Un geste en fa­veur du BEF

La Liberté - - ACTUALITÉS - Da­niel BAHUAUD dba­huaud@la-li­berte.mb.ca

Lan­cée le 7 mars, la pé­ti­tion de Laurent Po­li­quin avait pour ob­jec­tif « une res­tau­ra­tion ra­pide du poste du sous-mi­nistre ad­joint res­pon­sable du Bu­reau de l’édu­ca­tion fran­çaise » et « le ren­for­ce­ment de l’in­té­gri­té du BEF ». Ré­sul­tat : un do­cu­ment de 1 814 si­gna­tures a été pré­sen­té à l’As­sem­blée lé­gis­la­tive le 24 mai.

À la fin de la ren­contre pu­blique du 7 mars or­ga­ni­sée par les Par­te­naires pour l’édu­ca­tion en fran­çais, plus de 100 per­sonnes avaient si­gné la pé­ti­tion lan­cée par Laurent Po­li­quin. De­puis, la pé­ti­tion a fait son che­min, pour en­suite être pré­sen­tée à l’As­sem­blée lé­gis­la­tive par Wab Ki­new, le chef du Nou­veau par­ti dé­mo­cra­tique. C’était chose faite le 24 mai.

Laurent Po­li­quin, au­teur, édu­ca­teur et père de trois en­fants, se fé­li­cite d’avoir fait ap­pel à « un ex­cellent ou­til dé­mo­cra­tique » : « Pour­vu qu’il conduise à une res­tau­ra­tion du poste du sous­mi­nistre ad­joint du BEF, que la Pro­vince a sup­pri­mé en oc­tobre 2017. Et que le mi­nistre de l’Édu­ca­tion Ian Wi­shart com­prenne com­bien le BEF est es­sen­tiel.

« Les consé­quences sont grandes pour tous. Les fran­co­phones ont beau avoir été les gens qui se sont plaint le plus des chan­ge­ments ef­fec­tués par la Pro­vince, le fait de­meure que les élèves d’im­mer­sion sont beau­coup plus nom­breux. Ils sont 26 000. À la DSFM, ils sont un peu plus de 5 000. Et c’est sans comp­ter les jeunes qui suivent des cours de fran­çais de base. Leurs en­sei­gnants ont be­soin d’ap­puis so­lides, d’un BEF fort. »

Laurent Po­li­quin sou­ligne que le nombre de si­gna­tures sur la pé­ti­tion est « le fruit de tout un tra­vail d’équipe ». « Je n’ai pas tra­vaillé dans le vide. Des ci­toyens en­ga­gés étaient convain­cus qu’il fal­lait re­ven­di­quer. Ils ont fait cir­cu­ler la pé­ti­tion un peu par­tout. Dans les écoles, des groupes de pa­rents, même dans les foyers pour per­sonnes aî­nées. »

Et sur la page Fa­ce­book En­semble pour l’édu­ca­tion

fran­çaise Ma­ni­to­ba. Ra­chel Lau­ren­deau, la créa­trice de la page, note que le site s’est avé­ré « un en­droit ras­sem­bleur ». « La pé­ti­tion a été lue par nos 400 membres et a en­suite cir­cu­lé. Puisque la Pro­vince exige une co­pie pa­pier sur la­quelle les gens peuvent ap­po­ser leur si­gna­ture, la pé­ti­tion bi­lingue a été im­pri­mée et en­voyée dans les écoles de la DSFM et d’autres di­vi­sions sco­laires. Les si­gna­taires sont sur­tout des pa­rents, mais aus­si des per­sonnes qui ont l’édu­ca­tion en fran­çais à coeur. »

Une fois le do­cu­ment en main, Laurent Po­li­quin a en­suite contac­té le dé­pu­té néo-dé­mo­crate de Con­cor­dia, Matt Wiebe, qui a re­mis la pé­ti­tion à Wab Ki­new.

Ra­chel Lau­ren­deau était à l’As­sem­blée lé­gis­la­tive le 24 mai lors de la re­mise de la pé­ti­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.