUREL - MOR­GANE LEMÉE mle­mee@la-li­berte.mb.ca (2) Le Win­ni­peg Co­me­dy Fes­ti­val a lieu jus­qu’au 15 avril 2018. Toutes les in­for­ma­tions sur la pro­gram­ma­tion : win­ni­peg­co­me­dy­fes­ti­val.com

Que se passe-t-il quand on laisse trois fran­co­phones et trois an­glo­phones sur scène à es­sayer de se com­prendre? La ques­tion vaut un spec­tacle : Lost in trans­la­tion /

Per­du en quoi?. Ce spec­tacle d’im­pro­vi­sa­tion bi­lingue al­lie im­bro­glio, rires et bi­lin­guisme. (1)

Pour les amou­reux de la Ligue d’im­pro­vi­sa­tion du Ma­ni­to­ba (LIM), la re­cette est simple : des joueurs aux maillots co­lo­rés, des thèmes aus­si far­fe­lus les uns que les autres, un ar­bitre à huer, pour une soi­rée de rire en fran­çais. Bonne nou­velle : bien que la sai­son de la LIM soit ter­mi­née de­puis fé­vrier, un nou­veau ren­dez-vous d’im­pro est fixé :

Lost in trans­la­tion / Per­du en

quoi?, un spec­tacle d’im­pro­vi­sa­tion bi­lingue, met­tant en scène trois joueurs de la LIM et trois im­pro­vi­sa­teurs ve­nus de l’autre cô­té de la ri­vière.

Lost in trans­la­tion / Per­du en

quoi? se joue­ra pour la qua­trième an­née, dans le cadre du Win­ni­peg Co­me­dy Fes­ti­val (2). Cai­ty Cur­tis, im­pro­vi­sa­trice win­ni­pé­goise, par­ti­cipe à ce spec­tacle de­puis le dé­but. « Il y a, de­puis long­temps, une très forte com­mu­nau­té d’im­pro­vi­sa­tion à Win­ni­peg, au­tant du cô­té fran­co­phone qu’an­glo­phone. Mais on ne col­la­bo­rait ja­mais. Il était temps de nous re­trou­ver pour jouer en­semble. C’est un grand suc­cès à chaque fois! La clé est le pu­blic de la com­mu­nau­té fran­co­phone, qui est très cha­leu­reux et ac­cueillant. »

Mais faire rire en fran­çais et en an­glais, est-ce la même chose? Cai­ty Cur­tis ex­plique cer­taines dif­fé­rences entre la LIM et l’im­pro en an­glais. « Le for­mat est com­plè­te­ment dif­fé­rent. La com­pé­ti­tion est très spé­ci­fique du cô­té fran­co­phone, avec plus de règles. Notre style dif­fère de l’autre cô­té de la ri­vière, où on im­pro­vise da­van­tage sur la nar­ra­tion plu­tôt que sur les gestes ou les voix drôles. »

En de­hors de sa car­rière d’im­pro­vi­sa­trice pro­fes­sion­nelle au Ca­na­da et aux États-Unis, Cai­ty Cur­tis donne éga­le­ment des cours d’im­pro­vi­sa­tion au se­con­daire, no­tam­ment dans le cadre du Fes­ti­val d’im­pro­vi­sa­tion de Win­ni­peg. Elle n’a pas peur de le dire : dans son an­née bien rem­plie, Lost in trans­la­tion / Per­du en quoi? est un des hauts lieux de sa sai­son. « Ce que je pré­fère à chaque fois, c’est le mo­ment où tout le pu­blic ex­plose de rire… Et je n’ai au­cune idée pour­quoi. Ce qui est sûr, c’est qu’il n’y a pas be­soin de bien par­ler fran­çais ou an­glais pour ap­pré­cier le spec­tacle. Que vous par­liez un peu des deux ou pas du tout, tout le monde peut suivre et beau­coup rire! »

Si vous connais­sez la LIM, vous connais­sez for­cé­ment An­dré Vri­gnon-Tes­sier. Joueur in­con­tour­nable et ca­pi­taine de l’équipe des Verts du­rant la der­nière sai­son, il im­pro­vise avec la LIM de­puis une di­zaine d’an­nées. Ac­teur, co­mé­dien, ar­tiste, le na­tif de Saint-Bo­ni­face a plus d’un tour dans sa poche, sur­tout lors­qu’il s’agit de (faire) rire. « Je pense que c’est un show très im­por­tant à Win­ni­peg, sur­tout pour une po­pu­la­tion aus­si bi­lingue que la nôtre. C’est un pont entre les an­glo­phones et les fran­co­phones, que vous par­liez an­glais, fran­çais, fran­glais. On rit des réa­li­tés, de mo­ments dans le quo­ti­dien de bi­lingues. » Entre deux im­pros, sur le banc, An­dré Vri­gnon-Tes­sier en pro­fite pour bien rire lui aus­si. Exemple d’im­pro­vi­sa­tion à Lost in trans­la­tion / Per­du en quoi?, qui dé­ride à coup sûr.

« Il y a une im­pro qu’on ap­pelle Google Trans­late. Avec les joueurs de la LIM, on im­pro­vise quelque chose, et les an­glo­phones doivent le tra­duire en an­glais. L’an­née pas­sée, on avait fait quelque chose qui tour­nait au­tour de la pêche. Les autres avaient com­pris une his­toire de co­chon. Ils ont com­plè­te­ment di­va­gué, c’était hi­la­rant. »

An­dré Vri­gnon-Tes­sier et Cai­ty Cur­tis se­ront ac­com­pa­gnés de Ja­nique Frey­netGa­gné et d’Eric Pla­mon­don de la LIM, ain­si que des hu­mo­ristes Ri­va Billows et Ste­phen Sim.

(1) Spec­tacle le 14 avril 2018 à 20 h au Centre cul­tu­rel fran­co­ma­ni­to­bain, 340, bou­le­vard Pro­ven­cher. Prix des billets : 10 $. Dis­po­nibles au CCFM ou à la porte.

Per­du en quoi? An­dré Vri­gnon-Tes­sier et Cai­ty Cur­tis, im­pro­vi­sa­teurs win­ni­pé­gois, vont ten­ter de se (faire) com­prendre lors du spec­tacle d’im­pro­vi­sa­tion bi­lingue Lost in trans­la­tion /

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.